GROUPE/AUTEUR:

LORDI

(FINLANDE)

TITRE:
THE AROCKALYPSE (2006)
LABEL:
SONY BMG
GENRE:
HARD ROCK MELODIQUE

"Aussi à l'aise lorsqu'il se rapproche de territoires plus FM que lorsqu'il s'enfonce dans des riffs plus heavy, Lordi dégaine son meilleur album sans pour autant révolutionner son identité."
LOLOCELTIC - 10.08.2012 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Il y a d'abord eu le soutien de Gene Simmons (Kiss) qui a fortement encouragé Sanctuary à signer Lordi et lui permettre ainsi d'être distribué en dehors des frontières finlandaises et allemandes avec l'album "The Monster Show", qui était en réalité une compilation des meilleurs titres de "Get Heavy" et "The Monsterican Dream". Mais s'il est une date à marquer au fer rouge dans l'histoire des apôtres du Monster-Metal, c'est bien le 20 Mai 2006 ! En effet, ce jour là, le monde incrédule a pu découvrir Lordi sur la scène du concours de l'Eurovision, et l'emporter haut la main avec son hymne "Hard Rock Hallelujah", ceci malgré les protestations de quelques intégristes et autres pisses-vinaigre parmi lesquels nous citerons notre Michel Drucker national. Et voilà nos monstres finlandais, devenus de véritables attractions, prêts à s'attaquer au marché mondial avec ce "The Arockalypse" lancé à l'occasion d'un immense concert donné à Helsinki pour fêter la victoire.

La question se pose désormais de savoir si la réputation du quintet durera le temps d'un phénomène de foire, ou si ce nouvel album va leur permettre de démultiplier l'élan provoqué par leur nouvelle exposition médiatique. Désolé pour ceux qui ont pu être choqués par l'imagerie véhiculée par Mr. Lordi et ses sbires, mais c'est bien la seconde option qui devrait largement l'emporter tant "The Arockalypse" fait preuve d'une efficacité redoutable et d'une concentration de refrains imparables. Ceux qui connaissent déjà le groupe ne seront pas surpris par une recette qui fait déjà ses preuves depuis "Get Heavy", mais les ingrédients sont tellement bien associés qu'ils vont pouvoir se délecter des 11 titres qui composent ce nouvel opus. En effet, une fois passée "SCG3 Special Reports", (trop ?) longue introduction en forme de flash info voyant Dee Snider (Twisted Sister) jouer le rôle du leader des monstres qui se déchainent, Lordi déverse un déluge de refrains accrocheurs en diable et de mélodies d'une efficacité redoutable.

S'il serait rébarbatif de citer chaque titre malgré leurs qualités respectives, certains se révèlent néanmoins comme de futurs incontournables, à commencer par le monument "Hard Rock Hallelujah" avec son riff heavy et son refrain scandé. Cependant, malgré le statut particulier de cet hymne, il n'empêche pas ses compagnons de s'épanouir à ses côtés, que cela soit le single "Who's Your Daddy?", Hard-Rock catchy dont le refrain s'insère rapidement dans vos neurones, le cinglant "Bringing Back The Balls To Rock", ou la power-ballad "It Snows In Hell" qui voit Bruce Kulick se délester d'un solo, tout comme le fait Jay Jay French (Twisted Sister) sur le gouteux "The Chainsaw Buffet". Autre pointure qui participe au réjouissances, l'ami Udo Dirkschneider vient partager le chant avec le maitre des lieux à l'occasion d'un "They Only Come Out At Night" tranchant comme une scie circulaire. Enfin, le festival se clôture avec "Supermonstars (The Anthem Of The Phantoms)" qui piétine les dernières formes de résistance avec un riff à la "Symphony Of Destruction" (Megadeth) et des chœurs à la "Thunderstruck" (AC/DC).

Aussi à l'aise lorsqu'il se rapproche de territoires plus FM ("Good To Be Bad") que lorsqu'il s'enfonce dans des riffs plus heavy, Lordi dégaine son meilleur album sans pour autant révolutionner son identité, même si les arrivées d'Awa (claviers) et Ox (basse), en lieu et place d'Enary et Kalma, ont entrainé quelques changements de costumes. Profitant de la production sans faille de Jyrki Tuovinen et d'une ribambelle d'invités se laissant prendre au jeu, "The Arockalypse" permet à Lordi de franchir une nouvelle étape vers une reconnaissance de ses qualités musicales. Le plus dur va maintenant commencer: confirmer et se maintenir sur les sommets !

A signaler une édition spéciale proposant 3 titres bonus dont une relecture de "Would You Love A Monsterman ?" qui n'apporte pas grand chose à un morceau qui n'en avait de toute façon pas besoin.

Plus d'information sur http://www.lordi.fi/



GROUPES PROCHES:
OZZY OSBOURNE, ROB ZOMBIE, TWISTED SISTER, W.A.S.P., ICON, KISS, MOTLEY CRUE, ALICE COOPER, DEATHLIKE SILENCE

LISTE DES PISTES:
01. SCG3 Special Reports (feat. Dee Snider) - 3:46
02. Bringing Back The Balls To Rock - 3:31
03. The Deadite Girls Gone Wild - 3:45
04. The Kids Who Wanna Play With The Dead - 4:07
05. It Snows In Hell (feat. Bruce Kulick) - 3:38
06. Who's Your Daddy? - 3:38
07. Hard Rock Hallelujah - 4:07
08. They Only Come Out At Night (feat. Udo D.) - 3:49
09. The Chainsaw Buffet (feat. Jay Jay French) - 3:47
10. Good To Be Bad - 3:31
11. The Night Of The Loving Dead - 3:09
12. Supermonstars (The Anthem Of The Phantoms) - 4:01
13. Would You Love A Monsterman (2006) - 3:04
14. Mr. Killjoy - 3:25
15. EviLove - 3:59


FORMATION:
Amen: Guitares
Awa: Claviers
Kita: Batterie
Mr Lordi: Chant
Ox: Basse


TAGS:
Chant éraillé
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC LORDI
DERNIERE ACTUALITE
LORDI à Paris le 6 mars 2020
Toutes les actualités sur LORDI
DERNIER ARTICLE
Lordi + Silver Dust + Egokills - Courtrai De Kreun - 10 Octobre 2018.
Lordi est de retour à Courtrai pour nous présenter "Sexorcism" avec un nouveau show toujours aussi horrifique. Tous les articles sur LORDI
DERNIERE INTERVIEW
Rendez-vous avec M. Lordi et Mana au Hard Rock Café

NOTES
5/5 (1 avis) 4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
LOREENA MC KENNITT: Elemental (1985)
AUTRES
 
CHRONIQUE SUIVANTE
CRAFT: Void (2011)
BLACK METAL
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT LORDI
LORDI_Killection
Killection (2020)
5/5
-/5
AFM RECORDS / HEAVY METAL
LORDI_Sexorcism
Sexorcism (2018)
3/5
-/5
AFM RECORDS / HEAVY METAL
LORDI_Monstereophonic-Theaterror-Vs-Demonarchy
Monstereophonic: Theaterror Vs. Demonarchy (2016)
5/5
-/5
AFM RECORDS / HEAVY METAL
LORDI_Scare-Force-One
Scare Force One (2014)
4/5
-/5
AFM RECORDS / METAL MELODIQUE
LORDI_To-Beast-Or-Not-To-Beast
To Beast Or Not To Beast (2013)
4/5
3/5
SONY BMG / METAL MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020