ARTISTE:

HAWKWIND

(ROYAUME UNI)
TITRE:

ONWARD

(2012)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK

TAGS:
Electro, Happy, Old School, Planant, Planant
""Onward" est un opus fort intéressant et bien équilibré en terme de morceaux rock et planants, avec un minimum de passages bizarres."
MARC M (18.04.2012)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Il semble que les inventeurs du genre "space rock" connaissent un regain de productivité ces deux dernières années. Après une période très peu productive de 1997 à 2010, marquée aussi par la mort subite de leur claviériste Jason Stuart fin 2008 (qui avait collaboré avec le groupe depuis 2004 mais ne jouait que sur deux titres de "Take Me To Your Leader" en 2005), voici leur deuxième album en deux ans, après le plutôt inspiré "Blood Of The Earth" en 2010.

Le va-et-vient des membres s'est calmé, avec une équipe semblable à celle de l'album précédent, Bien sûr le leader demeure Dave Brock, seul membre d'origine, toujours aux guitares, aux synthés et au chant. Il chante d'ailleurs ici plus que sur les deux albums précédents et c'est un bien car il reste le meilleur chanteur qu'ait jamais eu Hawkwind avec sa voix médium au léger grain, un peu trainante, immédiatement reconnaissable bien que largement traitée avec divers effets (écho, réverbe, déphasage). A ses côtés, le batteur Richard Chadwick reste le membre le plus ancien du groupe après lui car il affiche désormais plus de 22 années de présence, un record ! Tim Blake (ex-Gong, et membre uniquement dans les années 79-80) est encore ici aux claviers et au theremin. Le groupe est complété par le très productif Niall Hone (guitares, basse, synthèse sonore, séquences), qui s'était déjà illustré par ses compositions inspirées sur "Blood of the Earth" et Mr Dibs (basse, chant).

"Onward" démarre sur les chapeaux de roues avec "Seasons", un titre heavy assez classique, dans la lignée du célèbre "Angels of Death" et, loin de se calmer, le groupe accélère encore avec "The Hills Have Ears" (probablement une allusion à la nouvelle de Howard P. Lovecraft, "Les collines ont des yeux" - et non pas des oreilles !) qui comporte néanmoins des accalmies avec beaucoup de bruitages de synthétiseurs et des arpèges de guitares éthérés. Huw Lloyd-Langton, guitariste avant même le premier LP du groupe puis de 1979 à 1987, y joue un de ses solos explosifs et lyriques, nous faisant regretter qu'il ne soit plus un membre de Hawkwind – encore qu'ici on trouve plusieurs parties de guitare dans son style, probablement l'œuvre de Niall Hone. Il faut attendre "Mind Cut" pour entendre une ballade, et celle-ci se développe sur un arrangement de guitare à douze cordes, instrument devenu rare depuis des décennies dans le groupe !

L'album comporte de nombreux instrumentaux, notamment le long et planant "Southern Cross" au rythme de boléro, mêlant synthétiseurs planants, bruitages électroniques percussions orientalisantes et guitares aériennes parfois doublées : un des sommets de l'album, quoi que peut-être un peu long. Par contre, on voit mal la raison du recyclage de deux titres anciens, comme sur le précédent album ! Surtout que "Death Trap" (initialement joué par le projet parallèle Hawklords avec Robert Calvert en 1978) et "Green Finned Demon" (initialement un morceau solo de Brock) ont déjà été réenregistrés par Hawkwind en live et en studio !

"Death Trap" initialement presque punk, est ici plus électronique, bien que toujours agressif avec des guitares saturées et des boucles presque techno-trance. Après quelques bruitages électroniques arrive ensuite "The Prophecy", un titre à la fois planant et rock, très mélodique, dans la lignée de ce que le groupe a fait de meilleur dans les années 80. Et après un interlude splendide mais trop bref aux synthés, le groupe renoue avec un titre moyennement rapide et instrumental où la guitare claire et aérienne trace une mélodie éthérée sur un lit de synthés ("The Drive By").

Hawkwind ne renonce pas à son côté expérimental, qui est peut-être plus présent sur le second CD de cette édition limitée. Un rythme haché et répétitif avec force roulements de batterie sert d'accompagnement à des passages plus parlés que chantés sur l'étrange "Computer Cowards" avec cette voix distordue et grave (Mr Dibs ?), presque noyée au milieu de la basse ronflante et des guitares saturées. C'est le côté plus ou moins improvisé du groupe… Parfois, ça marche, là peut-être moins.

Les trois morceaux live insérés au milieu du second CD laissent eux aussi une part à l'improvisation, notamment le très dynamique "Aero Space Inferno" (déjà présent sur "In Your Area", l'album mi-live mi-studio assez moyen de 2000) et l'inédit instrumental "The Flowering Of The Rose" mené par l'orgue et des synthés sur un fond rythmique rapide et hypnotique… C'est ici que l'on se rend compte de l'influence qu'a eu le groupe sur des formations telle qu'Ozric Tentacles ! Par contre, l'accompagnement de basse/batterie a déjà trop souvent été exploité par le groupe. Enfin, dans cette sélection live, "Right To Decide" est un des meilleurs titres rock et mélodiques de Dave Brock (issu du fameux "Electric Tepee" de 1993). "Deep Vents" renoue avec un certain côté techno-trance et s'enchaine avec "Green Finned Demon", ici assez proche des versions précédentes, quoique plus chargé en soli de guitare. Le rythme lent, l'ambiance planante et menaçante à la fois évoquent les atmosphères moites de quelque jungles extra-terrestres. "The Mystery Track" en morceau caché est une longue pièce chantée dans un style répétitif désormais bien connu qui rappelle leur classique "Brainstorm", sorte de metal électronique comportant quand même quelques accalmies ici et là et qui se termine sur une section électronique étrange et surtout un peu longuette.

Côté production, le son n'est globalement pas à la hauteur de la musique.. Une fois encore l'enregistrement souffre d'un mixage un peu approximatif, parfois brouillon, alors que l'on attend une ambiance pleine de puissance et une certaine clarté, comme cela a pu être le cas par le passé. Mis à part ce bémol, "Onward" est un opus fort intéressant et bien équilibré en terme de morceaux rock et planants, avec un minimum de passages bizarres. La présentation en édition limitée dans un double "mediabook" semble bien luxueuse et offre un plus non négligeable aux amateurs.


Plus d'information sur http://www.hawkwind.com



GROUPES PROCHES:
PORCUPINE TREE, QUANTUM FANTAY, MONSTER MAGNET, ELEPHANT9, ORESUND SPACE COLLECTIVE, BRAINTICKET, STEVE HILLAGE, PROJECT MOONBEAM, SONS OF HIPPIES, EARTHLING SOCIETY

LISTE DES PISTES:
01. Seasons – 5:51
02. The Hills Have Ears – 5:18
03. Mind Cut – 5:03
04. System Check – 1:08
05. Death Trap - 3:38
06. Southern Cross – 6:54
07. The Prophecy – 4:22
08. Electric Tears – 0:59
09. The Drive By – 4:51
10. Computer Cowards – 5:38
11. Howling Moon – 2:17
12. Right To Decide (live) – 6:44
13. Aerospace Age (live) – 6:06
14. The Flowering Of The Rose (live) – 8:42
15. Deep Vents – 2:44
16. Trans Air Trucking – 0:34
17. Green Finned Demon – 5:37
18. The Mystery Track – 8:13

FORMATION:
Dave Brock: Chant / Guitares / Claviers / synthétiseurs
Huw Lloyd-Langton (invité): Guitare sur 2
Jason Stuart: Claviers sur 12, 13, 14
Mr Dibs: Chant / Basse
Niall Hone: Chant / Guitares / Basse / échantillons
Richard Chadwick: Batterie / choeurs
Tim Blake: Chant / Claviers / Theremin
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3/5 (1 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
HAWKWIND: Les détails sur "Road To Utopia"
 
AUTRES CHRONIQUES
BLOODY MARY: Shoot Me (2012)
HARD ROCK -
AETHELLIS: Aethellis (2003)
ROCK PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT HAWKWIND
HAWKWIND_Blood-Of-The-Earth
Blood Of The Earth (2010)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021