GROUPE/AUTEUR:

MY DYING BRIDE

(ROYAUME UNI)

TITRE:
THE DREADFUL HOURS (2001)
LABEL:
PEACEVILLE RECORDS
GENRE:
DOOM

""
NOISE - 10.08.2012 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
5/5
Avec son album précédent, My Dying Bride était revenu à ses amours de jeunesse et le groupe, qui accueille depuis quelques temps Hamish Glencross comme deuxième guitariste, ne tarde pas pour proposer ce 7ème album, "The Dreadful Hours". Musicalement et assez logiquement, le combo continue sur sa lancée, la pochette, glauque au possible, et le logo ne laissant guère de doute sur cette volonté de rester dans les eaux du doom-death à influences gothiques.

Comme pour appuyer cette idée, on retrouve une relecture d'un grand titre du 1er album, " The Return Of The Beautiful", ici renommé "Return To The Beautiful", créant un trait d'union entre les deux disques. Le résultat est magistral avec un My Dying Bride au sommet de sa forme artistique. Le groupe retrouve même en grande partie l'âme qui faisait sa force dans le passé. L'album est très homogène, les vocaux death sont présents, servant à illustrer le malaise au sein d'un titre et s'intégrant de belle manière. En 7 titres, Aaron et sa bande, sans se réinventer, présentent quasiment leur œuvre ultime, celle qui regroupe tous les éléments faisant la force de leur groupe. Les 6 premières chansons forment un ensemble fort de misanthropie et de douleur qui illustre à merveille la mélancolie et la face noire qu'aime tant My Dying Bride. Le tout est aussi emprunt d'un certain romantisme, sombre et gothique bien-sûr, mais bien réel et donnant un grand charme à l'ensemble.

"The Dreadful Hours" et "The Raven And The Rose", les deux premières chansons, créent cet univers sur plus de 8 minutes chacune. Les deux alternent face mélodique et mélancolique et face brutale, la première commençant doucement avec un chant plaintif qui domine le débat tandis que la seconde est essentiellement brutale, ne s'adoucissant que sur la fin. Ce faisant, My Dying Bride nous plonge dans les abysses en nous faisant côtoyer la douceur et la noirceur de son âme. Ensuite, cette ambiance romantique glacée s'installe doucement. "La Figile Della Tempesta" est une ballade noire au riff mélodique entêtant et au chant gothique qui participe beaucoup à la mise en place de cette atmosphère. Ensuite, "Black Heart Romance" surprend avec un riff lumineux et mélodique qui se marie à merveille au chant plaintif d'Aaron et à la facette death développée en milieu de titre. Le tout donne un excellent titre de doom dépressif dans la grande tradition du genre.

La suite confirme cette excellente qualité et va même encore plus loin. "A Cruel Taste Of Winter" est un nouveau titre envoutant qui marie avec classe toutes les qualités du groupe, tandis qu'avec "My Hope, The Destroyer" se distingue un nouveau très grand titre de heavy gothique, véritable hymne et tube en puissance. Aaron nous fait vivre sa douleur dans un tourbillon d'émotions tant son chant clair est beau et emprunt d'une force et d'une sincérité rare, tandis que les claviers fort présents aident à faire ressentir cette peine. Enfin, "The Deepest Of All Hearts" achève ce qui semble vraiment être un concept album sur la perte d'un être cher et sur la douleur qui y est associée avec brutalité, mélancolie et amertume, le tout étant teint d'une misanthropie enchanteresse.

"The Dreadful Hours" est un nouveau grand disque d'un My Dying Bride au sommet de son art ténébreux. Tellement au sommet que ce disque apparait même comme un aboutissement de carrière et presque un testament artistique pour une formation hors normes. La suite sera en tout cas intéressante à suivre car il semble difficile de faire mieux. Aaron et sa bande devront être capables se réinventer sous peine de risquer de stagner voire de décevoir.

Plus d'information sur http://www.mydyingbride.net/



GROUPES PROCHES:
THE PROPHECY, CRADLE OF FILTH, SATURNUS, PARADISE LOST, AGUENAOU, FAAL, GRAEME

LISTE DES PISTES:
01. The Dreadful Hours (09:23)
02. The Raven And The Rose (08:12)
03. Le Figlie Della Tempesta (10:08)
04. Black Heart Romance (05:23)
05. A Cruel Taste Of Winter (07:36)
06. My Hope, The Destroyer (06:44)
07. The Deepest Of All Hearts (08:56)
08. Return To The Beautiful (14:23)


FORMATION:
Aaron Stainthorpe: Chant
Adrian "Ade" Jackson: Basse
Andrew Craighan: Guitares
Hamish Glencross: Guitares
Jonny Maudling : Claviers
Shaun Taylor-Steels : Batterie


TAGS:
Chant grave, Intimiste, Mélancolique, Romantique
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
CHILDERIC THOR - 17/08/2012 -
0 0
2/5
Un des principaux atouts de My Dying Bride et sur lequel on n'insiste jamais beaucoup réside dans sa capacité à savoir toujours bien démarrer un album. The Dreadful Hours le démontre à nouveau. Tout commence par quelques notes pleurées par une guitare discrète, avant que le morceau éponyme ne décolle avec l'arrivée du chant de Aaron Stainthorpe. Puis, après une explosion bien death, la plainte reprend et achève la messe au bout de plus de 8 minutes envoûtantes.

Le reste est presque anecdotique et généralement inégal. "The Raven And The Rose" est certes rehaussé de notes de pianos fantomatiques belles à en pleurer, mais à part ça, on navigue sur une mer balisée du début à la fin, depuis les riffs pétrifiés et douloureux aux ambiances sépulcrales et désespérées. Aucun titre n'est vraiment mauvais car chacun possède une accroche, une mélodie, un passage (les riffs obsédants que tisse "Le Figlie della Tempesta", les nappes de claviers de "My Hope, The Destroyer") qui le sauvent (presque) d'une banalité dans laquelle il s'abîmerait certainement sinon.

Cette offrande confirme ce que son prédécesseur, The Light At The End Of The World, laissait entrevoir, c'est-à-dire que My Dying Bride ne cherche plus à dépasser son style défini par la trétralogie At The Flower Withers / Turn Loose The Swans / The Angel And The Dark River / Like Gods Of The Sun. Mais coincé entre un désir d'évolution avorté (l'album 34.788 %... Complete) et le respect d'un cadre auquel les fans sont furieusement attachés, les Britanniques ont les mains liées. The Dreadful Hours reste donc un disque honnête et plaisant à écouter dont au moins une moitié n'a pas à rougir des classiques d'antan ("The Dreadful Hours", "Black Heart" Romance" ou bien "A Cruel Taste Of Winter"), cependant il ne nous apprend rien que l'on ne savait déjà.

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC MY DYING BRIDE
DERNIERE ACTUALITE
MY DYING BRIDE: Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur MY DYING BRIDE
DERNIERE INTERVIEW
"C’est remarquable… des gens nous écrivent pour nous dire que nous avons changé leur vie d’une façon positive même si notre musique peut laisser un sentiment négatif"

NOTES
- /5 (0 avis) 3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
DAWNBRINGER: Into The Lair Of The Sun God (2012)
HEAVY METAL
 
CHRONIQUE SUIVANTE
LOREENA MC KENNITT: Elemental (1985)
AUTRES
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MY DYING BRIDE
MY-DYING-BRIDE_A-Map-Of-All-Our-Failures
A Map Of All Our Failures (2012)
4/5
4.5/5
PEACEVILLE RECORDS / DOOM
MY-DYING-BRIDE_For-Lies-I-Sire
For Lies I Sire (2009)
3/5
4/5
PEACEVILLE RECORDS / DOOM
MY-DYING-BRIDE_A-Line-Of-Deathless-Kings
A Line Of Deathless Kings (2006)
1/5
4/5
PEACEVILLE RECORDS / DOOM
MY-DYING-BRIDE_Songs-Of-Darkness-Words-Of-Lig
Songs Of Darkness, Words Of Light (2004)
2/5
3.5/5
PEACEVILLE RECORDS / DOOM
MY-DYING-BRIDE_The-Voice-Of-The-Wretched
The Voice Of The Wretched (2002)
4/5
-/5
PEACEVILLE RECORDS / DOOM
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020