ARTISTE:

CATHEDRAL

(DEFAULT)
TITRE:

THE ETHEREAL MIRROR

(1993)
LABEL:

EARACHE

GENRE:

DOOM

TAGS:
Old School
""
CHILDERIC THOR (22.06.2012)  
5/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Sombrer plus profond encore dans la dépression funéraire, dans l’agonie doloriste, était de toute façon impossible. Dès son premier essai, Forest Of Equilibrium, Cathedral avait déjà atteint les limites du supportable en terme de lenteur frissonnante et mortifère, comme si son principal géniteur, Lee Dorrian, s’était fixé pour but, après son (éphémère) expérience avec le grind et ses bombes qui ne dépassent jamais les deux minutes lors de son passage dans Napalm Death, d’aller à l’autre bout du prisme de l’extrême.

De fait, son successeur, The Ethereal Mirror, sonne presque groovy en comparaison. Après avoir donner naissance à ce que l’on n’appelait pas encore le funeral-doom, Cathedral se pose alors comme le fils spirituel du Black Sabbath période Ozzy, position plus courageuse qu’il n’y paraît à une époque où le groupe de Tony Iommi n’intéresse plus grand monde.

L’album se scinde en deux parties distinctes. La première, qui débute par une intro monstrueuse, "Violet Vortex", forge un doom classique, teinté d’influences seventies, accrocheur bien que toujours cimenté dans un heavy granitique. Plus courts, plus ramassés, en deux mots, plus hard-rock, que leurs aînés, les imparables "Ride" et surtout "Midnight Mountain" ont presque des allures d’hymnes, de tubes en puissance. Dorrian y chante quasi normalement, et Gary Jennings usine des riffs plombés dignes du gaucher moustachu.

La césure survient avec le gigantesque "Fountain Of Innocence". Oscillant entre passages atmosphériques et explosions death-metal, il s’achève en une orgie instrumentale aux forts relents 'sabbathiens'. Ensuite, les titres se succédant, The Ethereal Mirror s’abîme chaque fois un peu plus dans la noirceur suffocante, dans la lenteur pétrifiée, les tréfonds étant atteints lors du tellurique "Jaded Entity", Golgotha douloureux et fascinant à la fois, qui s’enfonce durant son final dans les abysses insondables, et plus encore "Phantasmagoria" lequel, pendant près de 9 minutes sans fin, renoue avec le cauchemar lancinant de Forest Of Equilibrium. Curieusement, le disque s’achève sur une note paisible et acoustique, le court "Imprisoned In Flesh", rayon de lumière en parfait contraste avec ses prédécesseurs pétris d’une souffrance désespérée et rageuse et d’une poésie mystique quasi chamanique.

Peut-être le chef-d’œuvre de Cathedral (sauf pour quelques Ayatollahs restés bloqués sur les prémices du groupe), et certainement son apogée commerciale.


Plus d'information sur http://www.cathedralcoven.com





LISTE DES PISTES:
01. Violet Vortex - 01:54
02. Ride - 04:47
03. Enter The Worms - 06:07
04. Midnight Mountain - 04:55
05. Fountain Of Innocence - 07:12
06. Grim Luxuria - 04:47
07. Jaded Entity - 07:53
08. Ashes You Leave - 06:21
09. Phantasmagoria - 08:42
10. Imprisoned In Flesh - 01:44

FORMATION:
Adam Lehan: Guitares
Gary Jennings: Guitares / Basse
Lee Dorrian: Chant
Mark Ramsey Wharton: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
5/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Cathedral: The Last Spire
 
AUTRES CHRONIQUES
SONATA ARCTICA: Stones Grow Her Name (2012)
METAL MELODIQUE -
WISHBONE ASH: New England (1976)
ROCK -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT CATHEDRAL
CATHEDRAL_Anniversary
Anniversary (2011)
4/5
2/5
AUTRE LABEL / DOOM
CATHEDRAL_A-New-Ice-Age
A New Ice Age (2011)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / DOOM
CATHEDRAL_The-Guessing-Game
The Guessing Game (2010)
4/5
4/5
NUCLEAR BLAST / DOOM
CATHEDRAL_SUPERNATURAL-BIRTH-MACHINE
Supernatural Birth Machine (1996)
3/5
-/5
EARACHE / DOOM
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022