GROUPE/AUTEUR:

ELECTRIC MOON

(ALLEMAGNE)

TITRE:
INFERNO (2011)
LABEL:
SULATRON
GENRE:
STONER

""
CHILDERIC THOR - 07.08.2012 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Musicien généreux, Sula Bassana a-t-il les même besoins que ses congénères ? Mange-t-il ? Dort-il ? Va-t-il même aux petits coins ? Au vu de son hyper productivité, ces questions méritent d'être posées ! De fait, où trouve-t-il le temps de mener de front Electric Moon, Zone Six, sa carrière solo, d'enquiller les concerts, de gérer son propre label, Sulatron Records, un de nos fournisseurs préférés en matière de Rock psychédélique, sans compter les apparitions et autres coups de main occasionnels pour les copains ?

Prenons par exemple le cas d'Electric Moon. Depuis 2010, et jusqu'à la rédaction de cette chronique, soit le dimanche 24 juin 2012, le groupe a publié onze albums ! Alors bien sûr, il y a du live (beaucoup), des splits (un peu) tandis que d'autres s'avèrent en définitive plus proche de la jam capturée live que l'enregistrement officiel (c'est le cas d'Inferno), mais quand même, ce stakhanovisme mérite d'être souligné, d'autant plus que la quantité rime ici toujours avec qualité. Chapeau bas, donc.

Toujours entouré de la fidèle Komet Lulu (basse, effets, artwork, et quasiment de tous ses projets) mais désormais secondé par un nouveau batteur (Alex), Sula Bassana grave le 5 janvier 2011 les deux titres composant Inferno qui, du coup, a des allures de live déguisé, de happening sonore démentiel. Il faut dire aussi que le Space rock psychédélique et instrumental sentant bon la fumette des Allemands se prêtent à merveille à ce type d'exercice. Bref, le temps de brancher les instruments, d'effectuer de menus réglage et c'est parti.

Les trois musiciens balancent la sauce. S'ils restent en retrait, Komet et Alex tricotent le tapi qui sert de rampe de lancement à la guitare hypnotique et ruisselante de feeling de Sula, qui devrait faire jouir tous les amoureux de cette patine psyché, cotonneuse et constamment noyée sous les effets. Plus que "Mental Record", lente montée en puissance jubilatoire, ce sont bien vers les 51 minutes (!) que durent le titre éponyme que toutes les oreilles se braquent. Electric Moon réussit le tour de force de maintenir ainsi l'orgasme pendant près d'une heure sans jamais lasser ni voir son inspiration se ramollir et ce, avec une désarmante facilité. Sur un lit de claviers enfumés, Sula décolle très haut, repoussant à son paroxysme ce rock spatial ouvert sur l'Absolu.

Inutile d'en décrire les moindres contours car, de toute façon, les mots manquent, paraissent sans saveur, pour cela, "Inferno" se vit, se ressent, véritable orgie des sens qui échappe à ce genre de vaine description. Tout Electric Moon s'y trouve résumé, cette démesure, cette guitare décomplexée, cette manière extrêmement fluide, naturelle, de larguer très tôt les amarres pour décoller vers des sphères hallucinées. Avec toujours en filigrane, cette quiétude très personnelle.

Moins élaboré, de part sa nature même, que Lunatics ou The Doomsday Machine, Inferno confirme néanmoins que l'on tient bien en Electric Moon, une des plus excitantes formations actuelles en matière de Rock psyché.

Plus d'information sur http://www.electricmoon.de/



GROUPES PROCHES:
ELECTRIC ORANGE, EARTHLESS, PAPIR, SULA BASSANA, THE MACHINE, ZONE SIX

LISTE DES PISTES:
01. Mental Record - 14:22
02. Inferno - 51:54


FORMATION:
Alex: Batterie
Komet Lulu: Chant / Basse
Sula Bassana: Guitares


TAGS:
70's, Instrumental, Kraut, Psychédélique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC ELECTRIC MOON
NOTES
4/5 (1 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
CORDE OBLIQUE: A Hail Of Bitter Almonds (2011)
AUTRES
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ELECTRIC ORANGE: Netto (2011)
ROCK PROGRESSIF
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ELECTRIC MOON
ELECTRIC-MOON_STARDUST-RITUALS
Stardust Rituals (2017)
5/5
4/5
SULATRON / STONER
ELECTRIC-MOON_Cellar-Space-Live-Overdose
Cellar Space Live Overdose (2012)
5/5
4/5
SULATRON / STONER
ELECTRIC-MOON_Flaming-Lake
Flaming Lake (2011)
4/5
4/5
SULATRON / STONER
ELECTRIC-MOON_The-Doomsday-Machine
The Doomsday Machine (2011)
3/5
4/5
AUTRE LABEL / STONER
ELECTRIC-MOON_Lunatics-
Lunatics (2010)
5/5
4/5
AUTRE LABEL / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020