GROUPE/AUTEUR:

PROCOL HARUM

(ROYAUME UNI)

TITRE:
THE PRODIGAL STRANGER (1991)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
ROCK

"Un disque équilibré, sans prétention, qui s'écoute avec plaisir."
CORTO1809 - 26.09.2012 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Personne n'y croyait plus. Après 14 ans d'absence, Procol Harum sort un nouvel album. Mieux, il reconstitue presque le line up originel : les indéboulonnables Gary Brooker et Keith Reid sont toujours là, véritable épine dorsale du groupe. Mais "The Prodigal Stranger" voit aussi le grand retour de Robin Trower à la guitare et de Matthew Fisher derrière son orgue Hammond. Fisher avait quitté le groupe en 1969 après "A Salty Dog", et Trower deux ans plus tard à la fin de l'enregistrement de "Broken Barricades". Ne manquent à l'appel que le bassiste David Knights et surtout le prodigieux B.J. Wilson à la batterie, décédé en 1990 et seul membre avec Brooker et Reid à avoir officié sur tous les albums jusqu'à ce jour.

"The Prodigal Stranger" est un album équilibré qui ménage des passages mélodiques aux effluves classiques et d'autres plus rythmés et instinctifs, puisant aux racines du rock le plus binaire. Le groupe reste ainsi fidèle au style qui le caractérise et qu'il a perpétué sur tous ses albums. Le duo piano/orgue Hammond sévit sur plusieurs titres pour notre plus grand bonheur, réveillant dans nos mémoires assoupies les échos d'un certain 'A Whiter Shade Of Pale'. Comme à chaque fois, ce mélange de notes cristallines et de sonorités brumeuses et nostalgiques dégage romantisme et douceur, chatouillant agréablement nos émotions profondément enfouies. Mais il serait injuste de ne pas parler de l'excellent travail fourni par la rythmique parfaitement mise en valeur par la qualité de la production. Si la guitare est plutôt discrète, elle n'en délivre pas moins à bon escient quelques solos bien sentis, privilégiant la sensibilité à la technicité pure. Seul l'intervention répétée de chœurs à l'influence Gospel semble quelque peu inopportune, nuisant aux morceaux plus qu'elle ne les enrichit.

Parmi les douze titres, nous retiendrons '(You Can't) Turn Back The Page', le slow dans toute sa splendeur, de facture classique mais oh combien efficace, 'The King Of Hearts', digne des plus grands titres du groupe, brassant moments de calme et vagues d'amertume qui se brisent en écume de notes, 'Our Dreams Are Sold', dynamiquement dominé par le trio guitare/basse/batterie, 'Perpetual Motion', sur lequel l'orgue Hammond entonne une mélodie liturgique, et 'The Pursuit Of Happiness', quintessence de l'art procolarien où piano et orgue tissent des arabesques élégantes drapées d'une orchestration intelligente.

S'il n'y a pas de mauvaise surprise, comme c'est hélas trop souvent le cas lorsque des grands groupes se décident, pour des raisons diverses et variées, à reprendre le chemin des studios, il ne faut pas non plus surestimer le pouvoir de séduction de ce disque. Ce n'est pas l'album de trop, ce n'est pas non plus l'album qui faisait défaut à la discographie du groupe. C'est tout simplement un disque équilibré, sans prétention, qui s'écoute avec plaisir entre titres plus ou moins réussis.

Plus d'information sur http://www.procolharum.com



GROUPES PROCHES:
VAN DER GRAAF GENERATOR, THE MOODY BLUES, RENAISSANCE, CURVED AIR, TRANSATLANTIC, MANFRED MANN'S EARTH BAND, THE BEATLES, CAMEL, ELP, WARZECKA

LISTE DES PISTES:
01. The Truth Won't Fade Away – 04:19
02. Holding On – 04:18
03. Man With A Mission – 04:10
04. (You Can't) Turn Back The Page – 04:00
05. One More Time – 03:43
06. A Dream In Ev'ry Home – 04:04
07. The Hand That Rocks The Cradle – 04:07
08. The King Of Hearts – 04:23
09. All Our Dreams Are Sold – 05:31
10. Perpetual Motion – 04:48
11. Learn To Fly – 04:26
12. The Pursuit Of Happiness – 04:00


FORMATION:
Dave Bronze: Basse
Gary Brooker: Chant / Piano
Henry Spinetti (invité): Batterie (1)
Jerry Stevenson (invité): Guitares / Mandoline
Keith Reid: Textes
Maggie Ryder (invité): Choeurs
Mark Brzezicki: Batterie
Matthew Fisher: Orgue
Miriam Stockley (invité): Choeurs
Robin Trower: Guitares
Steve Lange (invité): Choeurs


TAGS:
Ballades, Accessible / FM
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC PROCOL HARUM
DERNIERE ACTUALITE
PROCOL HARUM: Un nouvel album en 14 ans
Toutes les actualités sur PROCOL HARUM
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
VENTURIA: Dawn Of A New Era (2012)
METAL MELODIQUE Pas ou peu de surprises avec cet album qui confirme surtout que le groupe veuille se concentrer sur une musique directe et mélodieuse, au détriment d'une complexité estampillée métal progressif.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
URIAH HEEP: Sea Of Light (1995)
HARD ROCK
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT PROCOL HARUM
PROCOL-HARUM_Novum
Novum (2017)
4/5
4/5
EAGLE ROCK ENTERTAINMENT / ROCK
PROCOL-HARUM_The-Well-s-On-Fire
The Well's On Fire (2003)
3/5
-/5
EAGLE ROCK ENTERTAINMENT / ROCK
PROCOL-HARUM_Something-Magic
Something Magic (1977)
5/5
-/5
CHRYSALIS / ROCK
PROCOL-HARUM_Procol-s-Ninth
Procol's Ninth (1975)
4/5
-/5
CHRYSALIS / ROCK
PROCOL-HARUM_Exotic-Birds-And-Fruit
Exotic Birds And Fruit (1974)
4/5
-/5
CHRYSALIS / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020