ARTISTE:

BIRDS OF PASSAGE

(AUSTRALIE)
TITRE:

WINTER LADY

(2011)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK ATMOSPHERIQUE

TAGS:
Chant féminin, Intimiste, Mélancolique
""
CHILDERIC THOR (14.05.2012)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Tout commence avec ces nappes Drone spectrales qui jouent davantage sur la douleur feutrée que sur une puissance qui paraît presque gommée, étouffée, gelée par l'hiver, avant que la voix irréelle dans sa douce fragilité de la maîtresse des lieux ne fasse son entrée. En l'espace de quelques minutes suspendues dans le temps, "Fatal Melody" installe l'auditeur dans une sorte de cocon, de bulle faussement confortable, d'un calme duquel sourde un désespoir absolu.

Bien qu'il partage avec Highwaymen In Midnight Masks le titre du même nom ainsi qu'un visuel complémentaire, Winter Lady s'en éloigne quelque peu, en cela que son auteur, la jeune néo-zélandaise Alicia Mertz, met cette fois-ci l'accent sur les traits les plus intim(ist)es de son jardin secret Birds Of Passage, renouant avec les respirations émotionnelles de Without The World.

Quoique toujours aussi minimaliste dans son expression sonore qui confine à l'instrospection, l'ensemble revèle un subtil travail sur les ambiances et les arrangements, témoin "Away With The Light" que hante la présence de Mathias Van Eecloo de Monolyth & Cobalt. Dérivant entre une Dark Pop hivernale et une Folk décharnée, moins marqué par le sceau du Drone que l'EP qui l'accompagne, Winter Lady séduit par son extrême dénuement.

Plus l'album avance et plus il est avalé par une brume vaporeuse de laquelle ne finit plus que par percer le spectre vocal d'Alicia ("Waltz While We Sleep"), plus narratrice que véritable chanteuse, qui nous ouvre son coeur et son âme. Figée par l'hiver et drapée dans un pâle halo de lumière, l'oeuvre aux contours flous tellement les sept plaintes qui la constituent baignent dans une espèce d'irréalité indéfinissable, a quelque chose d'une mélancolique ballade désenchantée à travers ces paysages de plage désolée, gris et froids mais néanmoins emprunts d'une poésie evanescente.

Sans le moindre doute, Birds Of Passage est en train de peaufiner, d'affirmer sa signature, toute personnelle, faisant de son auteur, une artiste complète dont la musique se ressent et s'écoute presque religieusement. Il convient de s'immerger totalement dans son intimité pour goûter sa richesse qui n'en est alors que plus grande. A l'impression de vide que pourrait laisser une distraite approche par bribes, s'impose au contraire un kaléidoscope d'images qui vous dépriment autant qu'elles vous envoûtent. Unique et superbe.


Plus d'information sur http://birdsofpassagemusic.com





LISTE DES PISTES:
01. Fatal Melody - 07:03
02. Highwaymen In Midnight Masks - 08:34
03. Away With The Night - 06:22
04. Disaster Of Dreams - 05:07
05. Hollow - 03:39
06. The Monster Inside You - 05:45
07. Waltz While We Sleep - 09:26

FORMATION:
Alicia Mertz: Chant / Guitares / Claviers
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
BRAINDEADZ: Born From Damnation (2011)
THRASH -
GADI CAPLAN: Opposite Views (2012)
ROCK PROGRESSIF - Entre Jazz, Rock, Funk, musique classique et psychédélique, Gadi Caplan possède un talent remarquable et enthousiasment.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT BIRDS OF PASSAGE
BIRDS-OF-PASSAGE_I-Was-All-You-Are
I Was All You Are (2012)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK ATMOSPHERIQUE
BIRDS-OF-PASSAGE_Highwaymen-In-Midnight-Masks
Highwaymen In Midnight Masks (2011)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK ATMOSPHERIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021