ARTISTE:

TIRESIA RAPTUS

(ITALIE)
TITRE:

TIRESIA RAPTUS

(2011)
LABEL:

BLACK WIDOW

GENRE:

DOOM

TAGS:
Old School, Psychédélique
""
CHILDERIC THOR (29.02.2012)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Ce n'est pas une critique mais reconnaissez qu'il n'y a bien que Black Widow pour oser sortir un album tel que ce jet séminal de Tiresia Raptus. Parce que celui-ci est italien ? Oui. Parce que celui-ci bricole un rock bizzaroïde ? Surtout.

Ce projet parallèle est né de la volonté d'une poignées d'activistes de la scène métallique romaine, prêchant au sein de la chapelle Doom (Doomraiser, Black Land) ou Gothic (The Foreshadowing) d'explorer la face la plus sombre du rock psychédélique dont ils offrent une vision hallucinée réclamant une une large ouverture d'esprit pour être appréciée à sa juste valeur.

De fait, Tiresia Raptus devrait en laisser pas mal sur le bord de la route avec sa prise de son garantie 100% vintage, ses riffs sous acide et une construction au mieux étrange, au pire confuse. Courte, soit une petite trentaine de minutes à peine, cette œuvre au goût d'inachevé écarte les cuisses avec un petit prologue inquiétant où résonne le barrissement d'un animal inconnu, dérive ensuite entre titres assez rock, piste instrumentale ("Raptus", excellent au demeurant avec ses grattes qui galopent à la Maiden des débuts) ou presque ("Guardiano Della Soglia") pour s'achever sur une note bordélique qui ne ressemble à rien.

Ceci étant, bien que singulier, le début de l'album reste relativement accessible, avec "Memorie Dal Sottosuolo", que berce un chant en italien qui retrouve les envolées colorées de la fin des années 60, cependant que derrière, les instruments, dont une basse toute en rondeur, tissent un canevas feutré aux relents de pipe à eau. C'est délicieux et charmant, porte ouverte sur une période fantasmée synonyme de liberté.

Déjà, "Dal Kimbo" est parasité par des lignes vocales au ton théâtral et des accords intriguants, mais l'ensemble convainc par sa partie instrumentale rythmée. Entre effluves nébuleuses noyées sous les effets, et batterie qui semble ne jamais filer droit, on sent pourtant qu'il ne faudrait pas grand chose pour qu'on commence à s'éloigner du rivage et à perdre pied. Si par la suite, "Viracocha", le morceau le plus Heavy, nous ramène un temps (seulement) sur la terre ferme grâce à sa falaise rythmique et son solo de guitare jubilatoire, la seconde partie du programme nous entraîne dans un no man's land déglingué qui culmine lors du terminal "Jesod" dont la folie l'arrime au progressif crimsonien. Cette voix féminine assez peu agréable finit d'achever même les plus patients.

Avec cet album improbable aux confluents du proto-Doom, du Rock psyché enfumé et d'un Dark prog spatial et ésotérique, prétendre que Tiresia Raptus ne facilite pas l'accès à son univers tient de l'euphémisme. Mais il y aura bien quelques amateurs de trucs bizarres tels que votre serviteur, pour y prendre leur pied et souhaiter que les Italiens n'en restent pas là...


Plus d'information sur http://www.facebook.com/pages/tiresia-raptus/111935635576607



GROUPES PROCHES:
AGUENAOU, GRAEME, KING CRIMSON


LISTE DES PISTES:
01. Whales - 00:59
02. Memorie Dal Sottosuolo - 05:15
03. Dal Kimbo - 05:58
04. Viracocha - 04:08
05. Raptus - 03:17
06. Guardiano Della Soglia - 05:48
07. Jesod - 06:08

FORMATION:
Carlo Gagliardi: Basse
Jonah Padella: Batterie
Luciano Lamanna: Claviers
Manuele Frau: Guitares
Marta Neri: Chant
Nicola Rossi: Chant / Claviers
Willer Donadoni: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
MICHAEL THOMPSON BAND: Future Past (2012)
A.O.R. - Un demi-opus : voilà donc ce qu’il y a à retenir de ce "Future Past"
GOAD: Masquerade (2011)
ROCK PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022