ARTISTE:

DEATH

(ETATS UNIS)
TITRE:

HUMAN

(1991)
LABEL:

RELAPSE RECORDS

GENRE:

DEATH METAL

TAGS:
""
THIBAUTK (04.01.2013)  
5/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Plus humain que l'humain, telle est notre devise...

Trente-quatre minutes et quarante-deux secondes de death metal technico-progressif: comme c'est mince, comme c'est court et surtout comme ça passe vite. D'autant plus que le maître d’œuvre n'est ni plus ni moins que Chuck Schuldiner. Trente-quatre minutes et quarante-deux secondes où sont condensés tout ce que l'on peut faire de mieux et tout ce que l'on peut attendre d'une musique à la fois technique, mélodique, pleine d'accroche et, au final, inoubliable! Vous ne ressortirez pas indemne de ce voyage plein d'humanité. Qu'il serait bon de voyager à la vitesse de la lumière pour remonter le temps et voir Death sur scène, assister à ce rouleau compresseur en live. Qu'il serait bon de franchir cette vitesse pour voir le temps s'étirer et, en fin de compte, que ces minuscules trente-quatre minutes et quarante-deux secondes durent l'éternité.

Même si le disque est court tout est là, une sorte d'amalgame entre les musiques le plus mélodiques et les musiques les plus extrêmes, la symbiose presque parfaite. La guitare rythmique est énorme, les riffs sont à la fois simples et terriblement compliqués, tout en restant efficaces et le fil conducteur de l'ossature musicale. La voix est reconnaissable entre mille: elle assure une cohérence du diable (du démon), à la fois parfaitement maîtrisée, totalement naturelle et effroyablement spontanée. En fait, elle se marie de façon inattendue avec la mélodie. La guitare solo est énorme. Toutes ses interventions sont inoubliables: elle est à la fois mélodique par essence, et technique comme il était rare à l'époque (on entend de-ci de-là un peu de sweeping, beaucoup de legato et de tapping). Elle joue surtout le rôle de guide, en maintenant le cap pour offrir une unité mélodique. Pas comme un simple intermède entre deux cavalcades de grosse caisse, mais comme le prolongement logique et indispensable du discours musical.

Nous retiendrons notamment la beauté de Cosmic Sea avec son introduction tout en douceur (paradoxe pour un disque aussi direct), et Flattering Of Emotions ou Lack Of Comprehension pour leur aspect plus immédiat. Le propos de ce disque est donc de resserrer les rangs et les compositions - au bas mot, tous les morceaux avoisinent les trois quatre minutes - de faire une musique plus directe, plus essentielle et plus terre à terre, en un mot plus humaine. Ainsi, pas de longues digressions instrumentales ou de rebondissements musicaux à tiroirs, simplement des coups de poings directs en pleine face.

La musique du groupe devient donc plus humaine. Elle s'apparente au battement d'un cœur, un cœur qui aurait par moment des soubresauts plein de vivacité. En un mot: du death metal intelligent, joué et composé parfaitement, et dont l'interprétation restera à jamais inoubliable. En somme, un disque plus humain que l'humain qui touche à l'essentiel de ce que peut être la musique, qui frôle du bout des doigts la perfection. Un disque essentiel dont l'essence est la beauté absolue !


Plus d'information sur http://www.emptywords.org/





LISTE DES PISTES:
01. Flattening Of Emotions - 4:28
02. Suicide Machine - 4:19
03. Together As One - 4:06
04. Secret Face - 4:36
05. Lack Of Comprehension - 3:39
06. See Through Dreams - 4:26
07. Cosmic Sea (instrumental) - 4:23
08. Vacant Planets - 3:48

FORMATION:
Chuck Schuldiner: Chant / Guitares
Paul Masvidal: Guitares
Sean Reinert: Batterie
Steve Digiorgio: Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Death: Vivus!
DERNIER ARTICLE
Death DTA + The Lucifer Principle + Carnation - Courtrai De Kreun - 16 Avril 2016
En ce samedi Music Waves s'est rendu une nouvelle fois à Courtrai pour une soirée hommage à la légende du Death Metal mondial.
 
AUTRES CHRONIQUES
DOKKEN: Long Way Home (2002)
HARD ROCK MELODIQUE -
CIRRUS BAY: Whimsical Weather (2012)
ROCK PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DEATH
DEATH_The-Sound-Of-Perseverance-
The Sound Of Perseverance (1998)
5/5
4/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
DEATH_Symbolic
Symbolic (1995)
5/5
-/5
ROADRUNNER RECORDS / DEATH METAL
DEATH_Individual-Thought-Patterns
Individual Thought Patterns (1993)
5/5
-/5
RELAPSE RECORDS / DEATH METAL
DEATH_SPIRITUAL-HEALING
Spiritual Healing (1989)
4/5
-/5
CENTURY MEDIA RECORDS / DEATH METAL
DEATH_Leprosy
Leprosy (1988)
4/5
-/5
RELAPSE RECORDS / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022