GROUPE/AUTEUR:

MOTORHEAD

(ROYAUME UNI)

TITRE:
IRON FIST (1982)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
HEAVY METAL

""
REDDUST - 04.05.2012 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Lorsque que débute l'année 1982, Motörhead a un sérieux défi à relever. Celui de donner un digne successeur à ses trois précédents grands albums que sont "Overkill", "Bomber" et "Ace Of Spades". Et ce défi semble d'autant plus difficile à relever que cette fameuse et infernale triplette d'albums se conclut par la livraison d'un live d'anthologie avec l'incontournable "No Sleep'til Hammersmith". Bref, une simple question taraude le headbanger en ce début d'année 1982 : le nouvel album de la bande à Lemmy va-t-il être aussi bon que ses prédécesseurs ?

Autant l'écrire tout de suite la réponse à cette question est tout simplement : non ! Malgré une pochette originale, "Iron Fist" n'est pas le digne successeur de ses augustes prédécesseurs. Ce cinquième album des Britanniques est loin d'être mauvais et il est même plutôt bon et il contient tout ce que l'on attend de Motörhead. En effet, il possède son lot de titres bien speed, comme "Heart Of Stone", "Sex & Outrage", "Shut It Down", "Speedfreak" ou "Bang To Rights". On a même droit à un certain nombre de compositions aux riffs accrocheurs comme "Go To Hell", "Loser" ou "(Don't Need) Religion". Cet opus contient même son classique avec le titre d'ouverture, "Iron Fist". Mais voilà, il n'en contient qu'un, là où ses prédécesseurs en propose au minimum deux.

Sorti le 17 avril 1982 et enregistré en janvier et février de la même année, cet album fut produit par Eddie Clarke. Aussi, est-ce vraisemblablement l'absence d'un vrai producteur, comme Vic Maile, qui fait que cet opus souffre d'une production relativement plus molle que les albums précédents. Ensuite, peut-être est-ce dû à son implication dans la production, mais Eddie Clarke nous sert sur cet album un jeu de guitare fait d'automatismes, techniquement irréprochable, mais guère inspiré. Voici sans doute les deux raisons essentielles pour lesquelles cet album est moins bon que ses prédécesseurs. Lemmy et Phil Taylor ont beau se démener, malgré des compositions qui tiennent très bien la route, cet "Iron Fist" ne possède ni le charme ni l'aura de ses illustres prédécesseurs.

Au final, si cet album ne possédait pas le titre "Iron Fist", il en serait presque anecdotique dans la discographie de Motörhead. Rétrospectivement, Lemmy a considéré cet album comme le plus mauvais du groupe. Si cette affirmation peut assurément prêter à discussions, il est sûr que cet honorable et recommandable album fait néanmoins partie des moins bons. Cet album, un peu à part dans la discographie du groupe, est à posséder par tous les inconditionnels du groupe et ce, d'autant plus, que c'est le tout dernier album avec Eddie Clarke. En effet, ce dernier sera viré par Lemmy durant la tournée qui suivra. "Iron Fist" constitue donc une sorte de mauvais épilogue (ceci expliquant peut-être cela) à ce que d'aucuns considèrent comme l'âge d'or de Motörhead.

Plus d'information sur http://www.imotorhead.com



GROUPES PROCHES:
GUACHASS, THE CHELSEA SMILES, TALETELLERS, SEEKERS OF THE TRUTH, HIGH-SCHOOL MOTHERFUCKERS, HORN OF THE RHINO, CRUCIFIED BARBARA, NASHVILLE PUSSY, SISTER SIN, PERVERT ASSHOLE

LISTE DES PISTES:
01. Iron Fist - 2:55
02. Heart Of Stone - 3:05
03. I'm The Doctor - 2:44
04. Go To Hell - 3:10
05. Loser - 3:57
06. Sex & Outrage - 2:11
07. America - 3:38
08. Shut It Down - 3:41
09. Speedfreak - 3:28
10. (don't Let' Em) Grind You Down - 3:09
11. (don't Need) Religion - 2:43
12. Bang To Rights - 2:43


FORMATION:
"Fast" Eddie Clarke: Guitares
Lemmy Kilmister: Chant / Basse
Phil Taylor: Batterie


TAGS:
-
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC MOTORHEAD
DERNIERE ACTUALITE
MOTORHEAD: Sortie du coffret 'Ace Of Spades - 40ème Anniversaire !!'
Toutes les actualités sur MOTORHEAD
DERNIER ARTICLE
LA VERITE SUR MUSIC WAVES !
On ne vous dit pas tout. Les chroniqueurs de Music Waves ne sont pas d'illustres anonymes. Pour toi, lecteur aimé, ils ont accepté de se démasquer. Tous les articles sur MOTORHEAD
DERNIERE INTERVIEW
Décrit comme "le film muet le plus bruyant du monde", Gutterdämmerung réunit plusieurs des plus grands noms du rock... Music Waves était invité à la projection privée en compagnie de son créateur, Björn Tagemose...

NOTES
3.3/5 (6 avis) 3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
KORPIKLAANI: Korven Kuningas (2008)
PAGAN/VIKING METAL
 
CHRONIQUE SUIVANTE
PARADISE LOST: Gothic (1991)
DEATH METAL
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MOTORHEAD
MOTORHEAD_Under-Cöver
Under Cöver (2017)
3/5
3.5/5
WARNER / HARD ROCK
MOTORHEAD_Bad-Magic
Bad Magic (2015)
4/5
4.1/5
AUTRE LABEL / HARD ROCK
MOTORHEAD_Aftershock
Aftershock (2013)
3/5
4/5
REPLICA / HARD ROCK
MOTORHEAD_The-Wörld-Is-Ours-–-Vol-2-Anyplace-
The Wörld Is Ours – Vol. 2 (Anyplace Crazy As Anywhere Else) (2012)
3/5
4/5
REPLICA / HARD ROCK
MOTORHEAD_The-Wörld-Is-Ours--Vol-1-Everything
The Wörld Is Ours - Vol. 1 (Everything Further Than Everyplace Else) (2011)
4/5
4/5
EMI / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020