GROUPE/AUTEUR:

EREB ALTOR

(SUÈDE)

TITRE:
THE END (2010)
LABEL:
NAPALM RECORDS
GENRE:
DOOM

""
CHILDERIC THOR - 26.06.2012 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Lorsque By Honour, sa première expédition à travers les fjords séculaires, fut publiée, Ereb Altor n’était que le side-project obscur des deux têtes pensantes d’Isole, formidable groupe de Doom alors sur la voie du succès, succès qu’il a désormais atteint avec Silent Ruins et qui en toute logique se répercute sur la destinée d’Ereb Altor.

Ayant rejoint lui-aussi l’embarcadère Napalm Records, le drakkar brille maintenant de mille feux. Rutilant et propre, il est plus que jamais prêt pour la conquête. De fait, ce que l’on peut reprocher à Isole depuis deux albums, à savoir ce son trop policé et limpide bien qu’il ne lui enlève en rien de sa superbe, contamine, terme un peu exagéré toutefois, aujourd’hui le navire parallèle de Daniel Bryntse et Crister Ollson.

Ainsi, tout est (trop) parfait sur The End, successeur de By Honour attendu comme le messie par tous les orphelins du grand Bathory. Majestueuses, les compositions ne souffrent d’aucuns défauts, emportées par un souffle épique grandiose et par des arrangements qui le sont tout autant, emballées dans un écrin sans la moindre afféterie. Par conséquent, cette seconde épopée déçoit tout d’abord. Inattaquable, aussi bien au fond qu’en la forme, l’album apparaît alors beau mais vide. Son aîné affichait une aura plus sombre, que sa cuirasse, (un peu) plus dépouillée exaltait encore davantage. Bref, ruisselant d’émotions, By Honour possédait plus d’âme.

Pourtant, comme souvent avec les grands disques, ce n’est qu’avec le temps que l’on débusque les richesses, les secrets tapis dans les recoins d’une écriture très travaillée. The End est donc de ceux-ci. Peu à peu, à force de multiplier les visites dans sa cavité intime, on finit par goûter à son essence divine. Son prologue, "The Entering", se pare d’oripeaux solennels, merveilleuse invite à embarquer. Puis "Myrding" démontre qu’on tient en Ereb Altor le plus bel hommage au "Vikings", le chef-d’œuvre de Richard Fleischer avec Kirk Douglas et Tony Curtis. Il pourrait en constituer la bande-son parfaite.

L’écoute se poursuit avec ce "Our Failure" dont les riffs magnifiques percent des ouvertures dans des paysages imposants et sublimes, et par cette lancinante et magnifique pièce de Doom épique qu’est "A New But Past Day", qui figurait déjà sur la démo séminale The Awakening. Le long triptyque "The End", dont la dernière partie, envoûtante, est belle à en pleurer, achève ce voyage avec majesté, renvoyant dans les bacs à sable de la maternelle tous ces vikings du dimanche qui croient qu’il suffit d’arborer un marteau de Thor autour du cou en serrant fièrement une épée en plastique pour glorifier la grandeur de ces valeureux ancêtres. Car toute la force ainsi que le talent des Suédois résident dans cette faculté à raviver la beauté mythologique du Bathory, époque Hammerheart et Twilight Of The Gods, qu'ils allient à une véritable noblesse du trait.

Quand bien même il n’atteint pas tout à fait le Valhalla comme avait réussi à le faire son prédécesseur, The End s’impose comme un œuvre admirable qui témoigne à nouveau de la puissance d’inspiration du tandem Brynste/Ollsson.

Plus d'information sur http://hem.bredband.net/criols/



GROUPES PROCHES:
ISOLE

LISTE DES PISTES:
01. The Entering (myrding Prologue) - 04:19
02. Myrding - 07:13
03. Our Failure - 05:37
04. A New But Past Day - 06:48
05. Balder's Fall (the End Part I) - 06:26
06. Vargavinter (the End Part Ii) - 06:06
07. The Final War (the End Part Iii) - 11:48


FORMATION:
Mats: Guitares / Basse / Claviers / Batterie
Ragnar: Chant / Guitares / Basse / Batterie


TAGS:
Epique, Mélancolique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC EREB ALTOR
DERNIERE ACTUALITE
Ereb Altor: Fire Meets Ice
Toutes les actualités sur EREB ALTOR
NOTES
4/5 (1 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
TOKYO BLADE: Pumphouse (1998)
HEAVY METAL
 
CHRONIQUE SUIVANTE
KING CRIMSON: In The Wake Of Poseidon (1970)
ROCK PROGRESSIF
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT EREB ALTOR
EREB-ALTOR_Ulfven
Ulfven (2017)
4/5
4/5
AUTRE LABEL / PAGAN/VIKING METAL
EREB-ALTOR_Gastrike
Gastrike (2012)
3/5
-/5
NAPALM RECORDS / BLACK METAL
EREB-ALTOR_By-Honour
By Honour (2008)
4/5
4/5
AUTRE LABEL / DOOM
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020