ARTISTE:

PESTILENCE

(HOLLANDE)
TITRE:

CONSUMING IMPULSE

(1989)
LABEL:

ROADRUNNER RECORDS

GENRE:

DEATH METAL

TAGS:
80's, Growl
""
CHILDERIC THOR (17.12.2012)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Pour les puristes, ce second méfait de Pestilence reste le meilleur de sa brève carrière, à tort ou à raison car le diptyque Testimony Of The Ancients / Spheres le surpasse de la tête et des épaules. Mais force est de reconnaître qu'il s'agit de son album le plus célèbre.

Sans doute y-a-t-il une part de nostalgie dans ce constat: nostalgie d'une période - la seconde moitié des années 80 - qui a vu l'émergence de la scène death metal au quatre coins du globe. Consuming Impulse et sa charmante pochette (le visage d'un homme bouffé par des centaines de fourmis) ne peuvent en effet que raviver des souvenirs chez tous les metalleux fiers de leur veste à patches, qui ont vécu cette ère bénie et révolue. Moulés dans leurs jeans, ils 'headbanguaient' aux sons vomis par Death, Morbid Angel ou Napalm Death. Mais ne juger un disque qu'à l'aune de l'époque qu'il rappelle, ce n'est pas forcément l'appréhender avec l'objectivité requise. Car s'il demeure supérieur à son prédécesseur, Malleus Maleficarum, lequel ressemblait trop à une copie de Death version batave, Consuming Impulse ne constitue en aucun cas la pierre angulaire de Pestilence.

Néanmoins, il s'agit d'un bon album, à la fois rapide et lourd comme un panzer lors de l'invasion de la Pologne. C'est peu dire qu'au bout des 37 minutes de ravage, il ne reste qu'un champ de ruine après son passage. Pas de quartier. Pas de prisonnier. Surtout, Pestilence commence à affiner son identité et à pétrir un death-metal qui n'appartient qu'à lui. Les influences floridiennes sont bien entendu toujours décelables, mais les Hollandais savent glisser des petites touches qui laissent déjà entrevoir quelle voie leur musique empruntera dans le futur, comme ce passage atmosphérique sur "Echoes Of Death" ou le temps de l'instrumental "Proliferous Souls".

Pas le meilleur album de Pestilence donc, mais une œuvre culte pour tous les amateurs de l'âge d'or du 'metal de la mort' à laquelle, vous l'aurez compris, on préfèrera cependant, à la fois, le virage complexe et technique des deux opus suivants (pour Mameli) et le Death rampant d'Asphyx (pour Van Drunen).


Plus d'information sur http://pestilence.nl/





LISTE DES PISTES:
01. Dehydrated - 03:08
02. The Process Of Suffocation - 02:42
03. Suspended Animation - 03:28
04. The Trauma - 03:20
05. Chronic Infection - 03:58
06. Out Of The Body - 04:39
07. Echoes Of Death - 04:16
08. Deify Thy Master - 04:52
09. Proliferous Souls - 02:08
10. Reduced To Ashes - 04:53

FORMATION:
Marco Foddis: Batterie
Martin Van Drunen : Chant / Basse
Patrick Mameli: Chant / Guitares
Patrick Uterwijk: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
PESTILENCE : Nouveau morceau
 
AUTRES CHRONIQUES
ECLECTIKA: Lure Of Ephemeral Beauty (2012)
BLACK METAL -
BLIND GUARDIAN: The Forgotten Tales (1996)
HEAVY METAL - "The Forgotten Tales" s'adresse avant tout aux fans de Blind Guardian, mais on le conseillera aussi pour comprendre l'âme du groupe et explorer tout son talent de conteur musical.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT PESTILENCE
PESTILENCE_Doctrine
Doctrine (2011)
3/5
-/5
MASCOT LABEL GROUP / DEATH METAL
PESTILENCE_Spheres
Spheres (1993)
4/5
-/5
ROADRUNNER RECORDS / DEATH METAL
PESTILENCE_Testimony-Of-The-Ancients
Testimony Of The Ancients (1991)
4/5
-/5
ROADRUNNER RECORDS / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022