ARTISTE:

THE DOORS

(ETATS UNIS)
TITRE:

L.A. WOMAN

(1971)
LABEL:

ELEKTRA ENTERTAINMENT

GENRE:

BLUES

TAGS:
Bluesy, Chant grave, Old School, Psychédélique
""
STEVENAKERFELDT (07.02.2012)  
5/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

The Doors fait partie de ces groupes qui, guidés par un leader génial, ne restent actifs que sur une très courte durée pour finalement laisser une trace indélébile dans le monde de la musique. Ainsi, en 8 années de carrière (1965-1973), ils vont devenir l’un des groupes les plus influents des années 70 jusqu’à aujourd’hui, en produisant un rock psychédélique brillant et fortement teinté de blues. En 1971 sort le sixième et dernier album des Américains en compagnie de leur leader, j’ai nommé Jim Morrison (R.I.P.) ! Après avoir enregistré cet album en 10 jours, accompagné des membres habituels du groupe appuyés par Jerry Scheff à la basse et Marc Benno comme guitare additionnelle, il va partir vivre ses derniers jours (sans le savoir!) à Paris pour se consacrer à la poésie et au cinéma, ses deux passions. Il mourra là-bas le 3 Juillet de la même année à 27 ans… mais là n’est pas la question !

Cet album est une sorte de retour aux sources pour The Doors, car ils vont ici renouer avec le blues et le rock, qui constituent la base de leur musique. Ainsi, la section rythmique du groupe est plus que jamais assurée et maîtrisée avec des riffs de basse tout bonnement géniaux (‘The Changeling’ ou ‘Riders On The Storm’) soutenus par une batterie assez effacée mais très efficace car en parfaite symbiose avec la basse. On peut déceler une influence jazz dans ‘Cars Hiss By My Window’, notamment par l’utilisation de balais à la batterie. L’ajout d’une guitare rythmique en la personne de Marc Benno, permet à Robby Krieger de poser plus de mélodies et de s'autoriser quelques écarts comme l’utilisation d’un bottleneck (L.A. Woman).

Le sieur Morrison nous gratifie tout au long de l’album d’une voix tout simplement incroyable ! Une voix qu’on jurerait sortie de la bouche d’un vieux bluesman noir des années 30 qui a fait son temps, alors qu’il n'a que 26 ans ! Cela est flagrant sur le très blues ‘Been Down So Long’, où son timbre, plus rauque que jamais, est éblouissant.

Malgré la dominante blues-rock de l’album, Jim se permet évidemment d’ajouter la touche poétique qui le caractérise, comme sur le magnifique ‘Riders On The Storm’, titre se déroulant dans un fond pluvieux et orageux, ou même sur ‘L’America’, ce-dernier étant une adaptation musicale de l’un de ses poèmes. Pour soutenir cette ambiance poétique et psychédélique, les claviers sont toujours au rendez-vous, tantôt lyriques et mélodiques, ou plus bluesy sur des titres comme ‘Love Her Madly’ ou ‘Been Down So Long’.

"L.A. Woman" est un incontournable dans la discographie de The Doors et dans le rock en général, en particulier car il est le dernier de Jim Morrison, mais surtout car il est d’une qualité indéniable et empreint d’une époque et d’une ambiance envoutantes. D’accord, Jim chante parfois un peu faux ! D’accord il y a quelques erreurs minimes dans l’interprétation ! Et alors ? Cela n’est rien comparé à l’influence que cet album aura sur toute sa génération. "L.A. Woman" est un petit pas pour The Doors, mais un grand pas pour le rock’n’roll !


Plus d'information sur http://www.thedoors.com/index.php





LISTE DES PISTES:
01. The Changeling - 04:25
02. Love Her Madly - 03:38
03. Been Down So Long - 04:44
04. Cars Hiss By My Window - 04:59
05. L.A. Woman - 07:58
06. L'America - 04:34
07. Hyacinth House - 03:13
08. Crawling King Snake - 05:01
09. The Wasp - 04:14
10. Riders On The Storm - 07:07

FORMATION:
Jerry Scheff: Basse
Jim Morrison: Chant
John Densmore: Batterie
Ray Manzarek: Claviers
Robby Krieger: Guitares
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
ABADDON
08/02/2012
  0 0  
4/5
Certes, le son a pas mal vieilli, et le style est solidement ancré dans son époque. Malgré tout, "L.A. Woman" reste un important témoignage du début des 70's, et 'Riders on the Storm', comme le morceau-titre, sont des hits qui ont fait date. De grands titres tout court.
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
5/5 (5 avis)
STAFF:
4.4/5 (7 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Soirée Tribute le 01/02/14 à l'Olympia
 
AUTRES CHRONIQUES
SIMPLE MINDS: Real Life (1991)
POP -
THE ROLLING STONES: A Bigger Bang (2005)
ROCK - Les Stones viennent marquer leur territoire, celui de groupe légendaire, en acceptant leur âge sans en faire un drame, avec passion et sans s’endormir sur leurs lauriers...
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THE DOORS
THE-DOORS_Full-Circle
Full Circle (1972)
3/5
-/5
ELEKTRA ENTERTAINMENT / ROCK INDÉ
THE-DOORS_Other-Voices
Other Voices (1971)
3/5
-/5
ELEKTRA ENTERTAINMENT / ROCK INDÉ
THE-DOORS_Morrison-Hotel
Morrison Hotel (1970)
5/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
THE-DOORS_The-Soft-Parade
The Soft Parade (1969)
4/5
3/5
ELEKTRA ENTERTAINMENT / ROCK
THE-DOORS_Waiting-For-The-Sun
Waiting For The Sun (1968)
3/5
5/5
ELEKTRA ENTERTAINMENT / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022