GROUPE/AUTEUR:

STEVE COCHRANE

(CANADA)

TITRE:
LA LA LA : VARIATIONS ON A HAPPY SONG (2012)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

""
NESTOR - 28.09.2012 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
2/5
Amis du Prog, bienvenu ! Avec Steve Cochrane vous serez à bonne enseigne. Enfin, à une enseigne pleine de bonnes intentions et d’influences prestigieuses, mais qui peine un peu à convaincre totalement. Car si ce disque embrasse une assez large variété de styles, possédant tous un lien avec le Rock Progressif, le résultat s’avère parfois un peu trop confus pour convaincre totalement.

Touchant aussi bien à du Rock progressif proche du Genesis des années 70, à de la Pop progressive dans l’esprit du Marillion de Steve Hogarth, qu’à du Rock planant rappelant parfois les premiers albums de Mike Oldfield, ou bien à du Folk technique et aérien qui n’est pas sans évoquer Rick Wakeman ou le Jethro Tull de la fin des années 70, ce disque n’est clairement pas aisé à cerner.

L’interprétation est de grande qualité et la maîtrise instrumentale fait honneur au style qu’elle supporte. Les guitares notamment, s’expriment avec une fluidité et une justesse qui leur permettent de conserver un équilibre admirable entre technicité et émotion. Tout au plus pourrait-on émettre un léger bémol au niveau de la voix, ou plutôt des voix. Si les vocaux aériens sont plutôt bien sentis et s’intègrent de manière harmonieuse aux ambiances musicales, le chant masculin semble parfois en décalage, que ce soit au niveau de la tonalité que du rythme. Si au regard des objectifs exprimés par Steve Cochrane, il y a lieu de penser que cela résulte d’un choix artistique délibéré destiné à accentuer les oppositions de styles et d’humeurs, il n’en reste pas moins que cela nuit parfois au plaisir d’écoute.

Ce problème se pose également au niveau de la structure des morceaux. La multiplication des atmosphères au sein d’un même titre est parfois déstabilisante. A l’image de "Just Clouds" qui étire ses plus de 10 minutes d’une intro planante peinant à décoller, à un rock douceureux qui semble hésiter entre ambiances aériennes, digressions médiévales et poussées électriques, le tout parait un peu confus. De manière générale, les chansons s'apparentent à une succession de petites scénettes musicales, très bien menées et assez convaincantes, mais qui ne parviennent pas à s’agréger de manière harmonieuse. De fait, l’ensemble manque de cohésion, de liant, de constance. Le constat est le même avec "Make Me Want To Sing" durant lequel on passe d’une fantastique partie de guitare à des vocaux et des chœurs qui sonnent de manière incongrue.

Cette disharmonie semblant assumée, il n’est pas aisé d'en tenir rigueur au groupe, mais c’est bien dommage au regard des qualités dont Steve Cochrane sait faire preuve. Un album en demi teinte à réserver aux amateurs aimant la diversité.

Plus d'information sur http://www.spiritcompass.com/index.html



GROUPES PROCHES:
YES, GENESIS

LISTE DES PISTES:
01. Alarm Clock Overture - 07:50
02. Makes Me Want To Sing - 03:58
03. Red Sky - 02:17
04. Towards Ideal - 07:31
05. A Song - 03:07
06. Just Clouds - 10:53
07. Beauty & Defiance - 07:48
08. Birthright - 06:35


FORMATION:
Steve Cochrane:

TAGS:
70's, 80's, Planant, Mélancolique, Planant, Technique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC STEVE COCHRANE
NOTES
4/5 (1 avis) 2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
DANKO JONES: Rock And Roll Is Black And Blue (2012)
HARD ROCK On retrouve un Danko Jones à la hauteur des premiers albums, percutant, frais et profondément Rock And Roll.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
LIV KRISTINE: Libertine (2012)
POP
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT STEVE COCHRANE
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020