ARTISTE:

POINTS NORTH

(ETATS UNIS)
TITRE:

ROAD LESS TRAVELED

(2012)
LABEL:

MAGNA CARTA

GENRE:

GUITAR HERO

TAGS:
Groovy, Guitar-Hero, Instrumental
""
MARC M (02.04.2012)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Un trio américain qui joue de la musique instrumentale ? Pete Morticelli, le boss de Magna Carta vient de signer un groupe que l'on aurait aussi bien vu sur le label de son vieil ami Mike Varney (Shrapnel Records). En fait le groupe propose une musique très soudée, où le guitariste Eric Barnett, pour brillant qu'il soit, ne fait pas qu'aligner solo sur solo… Comme Rush, une de leurs références, Points North sait composer des instrumentaux qui se développent avant tout sur des riffs mélodiques et des parties rythmiques, avec évidemment des parties solistes brillantes et des ruptures qui rapprochent le groupe du rock progressif.

On peut écouter ces morceaux à deux niveaux. Du côté de la section rythmique, on n'a pas affaire non plus à des manchots mais le vieux routier qu'est Kevin Aiello (batterie) et le plus jeune Uriah Duffy (basse, ex-Whitesnake) préfèrent mettre leurs talents au service des mélodies avec finesse. Aiello possède un son acoustique naturel digne des meilleurs batteurs des années 70, subtil et puissant lorsque cela s'avère nécessaire… Voici un batteur qui sait utiliser les cymbales de manière intelligente ! Barnett, quant à lui, possède le plus souvent un son soliste assez naturel et tranchant, tandis que ses parties rythmiques montrent l'influence plus ou moins grande d'Alex Lifeson, à travers ce mélange de sonorités claires et saturées, presque acoustiques et plus électriques au son parfois un peu sale. Parmi ses influences, on peut entendre aussi Eric Johnson et Steve Morse, voire Michael Lee Firkins (virtuose découvert par Varney il y a déjà plus de vingt ans et qui a produit quelques albums instrumentaux et chantés sous son nom et celui de Howling Iguanas influencés par le blues avec une gamme de sonorités assez personnelles).

Musicalement, "Road Less Traveled" est assez diversifié... on a là un album à mi-chemin entre le hard rock des années 70-80, le jazz-rock, le rock progressif, un petit côté metal plus moderne pour la technique soliste de Barnett et le son peut parfois se rapprocher un peu de celui de King's X. L'album contient d'ailleurs quelques petits clins d'oeil : le plus appuyé est sans doute "Grace Under Pressure", un hommage assumé à Rush qui sort un album du même titre en 1984, avec un des riffs, un son et un jeu de guitare proche de ce que pouvait produire Alex Lifeson au début des années 80. Dans le même genre, on peut citer "Steve Morsels" qui ressemble à la fusion country-hard-rock vivifiante du virtuose américain ! "High Wire" rappelle également son style à la fois lourd et mélodique, notamment sur son dernier album au son un peu plus brut ("Our Standing In Their Field"), avec une partie mélodique en "finger picking" remarquable. Il y a aussi "Maiden Voyage" avec ici et là un riff saccadé sur un rythme de cavalcade typique d'Iron Maiden, mais le gros du morceau reste plus proche de Rush avec une nuance jazz rock, ce qui crée un mélange inédit !

Un des morceaux où Barnett se lache le plus est la splendide ballade "The Source" qui démarre de manière délicate avec une subtile dentelle électrique sur une mélodie douce et triste puis monte progressivement en puissance et le guitariste y est purement éblouissant de technique et d'émotion. "Sweet Solitude" conclue aussi l'album sous la forme d'une pseudo-ballade bluesy au thème accrocheur et aux développements solistes brillants. C'est d'ailleurs sur les morceaux en apparence plus lents et plus légers qu'Eric Barnett est le plus remarquable, délivrant des solis passionnés et lyriques, comme c'est encore le cas sur "The Phoenix", qui évoquera à certains Eric Johnson, avec un son un peu plus lourd et agressif au centre.

Globalement, si le son est effectivement un peu tranchant et sec, les arrangements ne sont pas simplistes pour autant. Vu la multiplication des parties de guitares d'ailleurs, il semble que jouer certains de ces morceaux en concert sans un second guitariste sera un sacré challenge pour Eric Barnett.

Sur la longueur, Points North peut sembler très légèrement répétitif. Comme très souvent, il me semble que des claviers pourraient apporter un plus et aideraient à enrichir la musique du groupe. L'introduction de quelques pièces purement acoustiques pourrait aussi être une bonne idée…"Road Less Traveled" est pourtant une belle surprise en ce début d'année. Comme tout album de musique instrumentale intelligente, il nécessitera une écoute attentive et répétée pour être pleinement apprécié.


Plus d'information sur http://www.pointsnorthband.com



GROUPES PROCHES:
RUSH, STEVE MORSE, DIXIE DREGS


LISTE DES PISTES:
01. Vast Horizons (3:40)
02. High Wire (4:29)
03. The Phoenix (4:53)
04. Grace Under Pressure (6:18)
05. Barney (4:33)
06. Jubilee (3:49)
07. Steve's Morsels (4:13)
08. The Source (4:46)
09. Delay Song (3:46)
10. Maiden Voyage (6:07)
11. Sweet Solitude (6:11)

FORMATION:
Eric Barnett: Guitares
Kevin Aiello: Batterie
Uriah Duffy: Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Points North: Road Less Traveled
 
AUTRES CHRONIQUES
JACKSON WEBBER: What Is It (2011)
ROCK -
DEPARTURE: Hitch A Ride (2012)
HARD ROCK MELODIQUE - un bien agréable opus de Hard Mélodique, plus mélodique que Hard
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT POINTS NORTH
POINTS-NORTH_Points-North
Points North (2015)
4/5
-/5
MAGNA CARTA / GUITAR HERO
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021