ARTISTE:

THE ARRS

(FRANCE)
TITRE:

SOLEIL NOIR

(2012)
LABEL:

VERYCORDS

GENRE:

METALCORE

TAGS:
Chant screamo
"Sans révolutionner une recette poussée à son paroxysme pour l’occasion, The ARRS continue de creuser le sillon d’un style qui a fait de lui le leader affirmé de la scène metalcore hexagonale !"
STRUCK (29.10.2012)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Que de changements depuis 2009 année de sortie de "Héros Assassin". Changement de label, de line-up, de logo… l’environnement de The ARRS a été totalement chamboulé à l’occasion de l'arrivée de ce "Soleil Noir", quatrième album du combo : pour une révolution sonore ?

Les premières mesures du titre "Du berceau à la tombe" sont sans équivoque, The ARRS évolue toujours dans un metalcore surpuissant qui vous prend à la gorge et ne lâche rien à l’instar des hurlements rageurs de Nico. Un metalcore toujours décliné sous la langue de Molière rendant tout à fait compréhensible le discours sombre du combo. Et c’est sans surprise, à la lecture de son titre, que "L'âme la plus noire" nous plonge plus profondément encore dans cette violence malsaine !
Toujours dans cette mouvance metalcore, "Mon épithaphe" présente une innovation surprenante - quand on connaît les préjugés de Nico qui refusait de le faire jusqu’à présent - de refrains clairs chantés en français que l’on retrouve également sur "Fahrenheit". Si cette évolution sera et est déjà décriée, The ARRS ne pourra pas se voir reprocher de ne pas prendre de risques ! Toujours dans le registre innovation, The ARRS nous propose un titre au contenu vindicatif qu’on ne lui connaissait pas sur le final "Authentiques/Indignés".

En clair, avec "Soleil Noir", The ARRS ose avec plus ou moins de réussite ! Malheureusement et malgré tous ces efforts louables, "Soleil Noir" ne déroge pas à la règle qui prévaut dans le genre et s'affiche donc comme un album puissant mais dont l’efficacité s'essouffle à la faveur de l’enchaînement de titres un brin répétitifs même si quelques uns tirent leur épingle du jeu à commencer par le terrible "1781", point d’orgue de cet album et véritable tube metalcore en puissance !

Au final, malgré les apparences, "Soleil Noir" pourrait être défini comme l’album du changement dans la continuité. Sans révolutionner une recette poussée à son paroxysme pour l’occasion, The ARRS continue de creuser le sillon d’un style qui a fait de lui le leader affirmé de la scène metalcore hexagonale !


Plus d'information sur http://www.thearrsmetal.com/home.php



GROUPES PROCHES:
BENIGHTED, DAGOBA, ZUUL FX, BLACK BOMB A, GOJIRA


LISTE DES PISTES:
01. Du Berceau À La Tombe
02. L'âme La Plus Noire
03. Mon Épithaphe
04. Le Triomphe De La Mort
05. 1781
06. Amants Damnés
07. Paranoïa
08. Fahrenheit
09. Décembre Acide
10. Invincibles
11. Authentiques/indignés

FORMATION:
Nico: Chant
Phil: Basse
Pierre: Guitares
Stefo : Guitares
Toki: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
SITHU AYE débarque au Heart Sound Metal Fest 2017
DERNIERE INTERVIEW
THE ARRS (28 SEPTEMBRE 2012)
"Sur cet album, je suis arrivé en haut du mur, dos au beau et contemplant tout ce qui était derrière moi !"
 
AUTRES CHRONIQUES
FREQUENCY DRIFT: Laid To Rest (2012)
ROCK PROGRESSIF - Frequency Drift nous embarque définitivement en première classe avec cette nouvelle production.
SATURNUS: Paradise Belongs To You (1996)
DOOM -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THE ARRS
THE-ARRS_Crepuscule
Crepuscule (2017)
4/5
-/5
AUTOPRODUCTION / DEATH METAL
THE-ARRS_Khrónos
Khrónos (2015)
4/5
-/5
VERYCORDS / METALCORE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021