GROUPE/AUTEUR:

GRAND MAGUS

(SUÈDE)

TITRE:
IRON WILL (2008)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
HEAVY METAL

""
CHILDERIC THOR - 15.06.2012 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Autrefois principal port d’attache de Mike Amott, Spiritual Beggars n’est plus aujourd’hui qu’un side-project (ce qui n’enlève rien à sa réussite), la faute à un Arch Enemy dont le succès depuis l’arrivée en 2001 de la Teutonne Angela Gossow, est autrement plus grand que le sien. Ce statut insatisfaisant aurait pu être pénible pour celui qui en est alors son chanteur, JB, dont l’intronisation à ce poste coïncide justement avec le ralenti opéré par le groupe en terme de productivité avec les opus On Fire (2002) et Demons (2005).

Mais, à l’instar de ses autres compagnons, l’homme est occupé ailleurs. On peut même affirmer que son Grand Magus est un vrai jardin secret pour lui, le lieu qui lui correspond le mieux, quand bien même il se montre très à son aise avec les Beggars qui demeure toutefois avant tout la chose de l’ex Carcass. Assimilé maladroitement à la vague Stoner, terme qui ne veut absolument rien dire du reste, avec son premier méfait éponyme, plus les années passent plus Grand Magus semble s’éloigner des rivages du Doom occulte de ses débuts pour accoster la terre du pur Heavy, celui des origines, qu’il plonge dans les fjords scandinaves.

A l’écoute de son quatrième album, Iron Will, au titre parfait car à son image, c’est-à-dire sans fioriture, dépouillé et fleurant autant l’acier que les forêts nordiques, on sent bien que le trio se nourrit de la NWOBHM et de la veine épique à la Manilla Road et Cirith Ungol. Dès "Like The Oar Strikes The Water", l’impression d’entendre un Maiden de l’ère Di Anno à la sauce Viking s’impose. Bâti sur une rythmique rugueuse, dont une basse omniprésente, Iron Will est surtout porté par le chant énorme de JB, assurément le meilleur vocaliste dans le genre actuellement avec Robert Lowe (Candlemass, Solitude Aeturnus) et Mats Leven (Krux).

Pour être simples, les riffs velus n’en répandent pas moins le souffle du Grand Nord, à l’image du monumental "I Am The North", plus bel hommage aux steppes enneigées entendu depuis le Sons Of Northern Darkness d’Immortal en 2002. Tout l’art du groupe, à l’exception de quelques chevauchées sur le bien nommé Monument, réside d’ailleurs dans cette capacité à être épique et à nous faire voyager sans pour autant sombrer ni dans la mégalomanie ni dans les titres à rallonge, défaut inhérent à beaucoup de groupes se prenant pour la plus grande invention depuis le Bathory de Twilight Of The Gods. Ici, au contraire, tous les morceaux sont courts, concis ; ils vont à l’essentiel, ce que le groupe était déjà parvenu à faire avec son précédent effort, Wolf’s Return, dont cet opus est un peu le petit frère.

Surtout, avec un sens de l’économie admirable, Grand Magus se pare d’une aura noire et presque mystique que beaucoup de gargouilles du dimanche grimées à la truelle ne pourront jamais se targuer de dégager. Gigantesque ! Encore un très grand disque de la part d’un groupe qui frôle encore de peu le chef-d’œuvre.

Plus d'information sur http://www.grandmagus.com/site/default.asp



GROUPES PROCHES:
MANILLA ROAD, JUDAS PRIEST, SAXON, BLACK SABBATH

LISTE DES PISTES:
01. Like The Oar Strikes The Water - 03:13
02. Fear Is The Key - 03:31
03. Hövding - 00:39
04. Iron Will - 05:01
05. Silver Into Steel - 04:15
06. The Shadow Knows - 05:35
07. Self Deceiver - 04:49
08. Beyond Good And Evil - 05:15
09. I Am The North - 09:01


FORMATION:
Fox: Basse
Janne "JB" Christoffersson: Chant / Guitares
Sebastian: Batterie


TAGS:
80's, Epique, Lourde, Old School
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC GRAND MAGUS
DERNIERE ACTUALITE
GRAND MAGUS: Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur GRAND MAGUS
NOTES
5/5 (1 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
JORN LANDE: Bring Heavy Rock To The Land (2012)
HARD ROCK Avec son Hard-Rock basique tel que Dio nous l'avait proposé bien des années auparavant, "Bring Heavy Rock To The Land" est un album à oublier.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
WISHBONE ASH: There's The Rub (1974)
ROCK
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT GRAND MAGUS
GRAND-MAGUS_Wolf-God
Wolf God (2019)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
GRAND-MAGUS_Sword-Songs
Sword Songs (2016)
4/5
3.5/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
GRAND-MAGUS_Hammer-Of-The-North
Hammer Of The North (2010)
4/5
4/5
ROADRUNNER RECORDS / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020