ARTISTE:

URIAH HEEP

(ROYAUME UNI)
TITRE:

THE MAGICIAN'S BIRTHDAY

(1972)
LABEL:

CASTLE

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
70's, Acoustique, Chant aigu, Chant androgyne, Choeurs, Epique, Mélancolique, Planant
""
MARC M (28.11.2012)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Après la réussite indéniable de "Demons & Wizards", inutile de dire que pour le groupe, la suite n'est pas évidente, surtout avec le rythme des tournées incessantes et un manager qui ne les laisse pas se reposer sur leurs lauriers (Gerry Bron, fondateur du label du groupe à l'époque, Bronze Records). La productivité et l'inspiration du groupe sont à leur comble à cette époque. Ce cinquième album est la suite logique de "Demons & Wizards" sorti à peine 6 mois plus tôt. La pochette dépliante illustrée par Roger Dean est l'une de ses meilleures. Ken Hensley s'affirme plus que jamais comme le principal compositeur mais déplore ne pas avoir eu assez de temps pour finaliser son idée d'album-concept qui aurait du être basé sur un de ses textes d'heroic fantasy, qui sera le sujet du morceau éponyme.

De fait, "The Magicians's Birthday" n'est peut-être pas aussi constant en qualité que "Demons & Wizards" mais pourtant le morceau d'ouverture, "Sunrise", est l'un des grands chefs-d'œuvre du groupe, avec un couplet touchant et un thème épique et majestueux qui se grave dans la mémoire dès le premier passage. Uriah Heep n'en refera pas beaucoup comme ça par la suite. L'album échappe sans doute au genre Hard-Rock, même si plusieurs titres déménagent sec, comme le simple mais accrocheur "Spider Woman" et "Sweet Lorraine" dans un genre similaire, avec son refrain et sa ligne de synthé immédiatement reconnaissables. Ces deux morceaux sont d'ailleurs signés par les autres membres du group,

Les vocaux clairs et lyriques de Byron, soutenus par les chœurs androgynes de Hensley, Kerslake et Box, sont toujours aussi remarquables. Ici, le Heep revient aux guitares acoustiques mélangées aux électriques pour un "Blind Eye" très entraînant et le mystérieux et planant "Tales" avec ses synthés psychédéliques. Hensley se met au piano (acoustique et électrique) pour la très belle ballade intimiste "Rain" et aussi sur le splendide "Echoes In The Dark" qui démarre très doucement pour décoller dans une explosion orchestrale vers son milieu, où flamboient des chœurs lyriques, le tout soutenu par les guitares plus lourdes et l'inévitable orgue Hammond. Enfin, le morceau éponyme de plus de 10 minutes en trois parties, est l'un des plus progressifs du groupe avec ses deux thèmes chantés très forts, dramatiques ou angéliques (ce final !) et le passage sautillant et inattendu "Happy Birthday" (Lee Kerslake se met au kazoo !), avec lesquels contraste une partie dramatique dissonante, débouchant sur l'énorme jam instrumentale guitare/batterie au centre où Mick Box et Lee Kerslake sont éblouissants. Un véritable mini opéra-rock à lui tout seul, "The Magician's Birthday" est un point culminant dans le répertoire du groupe - qu'il ne rééditera jamais, hélas.

Avec cet album Uriah Heep confirme ses aspirations progressives, son goût des belles mélodies soigneusement arrangées et un éclectisme qu'aucun autre groupe étiqueté Hard-Rock de l'époque ne possède, excepté Led Zeppelin. Le groupe simplifiera son propos par la suite.

N.B: Sur le splendide remaster de 2003, en plus d'un livret aussi complet qu'intéressant et esthétique, le son est enfin à la hauteur de ce que l'on devait attendre, avec toute la richesse harmonique du vinyle alliée à la perfection et la puissance dynamique du format digital. Des titres paisibles comme "Rain" sont enfin rendus dans toute leur gloire mais sans défaut. Comme le groupe s'était précipité pour enregistrer cet album, il n'est guère étonnant qu'il n'y ait pas trop d'inédits à se mettre sous la dent. Et pourtant, Robert M. Corich nous a sorti pas moins de neuf morceaux, parmi lesquels trois versions singles un peu dispensables mais aussi six inédits assez intéressants dont deux qui se retrouveront dans des versions différentes sur le 1er album solo de Ken Hensley (encore une autre version de "Proud Words") et celui de Byron en 75 (deux versions du très bon "Silver White Man" injustement écarté du LP), plus un instrumental réussi de Gary Thain, bassiste doué dont le rôle important dans le groupe est pleinement reconnu par Box et Hensley encore aujourd'hui.


Plus d'information sur http://www.uriah-heep.com/



GROUPES PROCHES:
STYX, SWEET, MAGIC PIE, WISHBONE ASH, SLEEPY HOLLOW, UFO, RAINBOW, BLACK BONZO, DEEP PURPLE, NAZARETH

LISTE DES PISTES:
01. Sunrise (4:04)
02. Spider Woman (2:25)
03. Blind Eye (3:33)
04. Echoes In The Dark (4:48)
05. Rain (3:59)
06. Sweet Lorraine (4:13)
07. Tales (4:09)
08. The Magician's Birthday (10:19)
09. Crystal Ball (out-take) (4:08)
10. Silver White Man (vocal Out-take Version) (3:40)
11. Proud Words On A Dusty Shelf (alternate Version) (3:24)
12. Echoes In The Dark (single Edit) (4:23)
13. Rain (single Edit) (3:16)
14. Happy Birthday ("the Magician's Birthday" Single Edit) (4:44)
15. Sunrise (single Edit) (2:49)
16. Gary's Song ("crystal Ball" Alternate Version) (4:25)
17. Silver White Man (instrumental Out-take) (3:43)

FORMATION:
David Byron: Chant / Choeurs
Gary Thain: Basse
Ken Hensley: Chant / Guitares / Claviers / Choeurs
Lee Kerslake: Batterie
Mick Box: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
Haut de page
LECTEURS:
4.7/5 (3 avis)
STAFF:
4.2/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Décès de Ken Hensley (ex Uriah Heep)
DERNIER ARTICLE
URIAH HEEP + ELIAS DRIS - LA CIGALE - 22 JANVIER 2019
Les Légendes ne meurent jamais !
 
AUTRES CHRONIQUES
OBITUARY: Cause Of Death (1990)
DEATH METAL -
WINTERSUN: Time I (2012)
AUTRES EXTREME - Il aura fallu être patient pour enfin écouter ce "Time I", mais l'attente en valait la peine.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT URIAH HEEP
URIAH-HEEP_Living-The-Dream
Living The Dream (2018)
4/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK
URIAH-HEEP_TOTALLY-DRIVEN
Totally Driven (2015)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
URIAH-HEEP_Outsider
Outsider (2014)
4/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / ROCK
URIAH-HEEP_Into-The-Wild
Into The Wild (2011)
4/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / METAL MELODIQUE
URIAH-HEEP_Celebration
Celebration (2009)
4/5
-/5
EAR MUSIC / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020