ARTISTE:

URIAH HEEP

(ROYAUME UNI)
TITRE:

SWEET FREEDOM

(1973)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

HARD ROCK MELODIQUE

TAGS:
Symphonique
""
PETER HACKETT (10.12.2012)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Paru en 1973, juste après "Demons And Wizards" et "The Magician's Birthday", deux albums qui passent à l'époque pour les chefs d'œuvre du groupe, "Sweet Freedom" était attendu de pied ferme par les fans et la critique. Uriah Heep fera-t-il mentir le dicton populaire qui avance : "Jamais deux sans trois" ? Le challenge était difficile et sous la pression commerciale, il est bien rare de produire des merveilles car l'inspiration ne se commande pas.

Loin d'être un album raté, "Sweet Freedom" manque d'un peu de matière. Quelques titres phares traverseront les époques et feront le bonheur du public lors des concerts : "Stealin’", "Sweet Freedom" ou "Pilgrim", ce dernier étant le seul où l'on retrouve cette ambiance heepienne faite de chœurs et d'envolées de claviers, ce style débordant de fantaisie démonstrative qui plait tant aux fans du groupe. Il y a bien sur cet opus quelques compositions percutantes, telles que "Dreamer" ou "Seven Stars", mais leurs durées sont courtes et la mise en place des instruments un peu brouillonne.

La ballade "If I Had The Time" et le très court "Circus", acoustique sautillant, peinent à remplir l'espace laissé vacant par le manque de réelle pièce maîtresse. La version remasterisée de ce CD, n'apporte pas beaucoup de bonus au vinyle original, car à part "Shunshine" qui est un inédit et une 'extended version' de bonne qualité de "Pilgrim", on y trouve surtout des lives de "Stealin'" et "Sweet Freedom" avec un son ... live ... digne de l'époque, c'est à dire indigne de figurer sur une production moderne.

Tous les fans d'Uriah Heep ont "Sweet Freedom" dans leur discothèque, parce qu'à l'époque on suivait ses icônes sur la durée, mais si vous faites aujourd'hui connaissance avec le groupe, jetez-vous sur les deux albums précédents et reportez l'achat de celui-ci à plus tard, quand vous serez devenu fan extrême du Heep.


Plus d'information sur http://www.uriah-heep.com/





LISTE DES PISTES:
01. Dreamer - 03:41
02. Stealin' - 04:49
03. One Day - 02:47
04. Sweet Freedom - 06:37
05. If I Had The Time - 05:43
06. Seven Stars - 03:52
07. Circus - 02:44
08. Pilgrim - 07:10

FORMATION:
David Byron: Chant
Gary Thain: Basse
Ken Hensley: Guitares / Claviers / choeurs
Lee Kerslake: Batterie / choeurs
Mick Box: Guitares / choeurs
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4.5/5 (2 avis)
STAFF:
3/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Décès de Ken Hensley (ex Uriah Heep)
DERNIER ARTICLE
URIAH HEEP + ELIAS DRIS - LA CIGALE - 22 JANVIER 2019
Les Légendes ne meurent jamais !
 
AUTRES CHRONIQUES
BLIND GUARDIAN: Tokyo Tales (1993)
METAL MELODIQUE -
ELECTRIC LIGHT ORCHESTRA: Eldorado (1974)
ROCK - "Eldorado" déroule une pop certes chatoyante, mais où les mouvements symphoniques tourbillonnants servent parfois à masquer une certaine vacuité.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT URIAH HEEP
URIAH-HEEP_Living-The-Dream
Living The Dream (2018)
4/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK
URIAH-HEEP_TOTALLY-DRIVEN
Totally Driven (2015)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
URIAH-HEEP_Outsider
Outsider (2014)
4/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / ROCK
URIAH-HEEP_Into-The-Wild
Into The Wild (2011)
4/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / METAL MELODIQUE
URIAH-HEEP_Celebration
Celebration (2009)
4/5
-/5
EAR MUSIC / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021