ARTISTE:

LOW ID

(FRANCE)
TITRE:

DISCOVEROCK

(2011)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

ROCK ALTERNATIF

TAGS:
""
PETE_T (19.10.2012)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Il est toujours intéressant de voir de jeunes groupes français pointer le bout de leur nez et tenter de nous interpeller en nous mettant sous la dent leur premier album. Ici, il s’agit d’un quatuor classique guitare/basse/batterie/voix œuvrant – selon leurs dires - dans les mouvances de Incubus, Porcupine Tree, Sting ou encore Chris Cornell.

A l’écoute de Discoverock Part 1 (Discovering You) et Alone il est tout à fait possible d'affirmer que Xii Night n’est pas non plus très loin au regard des sonorités de guitare et de la mouvance rock empruntée. Différentes atmosphères peuplent cette galette avec l’utilisation fréquente de rythmes lents pour les couplets et plus rapides pour les refrains (The Living World, New Horizon) penchant cette fois-ci vers un autre groupe français prometteur : Weend’ô.

Si une sorte de légèreté souffle sur les sept premières plages, le ton se durcit efficacement à l’entame de A Strange Place We Call Home avec l’utilisation de riffs plus ciselés et d’un ton grave et théâtral dans lequel le mid-tempo employé accentue cette impression oppressante. Les 6 cordes prennent alors plus de place pour faire basculer Care Enough dans un métal accessible tout comme sur la plage finale ornée, quant à elle, d’un break terminal mid-tempo adoucissant.

Si une grosse partie des indicateurs sont au vert, il y a tout de même un petit caillou dans la chaussure qui empêche l’ensemble d'atteindre des sommets : la voix. Si sa puissance n'est pas remise en cause, son utilisation n'est pas toujours optimum. Mixée trop en avant, elle accapare l’espace, éclipsant le reste de la troupe qui peine à maintenir le bateau en surface. Un autre défaut vient d'un anglais un tantinet mal maitrisé. au final, le seul titre réunissant toutes les conditions est The Letter avec une voix s’intègrant naturellement à l’ensemble.

Doté d’un sens musical évident, d’un large spectre d’influences et de prédispositions favorables, Low ID délivre un premier album bourré de promesses mais entaché d'une prestation vocable perfectible. "Discoverock" saura pourtant interpeller l’auditeur avide de nouveautés et attiré par les différentes références suscitées. Laissons à Low ID la chance qu’il mérite et souhaitons-lui de nous revenir rapidement après avoir apporté les quelques corrections qui nous semblent nécessaires.


Plus d'information sur



GROUPES PROCHES:
TAZIEFF


LISTE DES PISTES:
01. Discoverock (entrance) – 01:07
02. Discoverock Part 1 (discovering You) – 06:20
03. All Lies Behind – 04:55
04. The Living World – 04:38
05. Alone – 05:05
06. The Last Day Before The Rest Of My Life – 03:55
07. New Horizon – 05:19
08. A Strange Place We Call Home – 06:13
09. Care Enough – 04:44
10. The Letter – 04:03
11. Discoverock Part 2 (discovering Me) – 09:18

FORMATION:
Andreas Glanz : Batterie
Jérémy Dubanchet : Basse
Vincent Loisy : Chant
Yann Gilquin : Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
THE QUIREBOYS: A Bit Of What You Fancy (1990)
HARD ROCK -
LIZZARD: Out Of Reach (2012)
METAL ATMOSPHERIQUE -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021