GROUPE/AUTEUR:

ANNIHILATOR

(CANADA)

TITRE:
SCHIZO DELUXE (2005)
LABEL:
AFM RECORDS
GENRE:
THRASH

""
CHILDERIC THOR - 30.10.2012 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Fidèle à son habitude, Jeff Waters ne tarde pas à donner un successeur à All For You et, contre toute attente, recruté en 2003 pour remplacé Joe Comeau, Dave Padden est reconduit derrière le micro, gravant donc avec Annihilator une seconde offrande, ce Schizo Deluxe, ce qui fait de lui le second chanteur, à l'exception du guitariste lui-même, a enregistré au moins deux albums d'affilée, alors qu'autrefois, Jeff usait les vocalistes comme d'autres les Kleenex !

Waters s'est-il assagi avec le temps ? Padden est-il aussi bien humainement que techniquement, le comparse parfait ? Un peu des deux peut-être. Il n'empêche que cette stabilité, toute relative toutefois, puisque la batterie, quant à elle, n'a encore une fois pas échappé au ménage de printemps (exit Mangini donc), fait plaisir à voir. Et à entendre, car nulle doute que l'entente entre Waters et Comeau tout d'abord, puis entre le premier et Padden ensuite, n'est pas étrangère à la très bonne tenue que les opus des Canadiens affichent durant les années 2000. Schizo Deluxe est un peu à cette seconde association, ce que Waking The Fury fut à sa devancière, soit un disque puissant mais ne possédant ni la variété ni tout à fait l'inspiration du son direct prédécesseur, All For You au cas particulier.

Annihilator fait donc, sur ce onzième opus, du pur Annihilator, et ça tombe bien, c'est ce qu'il sait faire de mieux. Ballades et pièces instrumentales remisées au placard, ce sont dix cartouches à la gloire du Thrash speed et technique que tire le trio, lequel va cette fois-ci à l'essentiel. Hormis le sombre "Clare" et "Something Witchy", aucun morceaux ne dépasse les cinq minutes.

Schizo Deluxe déroule un menu implacable, ultra heavy parfois ("Maximum Satan", "Pride", "Warbird" et son intro que ne renierait pas Overkill d'ailleurs), supersonique le plus souvent ("Drive", "Plasma Zombies"). La griffe de Waters est reconnaissable entre mille ("Invite It" et ce solo aux airs de déjà-entendu) mais qui s'en plaindra(it), quand bien même il n'est pas ici à l'origine d'hymnes intemporels, à l'exception de "Something Witchy" sur lequel il brille de mille feu.

Sentant peut-être une certaine routine arriver à grand pas, Jeff aura l'excellente idée, au moment de mettre en boîte Metal, de débaucher une pléiade d'invités, laquelle permettra au successeur de Schizo Deluxe d'être autre chose qu'un album de plus, cependant qu'Annihilator, son dernier opus à ce jour, ne verra le jour que trois ans (!) plus tard.

Plus d'information sur http://www.annihilatormetal.com



GROUPES PROCHES:
SLAYER, METALLICA, MEGADETH, TESTAMENT, NEVERMORE, IRON MAIDEN, OVERKILL

LISTE DES PISTES:
01. Maximum Satan - 04:36
02. Drive - 04:58
03. Warbird - 04:42
04. Plasma Zombies - 04:45
05. Invite It - 04:57
06. Like Father, Like Gun - 04:20
07. Pride - 04:56
08. Too Far Gone - 04:23
09. Clare - 06:46
10. Something Witchy - 05:22


FORMATION:
Dave Padden: Chant
Jeff Waters: Guitares / Basse
Tony Chappelle: Batterie


TAGS:
Technique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC ANNIHILATOR
DERNIERE ACTUALITE
ANNIHILATOR : Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur ANNIHILATOR
DERNIER ARTICLE
Annhilator - Archer - Harlott - Courtrai De Kreun - 06 Novembre 2015
Music Waves est de retour à Courtrai pour assister à la revanche que nous doit Annihilator après son concert raccourci du festival Alcatraz. Tous les articles sur ANNIHILATOR
DERNIERE INTERVIEW
Avant Dave, les gens qui découvraient le groupe voyaient les différents lineups et devaient penser que j'étais un abruti de dictateur avec qui il doit être très dur de travailler...

NOTES
3/5 (1 avis) 3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
KREATOR: Cause For Conflict (1995)
THRASH
 
CHRONIQUE SUIVANTE
TRAIL OF MURDER: Shades Of Art (2012)
METAL MELODIQUE Trail Of Murder c'est puissant, efficace et hyper-mélodieux
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ANNIHILATOR
ANNIHILATOR_Ballistic-Sadistic
Ballistic, Sadistic (2020)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / THRASH
ANNIHILATOR_For-The-Demented
For The Demented (2017)
4/5
3/5
AUTRE LABEL / THRASH
ANNIHILATOR_Suicide-Society
Suicide Society (2015)
3/5
3/5
AUTRE LABEL / THRASH
ANNIHILATOR_Feast
Feast (2013)
4/5
3.3/5
EMI / THRASH
ANNIHILATOR_Annihilator
Annihilator (2010)
4/5
3.5/5
EARACHE / THRASH
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020