GROUPE/AUTEUR:

MOTORHEAD

(ROYAUME UNI)

TITRE:
THE WÖRLD IS OURS – VOL. 2 (ANYPLACE CRAZY AS ANYWHERE ELSE) (2012)
LABEL:
REPLICA
GENRE:
HARD ROCK

""
LOLOCELTIC - 31.10.2012 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Lorsque l’on vous annonce un nouvel album live de Motörhead, à quoi vous attendez-vous ? A un unplugged plein de délicatesse ? A un concert avec orchestre symphonique ? A rien de tout ça bien sûr, car comme l’annonce Lemmy au début de chaque concert depuis des décennies : "We’re are Motörhead and we play rock’n’roll !". La question qui se pose finalement est "Pourquoi sortir un nouveau live à peine un an après son prédécesseur dans le même exercice, en dehors de mettre de la couleur là où le noir et blanc l’emportait sur le Volume 1 ? " Il est malheureusement difficile d’apporter une réponse malgré toute l’affection que nous pouvons avoir pour Lemmy et sa bande dont l’honnêteté et l’intégrité ne peuvent cependant pas être remises en cause.

Présenté sous différents formats, coffret DVD + 2 CD, double vinyle, Blu-ray, double CD (la version qui nous intéresse ici)… "The Wörld Is Ours – Vol. 2 (Anyplace Crazy As Anywhere Else)" propose 3 prestations de Motörhead sur différents festivals, le Wacken 2011 représentant les 17 premiers titres (dont le premier CD dans son intégralité), auxquels se rajoutent 6 morceaux interprétés sur le Sonisphere 2011(à Hertfordshire), et 5 tirés du Rock In Rio de la même année. Le principal problème, c’est que le trio n’a pas pour habitude de varier sa setlist. Du coup, tous les titres du Sonisphere et du Rock In Rio ont déjà été joués au Wacken, et ceci dans des versions équivalentes, "Killed By Death" ayant même la particularité d’être présenté 3 fois. "Iron Fist" ouvre systématiquement chaque prestation avec la citation de Lemmy, celle du Sonisphere ayant la triste particularité d’annoncer en plus le décès de Würzel la veille, alors que "Overkill" vient sans surprise clôturer le show, lui aussi avec son incontournable phrase : "Don’t forget us : we’re Motörhead and we play fuckin’ rock’n’roll". La tradition, ça a du bon, mais Lemmy commence réellement à user la formule jusqu’à la corde, ce qui est déjà agaçant en voyant la setlist ne pas bouger de plus d’un ou deux titres après chaque album, mais qui devient carrément indigeste lorsque le même plat vous est servi plusieurs fois durant le même repas.

Mais en même temps, qui pourrait se passer de ces incontournables que sont "Iron Fist", "Stay Clean", "Metropolis" ou "Ace Of Spades" ? Qui est capable de résister à l’efficacité imparable de "The Chase Is Better Than The Catch" ou de "Killed By Death", ou bien ne prend pas un pied énorme à se faire piétiner par "Bomber", ou exploser par "Overkill" et sa double-pédale à fond les ballons ? Qui ne reste pas béat devant le solo de batterie hallucinant de Mickey Dee systématiquement inséré au milieu d’"In The Name Of Tragedy", même s’il enlève un peu de son efficacité à ce titre ? Ou encore, qui n’a pas envie de se laisser prendre au jeu du public qui crie le plus fort après les "One, two, three, etc…" toujours placés avant "Over The Top" ? Personne, car Motörhead et Lemmy sont des institutions et que l’on sait ce qui nous attend à chaque fois que l’on achète un album ou que l’on va à un concert de ces légendes.

Alors bien sûr, avec l’abondante discographie qui est la sienne, le trio pourrait tout de même varier un peu plus ses prestations sans pour autant que le nombre de classiques du groupe n’en soit altéré, même s’il faut bien reconnaitre que les derniers albums sont tous représentés par un titre. Evidemment, en dehors des fans ultimes, il n’y aura pas d’intérêt particulier à se procurer cet album, à moins que l’on ait vécu les 15-20 dernières années en dehors de notre système solaire et que l’on ait découvert Motörhead récemment. Malgré tout, on prend quand-même un bon coup de pied au derrière et un plaisir incontestable à l’écoute de "The Wörld Is Ours – Vol. 2 (Anyplace Crazy As Anywhere Else)", et c’est bien le principal, et tout ce que l’on demande à ce groupe sur lequel le temps ne semble pas avoir de prise.

Plus d'information sur http://www.imotorhead.com



GROUPES PROCHES:
BONESHAKER, SEEKERS OF THE TRUTH, HORN OF THE RHINO, ANVIL, TALETELLERS, ZEBARGES, GUACHASS, PERVERT ASSHOLE, THE CHELSEA SMILES, VENOM

LISTE DES PISTES:
01. Iron Fist - 4:20
02. Stay Clean - 3:31
03. Get Back In Line - 4:30
04. Metropolis - 5:10
05. Over The Top - 2:44
06. One Night Stand - 3:47
07. Rock Out - 2:25
08. The Thousand Names Of God - 7:00
09. I Know How To Die - 3:13
10. The Chase Is Better Than The Catch - 5:39
11. In The Name Of Tragedy - 8:02
12. Just 'Cos You Got The Power - 6:27
13. Going To Brazil - 3:04
14. Killed By Death - 5:14
15. Bomber - 4:04
21. Ace Of Spades - 4:55
22. Overkill - 8:04
23. Iron Fist - 4:29
24. I Know How To Die - 3:07
25. In The Name Of Tragedy - 6:53
26. Killed By Death - 5:12
27. Ace Of Spades - 5:16
28. Overkill - 7:46
29. Stay Clean - 3:06
30. Over The Top - 3:45
31. The Chase Is Better Than The Catch - 5:31
32. Going To Brazil - 2:38
33. Killed By Death - 5:07


FORMATION:
Lemmy Kilmister: Chant / Basse
Mikkey Dee: Batterie
Phil Campbell: Guitares


TAGS:
Live, Chant éraillé, Chant grave, Old School
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC MOTORHEAD
DERNIERE ACTUALITE
MOTORHEAD: Sortie du coffret 'Ace Of Spades - 40ème Anniversaire !!'
Toutes les actualités sur MOTORHEAD
DERNIER ARTICLE
LA VERITE SUR MUSIC WAVES !
On ne vous dit pas tout. Les chroniqueurs de Music Waves ne sont pas d'illustres anonymes. Pour toi, lecteur aimé, ils ont accepté de se démasquer. Tous les articles sur MOTORHEAD
DERNIERE INTERVIEW
Décrit comme "le film muet le plus bruyant du monde", Gutterdämmerung réunit plusieurs des plus grands noms du rock... Music Waves était invité à la projection privée en compagnie de son créateur, Björn Tagemose...

NOTES
4/5 (1 avis) 3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
JADIS: See Right Through You (2012)
ROCK PROGRESSIF Il y avait bien longtemps que les Anglais ne nous avaient pas réjouis à ce point : du rock mélodique aux confins d'un néo-prog léger et accessible.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
NECROVATION: Necrovation (2012)
DEATH METAL
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MOTORHEAD
MOTORHEAD_Under-Cöver
Under Cöver (2017)
3/5
3.5/5
WARNER / HARD ROCK
MOTORHEAD_Bad-Magic
Bad Magic (2015)
4/5
4.1/5
AUTRE LABEL / HARD ROCK
MOTORHEAD_Aftershock
Aftershock (2013)
3/5
4/5
REPLICA / HARD ROCK
MOTORHEAD_The-Wörld-Is-Ours--Vol-1-Everything
The Wörld Is Ours - Vol. 1 (Everything Further Than Everyplace Else) (2011)
4/5
4/5
EMI / HARD ROCK
MOTORHEAD_The-Wörld-Is-Yours
The Wörld Is Yours (2010)
4/5
4/5
EMI / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020