ARTISTE:

RPWL

(ALLEMAGNE)
TITRE:

BEYOND MAN AND TIME

(2012)
LABEL:

GENTLE ART OF MUSIC

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Concept-album
""
ARNAUD (09.02.2012)  
4/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Pour son sixième album studio, la formation RPWL a décidé de se lancer dans l’écriture de son premier concept album. Il s’agit également de la première participation, en qualité de bassiste, de Werner Taus après le départ de Chris Postl. La production est impeccable et rien ne semble avoir été laissé au hasard.

L’album, librement inspiré de l'oeuvre de Nietzsche "Ainsi Parlait Zarathoustra", comporte onze plages pour une durée de 73 minutes. 'Transformed', unique instrumental du disque, nous plonge, en guise d’introduction, dans une ambiance exotique aux sonorités cristallines, aux nappes synthétiques envoutantes le tout ponctué de légères percussions. Ces percussions orientales et autres cordes indiennes apparaitront de manière récurrente tout au long de l’opus. RPWL cependant ne jette pas aux orties sa signature et les amateurs de ce groupe reconnaitront sans difficulté le style du combo.

Globalement chaque morceau représente un chapitre de l’œuvre, souvent centré sur un personnage particulier. La voix de Yogi Lang, parfois légèrement trafiquée comme sur ‘The Ugliest Man Of Creation’ est toujours bien placée et agréable. Werner Taus assume également son rôle et les lignes de basse sont un véritable régal pour les oreilles. Les guitares, qu’elles soient acoustiques ou électriques, restent très proches de celles de David Gilmour et le style général plutôt Floydien.

Les trois derniers titres sont -à mon sens- les plus réussis de l’album. ‘The Wise in The Dessert’ apporte une petite touche psychédélique à l’album avant une envolée très rock. ‘The Fisherman’ et ses 16 minutes justifie à lui seul la possession de ce disque. Cette suite, addictive au possible, alterne entre exotisme, progressif des années 70 et rock d’une grande modernité. ‘The Noon’ quant à lui clôture l’album tout en douceur dans une ambiance éthérée et légèrement blues.

Malgré tous ces aspects positifs RPWL nous livre un album sans réelle surprise. Le sentiment de déjà entendu reste présent tout au long de l’album. Le groupe semble peiner à se renouveler mais le désire-t-il vraiment ? Alors ne boudons pas notre plaisir et reconnaissons que ce disque est agréable et finalement très accessible. Une écoute prolongée ou au casque permettra de découvrir ses petits plus. Un album qui plaira certainement aux inconditionnels de RPWL (dont je fais partie) et à ceux qui souhaitent les découvrir. Pour les autres il conviendra de pondérer la note en fonction de votre ressenti.


Plus d'information sur http://www.rpwl.de





LISTE DES PISTES:
01. Transformed - 02:15
02. We Are What We Are - 09:16
03. Beyond Man And Time - 06:28
04. Unchain The Earth - 07:06
05. The Ugliest Man In The World - 07:53
06. The Road Of Creation - 06:27
07. Somewhere In Between - 02:04
08. The Shadow - 05:57
09. The Wise In The Desert - 05:39
10. The Fisherman - 16:19
11. The Noon - 03:59

FORMATION:
Karlheinz Wallner: Guitares
Marc Turiaux: Batterie
Markus Jehle: Claviers
Werner Taus: Basse
Yogi Lang: Chant / Claviers
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
TONYB
10/02/2012
  0 0  
4/5
And then they were 2 ... du groupe original ne subsistent que le W et le L, mais cet album synthétise parfaitement l'ensemble de la discographie du groupe.
Rien de bien neuf certes, mais c'est tellement bien fait que l'écoute de l'album est un enchantement une fois de plus.
Tout comme Sylvan, RPWL ne réinvente pas la roue, mais ce n'est pas non plus ce qu'on leur demande.

Mention spéciale pour le tubesque 'Unchain the Earth'

8,5/10

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3.9/5 (14 avis)
STAFF:
4/5 (6 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
RPWL: Sortie d'un live en novembre
DERNIER ARTICLE
RPWL et Lazuli en concert (17 Avril 2014)
Un magnifique concert des groupes RPWL et LAZULI chez Paulette, le pub-rock mythique de Lorraine !
DERNIERE INTERVIEW
Dans les coulisses de Prog en Beauce
Quelques jours après la quatrième édition du Prog en Beauce, rencontre avec Agnès, Monique, Thomas et Jean-Michel, les organisateurs du festival, pour un petit tour en coulisses.
 
AUTRES CHRONIQUES
PHILIP SAYCE: Steamroller (2012)
ROCK - En un mot comme en cent, "Setamroller" apporte tout ce qu'un fan de Blues Hard Rock peut être en droit d'attendre en 2012.
DIVERSION VOICE: Underwater (2011)
ROCK PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT RPWL
RPWL_God-Has-Failed--Live--Personal
God Has Failed - Live & Personal (2021)
4/5
-/5
GENTLE ART OF MUSIC / ROCK PROGRESSIF
RPWL_Tales-From-Outer-Space
Tales From Outer Space (2019)
3/5
4.3/5
GENTLE ART OF MUSIC / ROCK PROGRESSIF
RPWL_Wanted
Wanted (2014)
3/5
3.8/5
GENTLE ART OF MUSIC / ROCK PROGRESSIF
RPWL_A-Show-Beyond-Man-And-Time
A Show Beyond Man And Time (2013)
4/5
4/5
METAL MIND / ROCK PROGRESSIF
RPWL_The-Gentle-Art-Of-Music
The Gentle Art Of Music (2010)
3/5
-/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021