GROUPE/AUTEUR:

MOONSPELL

(PORTUGAL)

TITRE:
MEMORIAL (2006)
LABEL:
SPV STEAMHAMMER
GENRE:
METAL GOTHIQUE

""
CHILDERIC THOR - 18.06.2012 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Même si parler de déclin pour qualifier les dernières années que vient alors de vivre Moonspell serait sans doute exagéré, force est de reconnaître néanmoins que l’époque où le groupe portugais était aux portes du succès suite à la doublette Irreligious et Sin/Pecado, semblait bien révolue. Non pas que leurs successeurs fussent de grosses bouses infâmes, mais aussi bien l’expérimental The Butterfly Effect que les trop banals Darkness And Hope et The Antidote, marquèrent le pas par rapport à leurs aînés.

Le groupe l’a bien compris et Memorial a un goût prononcé de retour aux sources. Voire presque de nouveau départ, ce que confirment son entrée dans l’écurie SPV après tant d’années chez Century Media et le fait d’avoir refait appel à Waldemar Sorychta, producteur de ses hauts faits d’arme de jadis, pour enregistrer cette septième offrande.

Fini le son policé et stéréotypé à la finlandaise concocté au Finnvox de ses deux précédents efforts. Moonspell livre donc l’album que tout le monde attendait après Irreligious, un concentré de noirceur et de violence contrôlée. Par là même, il offre son œuvre la plus agressive depuis des lustres, à l’image des vocalises du charismatique et talentueux Fernando Ribeiro. Le furieux "Finisterra", que précède une intro superbe, nous fait rentrer tout de suite dans le vif du sujet. Petit frère de "Opium", il rassure quant à la capacité des Portugais à lâcher comme autrefois, les vannes d’un Dark-Metal envoûtant et terriblement sombre. Et comme tout l’album est dans cette veine, même si les dernières salves ("Luna" et "Best Forgotten") s’avèrent les plus réussies, parfois proche de Hermeticum, l’unique blasphème de Daemonarch, l'éphémère side-project des membres du groupe ("Once It Was Ours !"), autant dire que l’on est tout content de retrouver (enfin) le Moonspell que l'on aimait tant.

Fort de son expérience et d’une maturité affirmée, le groupe a même certainement enfanté son travail le plus grandiose. Le plus ambitieux aussi. Pourvu de plusieurs plages instrumentales, dont le terrifiant "Proliferation", Memorial ressemble par moment à une bande originale de film, celui de notre propre fin, de la damnation éternelle. Le come-back de l’année 2006 ? Assurément !

Plus d'information sur http://www.moonspell.com



GROUPES PROCHES:
BLACK SUN AEON, HELEVORN, KATANGA, TIAMAT, VIRGIN BLACK, LOST OPERA, THE 69 EYES, DAEMONARCH, OMEGA LITHIUM, CENTURY

LISTE DES PISTES:
01. In Memoriam - 01:25
02. Finisterra - 04:08
03. Memento Mori - 04:27
04. Sons Of Earth - 01:51
05. Blood Tells - 04:08
06. Upon The Blood Of Men - 04:55
07. At The Image Of Pain - 04:21
08. Sanguine - 05:50
09. Proliferation - 02:39
10. Once It Was Ours! - 04:53
11. Mare Nostrum - 01:56
12. Luna - 04:42
13. Best Forgotten - 06:47


FORMATION:
Fernando Ribeiro: Chant
Mike Gaspar: Batterie
Pedro Paixao: Claviers
Ricardo Amorim: Guitares
Waldemar Sorychta: Basse


TAGS:
Chant guttural, Lourde
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
IS93000 - 04/11/2015 -
0 0
4/5
retour vers un son plus sombre et malsain.

l'album possède toutefois une vraie atmosphère pesante et malsaine. Il est très hétérogène, peut être trop car finalement, peu de titres sortent du lot. cet album est à prendre comme un ensemble pour bien s'imprégner de cette atmosphère si particulière. Moonspell reste un maître pour poser une ambiance bien particulière sur ses albums.

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC MOONSPELL
DERNIERE ACTUALITE
MOONSPELL : Nouvelle vidéo live
Toutes les actualités sur MOONSPELL
DERNIER ARTICLE
Headbanger's Balls Fest 2019 - 4 Mai 2019 - Izegem
Pour son édition 2019 le Headbanger's Balls Fest nous propose une affiche riche et variée avec en point d'orgue les maîtres du métal gothique. Tous les articles sur MOONSPELL
NOTES
3/5 (3 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
AUSTERE: Bleak... (2008)
BLACK METAL
 
CHRONIQUE SUIVANTE
MY DYING BRIDE: 34.788%... Complete (1998)
DOOM
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MOONSPELL
MOONSPELL_Extinct
Extinct (2015)
5/5
5/5
NAPALM RECORDS / METAL GOTHIQUE
MOONSPELL_Alpha-Noir
Alpha Noir (2012)
3/5
3.3/5
NUCLEAR BLAST / METAL GOTHIQUE
MOONSPELL_Night-Eternal
Night Eternal (2008)
5/5
4.3/5
SPV STEAMHAMMER / METAL GOTHIQUE
MOONSPELL_The-Antidote
The Antidote (2003)
2/5
3.5/5
CENTURY MEDIA RECORDS / METAL GOTHIQUE
MOONSPELL_Darkness-And-Hope
Darkness And Hope (2001)
3/5
2.5/5
CENTURY MEDIA RECORDS / METAL ATMOSPHERIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020