GROUPE/AUTEUR:

OPETH

(SUÈDE)

TITRE:
ORCHID (1995)
LABEL:
CANDLELIGHT
GENRE:
DEATH METAL

""
CHILDERIC THOR - 28.02.2012 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Pour faire simple, il existe deux écoles du Death à la suédoise : l'école de Stockholm, berceau des activistes fondateurs, tels que Entombed, Grave, Unleashed ou Dismember, à la fin des années 80, et celle de Göteborg, plus attirée par les mélodies que par le son cradingue et roots de chez roots, comme le montrent les ténors du genre que sont In Flames ou Dark Tranquillity. Bien qu'originaire de la capitale, Opeth n'entretient finalement que peu de rapport avec ses confrères du cru. Et pour tout dire, il n'appartient à aucune école, si ce n'est la sienne.

Après avoir passer plusieurs années à écumer les clubs, le groupe est repéré par Lee Barrett, du jeune label Candlelight, ce qui lui permet d'entrer en studio en 1994 avec le gourou de toute la scène extrême scandinave, Dan Swanö, pour y accoucher de Orchid, aujourd'hui un peu oublié (comme son successeur d'ailleurs) par ses géniteurs, ce qui est bien dommage eut égard à sa qualité déjà énorme pour un premier jet. Le projet s'articule alors autour de Mikael Akerfeldt (chant et guitare), du fidèle Peter Lindgren (guitare) et des plus éphémères Johan DeFarfalla (basse) et Anders Nordin (batterie).

Bien qu'enrobé d'un son plus brut qui ne rend pas tout à fait honneur à la subtilité, à la délicatesse de la musique, Orchid pose néanmoins déjà les bases du style Opeth, style unique s'il en est, et que ses cadets peaufineront peu à peu, en même temps que le groupe gagnera en maturité. A un substrat death metal, dont les grognements d'outre-tombe demeurent un des seuls véritables reliquats, les Suédois plaquent des influences issues aussi bien du métal atmosphérique (les passages et intermèdes acoustiques, tels que "Silhouette" et "Requiem") ou du progressif (pour la longueur des morceaux, dont la plupart dépassent allégrement la barre des 10 minutes). "In Mist She Was Standing", "Under The Weeping Moon", "Forest Of October", sont comme des espèces de labyrinthes oscillant au gré des multiples ruptures de rythmes entre le calme et la tempête, entre la douceur et la violence, mais dont la complexité n'étouffe jamais la mélancolie qu'ils exsudent, ni la sombre beauté qui les drape, leur conférant une aura pastorale rare, comme venue des profondeurs d'une forêt baignée par la brume matinale et le soleil naissant (le superbe "The Twilight Is My Robe").

Alors certes, Orchid n'est pas exempt de menus défauts, surtout visibles d'ailleurs à travers le prisme de certains des albums qui ont suivi (voix claires parfois un peu justes, fluidité moindre entre des diverses ambiances distillées, un style moins limpide), mais cette séminale offrande possède l'innocence et la naïveté des œuvres de jeunesse, qui sont pour beaucoup dans le charme et dans l'attachement que l'on éprouve pour ce premier essai, dont la majesté illustre bien la maîtrise déjà affirmée des musiciens pour leur art. Un coup de maître et, pour une poignée de vieux cons, dont l'auteur de ces lignes notamment, le meilleur opus jamais offert par les Suédois.

Plus d'information sur http://www.opeth.com



GROUPES PROCHES:
ENOCHIAN THEORY, PORCUPINE TREE, AONE, MIDNATTSOL, SOEN, VDB, DIVISION BY ZERO, AGUENAOU, BARREN EARTH, THE ETERNAL

LISTE DES PISTES:
01. In Mist She Was Standing - 14:06
02. Under The Weeping Moon - 09:50
03. Silhouette - 03:05
04. Forest Of October - 13:02
05. The Twilight Is My Robe - 10:59
06. Requiem - 01:08
07. The Apostle In Triumph - 13:01


FORMATION:
Anders Nordin: Batterie / Piano
Johan DeFarfalla: Basse
Mikael Akerfeld: Chant / Guitares
Peter Lindgren: Guitares


TAGS:
Chant grunt/growl, Epique, Mélancolique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC OPETH
DERNIERE ACTUALITE
OPETH: nouvel extrait de "In Cauda Venenum"
Toutes les actualités sur OPETH
DERNIER ARTICLE
OPETH + MYRKUR - LE TRIANON (PARIS) - 22 NOVEMBRE 2016
Deuxième date après une vente éclair de la première jouée la veille, dans ce Trianon qui accueille les piliers du metal prog venus représenter leur dernier opus "Sorceress"... Tous les articles sur OPETH
DERNIERE INTERVIEW
Opeth, figure incontournable du metal progressif suédois, sort son treizième album, "In Cauda Venenum". A cette occasion, nous sommes partis à la rencontre du leader charismatique Mikael Akerfeldt !

NOTES
4/5 (1 avis) 4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
SWALLOW THE SUN: Ghosts Of Loss (2005)
DOOM
 
CHRONIQUE SUIVANTE
NOEKK: The Grimalkin (2006)
ROCK PROGRESSIF
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT OPETH
OPETH_In-Cauda-Venenum
In Cauda Venenum (2019)
4/5
5/5
NUCLEAR BLAST / METAL PROGRESSIF
OPETH_Sorceress
Sorceress (2016)
5/5
3.9/5
NUCLEAR BLAST / ROCK PROGRESSIF
OPETH_Pale-Communion
Pale Communion (2014)
4/5
4/5
ROADRUNNER RECORDS / METAL PROGRESSIF
OPETH_Heritage
Heritage (2011)
3/5
3.4/5
ROADRUNNER RECORDS / ROCK PROGRESSIF
OPETH_Watershed
Watershed (2008)
5/5
4.4/5
ROADRUNNER RECORDS / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020