GROUPE/AUTEUR:

BILLY IDOL

(ROYAUME UNI)

TITRE:
BILLY IDOL (1982)
LABEL:
CHRYSALIS
GENRE:
ROCK

""
LOLOCELTIC - 07.12.2012 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
S'il a eu un succès raisonnable avec Generation X, Billy Idol décide cependant de s'exiler pour les Etats-Unis, sentant que la vague punk s'essouffle et ayant des velléités de carrière solo. Le destin met sur sa route Steve Stevens, guitariste au toucher unique et au talent hors-normes. Si le contraste visuel entre sa crinière brune défiant les lois de la pesanteur et la coupe courte blonde peroxydée de Billy Idol, est saisissant, il existe rapidement une véritable alchimie artistique entre les deux hommes qui débouche sur un style musical unique mélangeant les influences Hard-Rock de l'un et Punk de l'autre, auxquelles viennent se rajouter des éléments Rock et New-Wave, voire d'horizons plus surprenants.

Ce premier album éponyme ne comporte que deux titres écrits en commun, Billy Idol ayant déjà quelques compositions de prêtes avant leur rencontre, mais l'identité est déjà bien affirmée bien qu'explorant des territoires relativement vastes. Cependant, du Rock direct et efficace au refrain simple et accrocheur de "Come On, Come On", à la reprise du tube Punk "Dancing With Myself" qu'il a écrit avec Generation X, Billy Idol garde de nombreux éléments récurrents, à commencer par son chant, légèrement grave, régulièrement interrompu par quelques rugissements félins, montrant certaines limites lors des montées dans les aigus, et à la tonalité un brin méprisante.

De son côté, Steve Stevens fait parti de ces guitaristes préférant l'intérêt du titre à une démonstration technique stérile. Le son est souvent aérien mais les soli peuvent se faire tranchants ("Nobody's Business"), voire expérimentaux ("Shooting Stars" tout en distorsion maitrisée). Dans tous les cas, les deux compères donnent la priorité à l'efficacité plutôt qu'à l'esbroufe, variant les ambiances pour que l'accroche soit permanente, offrant quelques surprises au détour d'un "Hot In The City" tubesque s'appuyant sur des claviers prégnants et des chœurs et un chant n'étant pas sans rappeler quelques crooners, mais aussi d'un "Love Calling" aux rythmiques et chœurs tribaux, zébré par un étonnant solo de saxophone, alors que Billy se fait charmeur sur la ballade mid-tempo "It's So Cruel". L'ensemble reste dynamique avec quelques salves imparables, à commencer par un "White Wedding" hyper accrocheur, mélangeant énergie Rock et mélancolie New-Wave, ou un "Dead On Arrival" venant flirter avec les frontières du Hard dit 'FM'.

Malgré une légère baisse d'intensité sur sa seconde partie, ce premier opus n'en est pas moins une belle réussite, imposant un personnage au charisme fort et à l'identité artistique affirmée. Il est d'ailleurs à noter que l'édition d'origine se concluait sur "Congo Man", reprise du thème de "Love Calling" de 1'08, et que ce titre fut remplacé par "Dancing With Myself" à partir de 1983, permettant à l'ensemble de se conclure sur une note plus énergique, et profitant ainsi du succès tardif de ce titre.

Plus d'information sur http://www.billyidol.com/



GROUPES PROCHES:
STEVE STEVENS, KORITNI, SIMPLE MINDS, U2

LISTE DES PISTES:
01. Come On, Come On - 3:59
02. White Wedding (Part 1) - 4:12
03. Hot In The City - 3:38
04. Dead On Arrival - 3:55
05. Nobody's Business - 4:08
06. Love Calling - 4:57
07. Hole In The Wall - 4:10
08. Shooting Stars - 4:32
09. It's So Cruel - 5:09
10. Dancing With Myself (with Generation X) - 3:16


FORMATION:
Billy Idol: Chant / Guitares
Phil Feit: Basse
Steve Missal: Batterie
Steve Stevens: Guitares / Claviers


TAGS:
80's, Accessible / FM, Punk
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC BILLY IDOL
DERNIERE ACTUALITE
BILLY IDOL en tournée
Toutes les actualités sur BILLY IDOL
NOTES
3/5 (1 avis) 3.7/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
JOE BONAMASSA: Black Rock (2010)
BLUES un Blues frais et dynamique qui nous offre un beau moment de récréation à défaut d'égaler le niveau de ses précédentes productions.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
BLIND GUARDIAN: Imaginations From The Other Side (1995)
HEAVY METAL En faisant évoluer son style, Blind Guardian gagne un fort supplément d'âme et se propulse tout en haut de la planète du genre.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT BILLY IDOL
BILLY-IDOL_Kings--Queens-Of-The-Underground
Kings & Queens Of The Underground (2014)
4/5
4/5
REPLICA / ROCK
BILLY-IDOL_Devil-s-Playground
Devil's Playground (2005)
4/5
-/5
SANCTUARY / ROCK
BILLY-IDOL_Cyberpunk
Cyberpunk (1993)
3/5
-/5
CHRYSALIS / ROCK ALTERNATIF
BILLY-IDOL_Charmed-Life
Charmed Life (1990)
4/5
-/5
CHRYSALIS / ROCK
BILLY-IDOL_Whiplash-Smile
Whiplash Smile (1986)
3/5
-/5
CHRYSALIS / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020