GROUPE/AUTEUR:

THE ROLLING STONES

(ROYAUME UNI)

TITRE:
STRIPPED (1995)
LABEL:
VIRGIN
GENRE:
ROCK

""
LOLOCELTIC - 12.10.2012 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Alors que "Voodoo Lounge" les a remis sur de bons rails, et après une tournée triomphale, les Stones cèdent à la mode des Unplugged. Mais lorsque l’on s’appelle les Rolling Stones et que l’on est le plus grand groupe de rock du monde, on ne fait pas les choses comme les autres. Tout d’abord, on ne fait pas un Unplugged chez MTV, mais un album à sa sauce, mélangeant des prestations live dans des salles de petites contenances, telles que l’Olympia à Paris ou le Paradiso à Amsterdam, et des enregistrements épurés en studio. Et puis surtout, on donne un titre qui se réfère à la mode, mais en jouant avec les mots. C’est comme ça qu’est né "Stripped", album sur lequel les Stones se mettent à nu.

Pour commencer, ils laissent de côté les surenchères sonores et reviennent aux racines du rock et du blues pour des versions épurées et transpirant l’authenticité. Les claviers et sections cuivres sont présents mais pas de façon systématique et leurs interventions restent relativement discrètes, se contentant du strict nécessaire. La priorité est donnée aux Stones eux-mêmes, question de rappeler que Jagger est un sacré chanteur, capable de transmettre une belle palette d'émotions ("Shine A Light", "Wild Horses"), mais également un excellent joueur d'harmonica, comme le prouvent son solo sur la reprise imparable du "Like A Rolling Stone" de Bob Dylan, ou ses interventions gorgées de feeling sur le blues négligé qu'est "The Spider And The Fly". Côté guitares, en dehors du fait que ses compositions prennent toute leur dimension dans ces versions simplifiées, Keith Richards nous balance quelques beaux soli comme il ne nous en servait plus beaucoup ("Shine A Light", "Dead Flowers", "Little Baby"), alors que Ron Wood fait taire les sceptiques concernant son jeu de slide ("Let It Bleed", "Love In Vain"). Enfin, Charlie Watts est toujours aussi discret qu'indispensable, fondation vitale pour chaque titre, alliant finesse et efficacité.

Côté setlist, les Stones ne tombent pas dans le prévisible et rabâché depuis des années. Pas de "Start Me Up" à l'horizon et "Street Fighting Man" est servi d'entrée, question de mettre les points sur les 'i'. Seul "Angie" continu d'occuper la place devant un public aux anges. La majorité des titres sont tirés des albums de la période 1965-1971 et seul "Sleeping Away", extrait de "Steel Wheels" (1989), représente les albums les plus récents, permettant au passage à Keith Richards de charmer le public de sa voix érodée par les fumées et alcools en tous genres. Au plaisir de voir des "The Spider And The Fly", "Dead Flowers" ou "Sweet Virginia" ressortis des cartons, les Stones ajoutent une belle dose d'enthousiasme communicatif, comme avec "Shine A Light" sur lequel Jagger surprend avec quelques descentes inhabituelles dans les graves, et cache difficilement un rire pendant le premier refrain, ou avec le départ manqué et interrompu de "Love In Vain" qui redémarre après une rapide discussion. Enfin, la version de "Wild Horses" est d'une délicatesse rare, belle démonstration d'une émotion à fleur de peau parfaitement maitrisée.

Etoffé par quelques reprises, "Stripped" se révèle être un moment privilégié en compagnie d'un groupe unique. Avec cet album, les Stones nous prouvent que, même sans fard ni paillette, leur musique garde sa puissance émotionnelle car elle prend ses racines directement dans les origines du blues et du rock, avec l'honnêteté et la force sans lesquelles une formation ne peut pas espérer faire une telle carrière.

Plus d'information sur http://www.rollingstones.com/



GROUPES PROCHES:
BILLY SQUIER, GUNS'N'ROSES, ANDREW JACKSON, JOE CASSADY AND THE WEST END SOUND, COLD CHISEL, DRIVING DEAD GIRL, THE GRAY LIONS, RADIO DRIVE, UFO, THE VIBES

LISTE DES PISTES:
01. Street Fighting Man - 3:40
02. Like A Rolling Stone - 5:38
03. Not Fade Away - 3:06
04. Shine A Light
05. The Spider And The Fly - 3:28
06. I'm Free - 3:12
07. Wild Horses - 5:09
08. Let It Bleed - 4:15
09. Dead Flowers - 4:13
10. Slipping Away - 4:55
11. Angie - 3:28
12. Love In Vain - 5:31
13. Sweet Virginia - 4:15
14. Little Baby - 4:00


FORMATION:
Andy Snitzer: Saxophone
Bobby Keys : Saxophone
Charlie Watts: Batterie
Darryl Jones: Basse
Don Was (track 4): Claviers / Piano
Keith Richards: Chant / Guitares
Kent Smith: Trompette
Michael Davis: Trombonne
Mick Jagger: Chant / Guitares / Harmonica
Ronnie Wood: Guitares


TAGS:
Live, Live, Bluesy
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC THE ROLLING STONES
DERNIERE ACTUALITE
Les Rolling Stones inaugurent la U Arena
Toutes les actualités sur THE ROLLING STONES
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
TRIUMPH: Never Surrender (1983)
HARD ROCK MELODIQUE Cet album de Triumph est parfaitement recommandable
 
CHRONIQUE SUIVANTE
TANK: War Nation (2012)
HARD ROCK Ce Tank là n'est définitivement plus le même groupe que celui des origines
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THE ROLLING STONES
THE-ROLLING-STONES_Blue--Lonesome
Blue & Lonesome (2016)
4/5
-/5
POLYDOR / ROCK
THE-ROLLING-STONES_A-Bigger-Bang
A Bigger Bang (2005)
4/5
-/5
EMI / ROCK
THE-ROLLING-STONES_Bridges-To-Babylon
Bridges To Babylon (1997)
3/5
-/5
EMI / ROCK
THE-ROLLING-STONES_Voodoo-Lounge
Voodoo Lounge (1994)
4/5
4/5
VIRGIN / ROCK
THE-ROLLING-STONES_Emotional-Rescue
Emotional Rescue (1980)
3/5
4/5
POLYDOR / ROCK
VOIR LES 16 CHRONIQUES DU GROUPE
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020