ARTISTE:

SYREK

(ETATS UNIS)
TITRE:

MACHINE ELVES

(2012)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

METAL PROGRESSIF

TAGS:
Chant aigu, Technique
""
STRUCK (10.07.2012)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Syrek n’évoque strictement rien pour vous ? Rien d’alarmant si vous ne faîtes pas partie du cercle fermé des shredders talentueux. Pour remédier à cela et enfin passer le cap de la seule reconnaissance du milieu, Terry Syrek sort son premier album non instrumental (après "Obscura" et "Aum" sortis sous son propre nom respectivement en 2001 et en 2005).

Si l’introductif "Vesica Piscis" - que nous qualifierons de "guitare prétexte", déluge de notes dans un registre néo-classique - est le passage obligé de tout album instrumental technique et présente les capacités du guitariste, ce titre n’apporte réellement rien de novateur, ni de mélodiquement attractif… Pire, ce n’est pas ainsi et encore moins à notre époque que Syrek s’attirera les faveurs du public dorénavant peu enclin aux albums instrumentaux démonstratifs.

Toutefois, le titre éponyme qui suit revient à la charge de façon plus convaincante en musclant le jeu du groupe et en se rapprochant d’une démarche entre Animal As Leaders pour sa première partie aux accents djent et Dream Theater pour la seconde aux relents prog metal ! Si musicalement, le fait que nos deux compères soient diplômés de la prestigieuse école de Berklee, gage d’un bagage technique certain, on ne peut pas en dire autant des capacités vocales de Terry Syrek ! Que ce soit lors des grognements rageurs que des montées dans les aigues, Terry Syrek montre ses limites… au point de gâcher une partie du plaisir global !

Par la suite, fort heureusement, le niveau est relevé d’un cran non pas techniquement mais plutôt vocalement. A commencer par "Emberfall", premier titre de l’album (enfin) homogène dont la cohérence globale le rend ainsi très accrocheur ! Le constat est le même avec la surprise suivante "Have a Cigar" de Pink Floyd dans une version métallique moderne des plus intéressantes !

La seconde partie de "Machines Elves" se déroule alors sans véritable anicroche (à l’exception du relativement désuet "Change the World") dans un registre prog metal avec une emphase particulière sur les rythmiques et harmoniques complexes ("Sidereal") propres aux groupes djent et la virtuosité de Terry Syrek, principal intérêt de cet album entre soli ébouriffants de technicité et passages jazzy à la Allan Holdworth… "Machine Elves" se clôt enfin sur l’acoustique "Winternal" qui comme son nom peut l’évoquer pourra rappeler Opeth par son côté mélancolique.

Si "Machine Elves" connaît un lancement légèrement poussif, Syrek démontre par la suite toute l’étendue de son énorme talent. En améliorant certains aspects de sa musique, à commencer par le chant, il est peu probable à l'avenir que le nom de Syrek n’évoque strictement rien pour vous…


Plus d'information sur http://www.terrysyrek.com/



GROUPES PROCHES:
DREAM THEATER


LISTE DES PISTES:
01. Vesica Piscis
02. Machines Elves
03. Emberfall
04. Have A Cigar
05. Mymagdelena
06. Moth To Flame
07. Change The World
08. Sidereal
09. Winternal

FORMATION:
Greg Kalember: Batterie
Terry Syrek: Chant / Guitares / Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
HATFIELD AND THE NORTH: Hatfield And The North (1974)
ROCK PROGRESSIF -
FRANK GAMBALE: Soulmine (2012)
JAZZ - Un retour aux racines vocales du Jazz après tant de productions instrumentales.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021