ARTISTE:

LEVEL PI

(ALLEMAGNE)
TITRE:

DUNKELSTUNDE

(2011)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

AUTRES

TAGS:
Electro, Instrumental
""
PETE_T (02.05.2012)  
2/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

"Entrance", chroniqué sur le site, fut moyennement reçu au sein de la rédaction et ne déclencha pas forcément d’applaudissements nourris. Depuis, le second effort ("Electronic Sheep"), paru chez un label Lorrain en 2009, a traversé l’espace temporel de MW d’une manière assez transparente puisqu’aucune chronique n’est disponible. Sans se décourager Uwe Cremer nous présente toutefois son nouvel opus "Dunkelstunde" qui lui permet de confirmer les orientations prises.

Pas de nouveautés à attendre puisque les nappes de synthés planantes, les improvisations de guitare ainsi que les percussions sont toujours présentes à l’image de Orange Temple qui regroupe l’ensemble en une composition. Une constante se retrouve avec de longs démarrages généralement clôturés par des touches de six-cordes au style piqué (Winterabend, Das Versteck). Cependant, les références au hard-rock - dont se plaît à citer l’auteur - se retrouvent via l’utilisation de rythmiques de guitares électriques nourries à la disto, de lointaines références à Shamall pouvant alors être pointées du doigt notamment sur Absent Friends ou le titre éponyme.

Finalement il n'y a rien de neuf à se mettre sous la dent, le style n’ayant pas évolué d’un iota. Les longues plages planantes se répètent ainsi à la limite de l’ennui comme sur Winterabend) plongeant l’auditeur dans un no-man’s land sans réel issue de secours. Et si Der Flug des Fernraumschiffs réussit tant bien que mal à sortir Level Pi de l’ornière dans laquelle il s’est fourvoyé c’est bien la seule composition – proche de la période Houston/Lyon de Jean-Michel Jarre - qui sauve l’ensemble.

Mon collègue encourageait Uwe Cremer à poursuivre dans sa tentative de transposition du Krautrock au 21ème siècle en cherchant de nouvelles sources d’inspiration, entreprise sans doute trop imposante au regard du résultat. Si l’effort est louable il ne pourra que drainer une faible frange d’aficionados qui vouent un culte à Tangerine Dream par exemple. Un disque trop plat, trop prévisible pour marquer de son empreinte le monde engorgé de la musique électronique.


Plus d'information sur http://www.level-pi.de/





LISTE DES PISTES:
01. Winterabend - 08:47
02. Der Flug Des Fernraumschiffs - 06:20
03. Absent Friends - 06:01
04. Das Versteck - 06:21
05. Orange Temple - 13:26
06. Tougenkyou - 09:39
07. Dunkelstunde - 08:51

FORMATION:
Uwe Cremer: Tous les isntruments
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
ALTAR OF OBLIVION: Salvation (2012)
DOOM -
RUNNING WILD: Shadowmaker (2012)
HEAVY METAL -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT LEVEL PI
LEVEL-PI_Entrance
Entrance (2006)
2/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK ATMOSPHERIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021