GROUPE/AUTEUR:

TAI PHONG

(FRANCE)

TITRE:
LAST FLIGHT (1979)
LABEL:
WEA
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

""
PETE_T - 01.02.2012 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
2/5
Après l’échec de "Windows" Taï Phong est à la limite de l’explosion et mettra trois ans pour se remettre de cette déception. Entre temps, JA Gardet et Tai Sinh sont partis, remplacés par Pascal Wuthrich et Michael Jones (oui, oui celui qui sera le fidèle lieutenant de JJG par la suite). Les petits nouveaux prendront activement part aux titres puisqu’ils cosigneront "Thirtheenth Space" et que Michael Jones se chargera seul de "How Do You Do". JJ Goldman composera "End Of An End" et "Sad Passion", Stéphane Caussarieu "Farewell Gig In Amsterdam" et Khanh Maï le titre éponyme.

Au regard de la distribution des rôles pour chaque titre il apparaît évident que le groupe a perdu de sa cohérence, JJ Goldman ne désirant plus participer aux concerts (il est remplacé par Michael Jones) et, déçu par l’accueil des deux 45 tours sortis entre 1977 et 1978, la motivation du groupe est au plus bas (à noter qu’une très bonne biographie est disponible sur le site web du groupe). Le travail en studio est difficile et verra l’absence de certains membres sur certains titres (notamment JJG sur "Thirtheen Space" et "How Do You Do") et Khanh sur "Sad Passion" et "Thirtheen Space".

Le résultat de cette ambiance est un album toujours progressif mais plus rock (entendez moins ambitieux), bigarré, manquant de liant et d’unité, mais toujours porté sur un beau travail au niveau des voix, notamment les chœurs. Le son sonne d’époque (vintage) apportant en 2012 un réel manque de profondeur surtout sur le traitement de la batterie malheureusement très métallique dans le rendu. Le progressif se fait remarquer par de fréquents breaks sur les titres les plus longs, alternant périodes soutenues et autres plus planantes ("End Of An End" et son intervention de claviers dans une sorte de démonstration dans un autre temps). "Sad Passion" et "How Do You Do" donnent plutôt dans une prémice de variété décalée et signe de l’atermoiement du combo. Deux compositions à oublier dans le contexte du groupe et de son passé.

"Thirtheen Space" zieute du coté de Supertramp avec son piano et sa construction à phases alternatives. Cependant, la courte longueur ne permet pas au titre de trouver une puissance salvatrice. Finalement c’est bien le titre éponyme (fruit de Khanh Maï) qui permettra au combo francilien de donner le meilleur de lui-même avec un retour quatre ans en arrière et une qualité de composition progressive et envoutante à souhait (notamment le solo de 6 cordes central d’une efficacité déconcertante, et le duo piano/voix aboutissant sur un final émotivement fort).

Un titre au dessus du lot, deux en dehors du sujet et trois autres qui tournent autour du pot sans convaincre ne permettent finalement pas à "Last Flight" de renouer avec la réussite des deux précédents albums. C’est bien un groupe en décomposition avancée qui sera à l’origine de cet opus passable et dispensable hormis le titre éponyme. Cela fait peu et ne justifie pas à lui seul l’achat de ce disque, sauf si vous le trouvez à petit prix (et c’est tout à fait possible).

Plus d'information sur http://www.taiphong.com/



GROUPES PROCHES:
GENESIS, SEBASTIAN HARDIE, PINK FLOYD, SOLSTICE COIL, AGUENAOU

LISTE DES PISTES:
01. End Of An End - 06:55
02. Farewell Gig In Amsterdanm - 09:15
03. Sad Passion - 03:35
04. Thirtheenth Space - 04:55
05. Last Flight - 09:55
06. How Do You Do - 04:00


FORMATION:
Jean-jacques Goldman: Chant / Guitares
Johnny Sehloff: Guitare acoustique (2)
Khanh Mai: Chant / Guitares
Michael Gaucher: Sax (2)
Michael Jones: Chant / Guitares / Basse
Pascal Wuthrich: Claviers
Stephane Caussarieu: Chant / Batterie / Percussions, Guitare acoustique


TAGS:
70's
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
REALMEAN - 05/02/2012 -
0 0
2/5
Il est vrai que 'End of an end' n'a pas la même envergure que celle de son prédécesseur, sur l'entame de l'album précédent. Mais il y a encore de beaux restes progressifs ici et là, et la suite de l'album s'écoute avec un certain ludisme, à défaut d'euphorie émotionnelle.
"Last Flight" manque d'homogénéité, mais n'est pas un mauvais album en soi. Il souffre en tout cas de la comparaison avec les deux précédents. Un intitulé choisi à dessein, pour clôturer cette trilogie avant que la synergie inventive de la formation ne s'essouffle ? Il est permis de le penser.

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC TAI PHONG
NOTES
- /5 (0 avis) 2/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
JETHRO TULL: Under Wraps (1984)
ROCK Seuls les collectionneurs les plus acharnés pourront trouver un intérêt à l'acquisition de ce disque. Les simples amateurs de Jethro Tull comme les adeptes de musique électro zapperont bien vite cet album raté.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
PRETTY MAIDS: Scream (1995)
METAL MELODIQUE
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT TAI PHONG
TAI-PHONG_Return-Of-The-Samurai
Return Of The Samurai (2013)
3/5
-/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
TAI-PHONG_Sun
Sun (2000)
2/5
-/5
XIII BIS / ROCK
TAI-PHONG_Windows
Windows (1976)
3/5
4/5
WEA / ROCK PROGRESSIF
TAI-PHONG_Tai-Phong
Tai Phong (1975)
4/5
2/5
WARNER / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020