GROUPE/AUTEUR:

ALLHELLUJA

(ITALIE)

TITRE:
BREATH YOUR SOUL (2009)
LABEL:
SCARLET RECORDS
GENRE:
STONER

""
CHILDERIC THOR - 04.06.2012 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Alors qu’il en constituait un des principaux piliers grâce à son chant hargneux, Jacob Bredahl en a surpris plus d’un lorsqu’il décide en 2008, après deux albums nerveux, les remarqués Inferno Museum et Pain Is The Game, de quitter Allhelluja. On se demandait de fait comment celui-ci pourrait survivre à son départ, même si le Danois ne fut pas à l’origine d’un projet monté à la base par le batteur Stefabo Longhi (par ailleurs boss du label Scarlet Records) et le guitariste Massimo Gajer, qui s’est lui aussi fait la belle quelques mois auparavant. C’est donc presque un nouveau groupe qui propose en 2009 son troisième opus puisque de quatuor il devient un quintet, le démissionnaire six-cordiste étant remplacé par Tommy Massara d’Extrema et Bredahl par deux chanteurs (il faut bien cela), Gianluca Perroti, issu du même Extrema et surtout Trevor, de la formation culte de Techno-Thrash, Sadist.

Face à un tel chambardement, on pouvait craindre pour la qualité de Breath Your Soul. Bien que Allhelluja ait évolué vers un Rock plus Stoner et d’une rugosité moindre, loin de l’alliage entre Death et Hardcore survolté de mise sur le premier essai, évolution du reste déjà perceptible sur Pain Is The Game, reconnaissons que ce nouvel opus n’a pas à rougir de la comparaison avec ses prédécesseurs, dont il reprend le style tout en continuant de le façonner, de le polir. Bredahl parti, le groupe met l’accent sur une musicalité moins explosive mais plus travaillée, laissant plus de place aux instruments pour s’exprimer là où le Danois monopolisait presque l’espace par son impressionnante présence vocale. Du coup, les compos ont gagné en profondeur et en mélodie ce qu’elles ont sans doute perdu en urgence. Breath Your Soul fait la part belle aux arrangements (cf. les claviers de "My Medecine") qui se fondent dans un moule bouillonnant toujours d’une puissance sismique.

Les trois reprises qui en parsèment le menu illustrent d’ailleurs bien ce mélange entre force et modelés atmosphériques. Il s'agit tout d'abord de la visitation survitaminée du "21st Century Schizoid Man" de King Crimson, que les Italiens réussissent la gageure de résumer en moins de quatre minutes (!), titre du répertoire 'crimsonien' le plus repris sans doute car il fut, par sa violence et ses atours métalliques, en avance sur son temps. Puis vient le moins surprenant "Into The Void" (de Black Sabbath, bien entendu), auquel succède une version absolument démentielle de "Profondo Rosso", pièce à l'origine composée par les Goblin pour la BO des "Frissons de l’angoisse" de Dario Argento, groupe culte de rock progressif de la péninsule dont Sadist avait du reste déjà retravaillé un titre sur son album éponyme de 2007.

Allhelluja tire au final davantage son épingle du jeu en se frottant à un registre éloigné du sien. Le lourd "Into My Head", qu’ouvrent des effluves fleurant bon les années 70, participe aussi de cette sédimentation quasi progressive d’un menu pantagruélique (14 titres tout de même), dont la majeure partie arbore des traits rocailleux, à l’image des agressifs "The Eve Of Despair" ou "I Will Rise Again", pour ne citer que deux exemples parmi tant d’autres.

En définitive, le groupe a évolué, plutôt dans le bon sens d’ailleurs, même s’il est entendu que Jacob Bredahl lui conférait une brutalité rageuse, épidermique, qui a de fait disparu.

Plus d'information sur http://www.myspace.com/allhelluja



GROUPES PROCHES:
DENIZEN, THE RED COIL, CARCHARODON, EXTREMA

LISTE DES PISTES:
01. Intro - 00:59
02. Face To Face With The Devil - 03:34
03. The Eye Of Despair - 04:19
04. Step By Step - 04:30
05. The Black Jar - 04:53
06. My Medicine - 03:56
07. Bloodtrip - 03:12
08. 21st Century Schizoid Man (king Crimson Cover) - 03:58
09. I Will Rise Again - 06:26
10. I'm The Zero - 04:46
11. Into My Head - 03:34
12. The Bible Babylon - 06:04
13. Into The Void (black Sabbath Cover) - 06:10
14. Profondo Rosso/deep Red (goblin Cover) - 03:18


FORMATION:
Gianluca Perotti: Chant
Roberto Gelli: Basse
Stefano Longhi: Batterie
Tommy Massara: Guitares
Trevor Nadir: Chant


TAGS:
Chant guttural
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC ALLHELLUJA
NOTES
2/5 (1 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
THE OTHER: The Devils You Know (2012)
ROCK
 
CHRONIQUE SUIVANTE
MNEMIC: Mnemesis (2012)
DEATH METAL
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ALLHELLUJA
ALLHELLUJA_Inferno-Museum
Inferno Museum (2005)
3/5
-/5
SCARLET RECORDS / STONER
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020