GROUPE/AUTEUR:

RIVERSIDE

(POLOGNE)

TITRE:
SHRINE OF NEW GENERATION SLAVES (2013)
LABEL:
INSIDEOUT MUSIC
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

"Là où il était logique d’attendre un opus solidement identitaire, nous recevons un ensemble plutôt disparate de titres qui proposent des ouvertures nouvelles pour le groupe, mais moins originales. Un album de très belle tenue tout de même !"
ABADDON - 03.01.2013 - (6) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Riverside fait partie des groupes qui comptent dans le domaine des musiques progressives. Et comme pour tout groupe “important”, la parution d’un nouvel opus fait figure d’évènement. “Shrine of New Generation Slaves” est un peu l’album de tous les dangers. Après une trilogie qui a porté très haut la flamme du groupe avec un style d’emblée très personnel, “Anno Domini” avait pu paraître plus routinier malgré une légère tendance au durcissement rythmique (une métallisation plus marquée). Quid donc avec ce “Shrine” ?

Premier point et gage de stabilité, le line-up est inchangé, le quatuor reste intact et sait toujours aussi bien équilibrer les pupitres. Chacun des musiciens est à son affaire, avec peut-être un peu moins de claviers en nappes et de guitare planante, mais pas mal de plages calmes portées par la guitare acoustique, lorgnant souvent vers l’atmosphérique, une tendance déjà remarquée dans le court “Memories in My Head”. Constante également, la très belle présence de Mariusz Duda, que ce soit vocalement ou à la basse, magnifiquement utilisée tout au long de l’album (et notamment sur ‘The Depth of Self-Delusion’, ‘We Got Used to Us’, ‘Deprived’ et ‘Celebrity Touch’).

Mais alors, quoi de neuf chez Riverside ? Un groupe de cette trempe ne peut pas rester confiné dans le même style ... Alors il va picorer dans le voisinage, cherchant ici un style plus rock (‘Celebrity Touch’), là une touche plus pop (‘Feel Like Falling’, avec un côté Muse assez inattendu), là encore un côté atmosphérique (la Porcupine Tree Touch de ‘Depth of Self-Delusion’, un titre qui côtoie même en fin de morceau le Opeth d’Heritage), ou bien un soupçon de symphonisme (la fin légèrement pompeuse de ‘Escalator Shrine’), voire des côtés légèrement trance qui sont la marque d’Anathema (la fin de ‘Deprived’). Cet éclectisme a pour conséquence d’éclater la cohésion générale de l’ensemble : les premiers albums étaient bien plus homogènes que ce “Shrine”. Et curieusement, c’est au septième effort que les influences extérieures sont les plus palpables. Là où il était logique d’attendre un opus solidement identitaire, nous recevons un ensemble plutôt disparate de titres qui proposent des ouvertures nouvelles pour le groupe, mais moins originales.

Pour autant, n’allez pas croire que “Shrine of New Generation Slaves" est un album à délaisser : ‘Deprived’ ou ‘Escalator Shrine’ sont deux excellents titres, très bien construits et riches en détails qui donnent largement envie de réécouter. L’impression globale qui subsiste est celle d’un groupe qui a voulu se faire plaisir en cherchant un coté plus direct (la ballade ‘We Got Used to Us’, moins inspirée que d’habitude, ou le titre d’ouverture, assez banal). Le fan attendait peut-être des titres plus longs et un ensemble cohérent. Mais les groupes - célèbres ou non - doivent-ils rester dans les chemins où ils sont attendus ? La réponse est possiblement dans ce “Shrine” en demi-teinte, une peu en deçà des espérances, mais cependant de très bonne tenue.

Plus d'information sur http://www.riverside.art.pl



GROUPES PROCHES:
RICOCHER, ERIC VALLEY, ORDINARY BRAINWASH, ABSOLACE, DEAFENING OPERA, ACUTE MIND, BALLOON, MAMMOOTH, SPLINN, ATTO IV

LISTE DES PISTES:
01. New Generation Slave - 04:17
02. The Depth Of Self-delusion - 07:40
03. Celebrity Touch - 06:47
04. We Got Used To Us - 04:11
05. Feel Like Falling - 05:18
06. Deprived (irretrievably Lost Imagination) - 08:26
07. Escalator Shrine - 12:41
08. Coda - 01:39


FORMATION:
Mariusz Duda: Chant / Guitares / Basse
Michal Lapaj: Claviers
Piotr Grudzinski: Guitares
Piotr Kozieradzki: Batterie


TAGS:
-
 
 
(6) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
LOLO_THE_BEST - 31/03/2013 -
0 0
4/5
Une musicalité extraordinaire se dégage de cet album, que j'écoute en boucle depuis une semaine. "The Depth Of Self-delusion" est un titre en tout point splendide, avec sa basse ronflante, ses insertions de guitare acoustique, et une mélodie entêtante.
TOPPROG - 31/03/2013 -
0 0
5/5
Riverside est devenu incontournable dans le paysage polymorphe du rock prog. Un groupe qu'il a été intéressant de voir évoluer au fil des disques, sans aucun sans-faute, même avec la sensible évolution qu'a constitué "Anno...", plus dans la forme que dans le fond (voir ma critique).
Mariusz Duda est sans aucun doute le Wetton du nouveau millénaire, une voix magnifique, touchante, et un bassiste hors norme....triplé d'un auteur/compositeur qui a sa "patte" (jeter un œil sur les paroles toujours aussi sombres, "Hamilliennes" pour tout dire.).
La guitare est devenue un peu moins lourde, ce qui n'est pas un mal, les compos moins instrumentales, ce qui peut décevoir, mais le propos musical reste magnifique avec des compos qui ne laissent jamais l'auditeur indifférent, violence et douceur mêlées. Avec parfois quelques facilités de prog "light" ('We got used to us') mais des morceaux qui cassent vraiment la baraque par leur beau déploiement ('Deprived').
Les compagnons de route de Mariusz (toujours les mêmes) sont excellents bien sûr et le son est toujours très recherché, avec la basse légèrement en avant.
Cet opus est un peu plus difficile d'accès que le précédent et il faut de nombreuses écoutes avant d'en savourer la substantifique saveur.
Le second cd est bizarrement à peine intéressant, de l'electro psychédélique déjà entendu ailleurs (Pink floyd époque Barrett (référence oblige!) ou Wilson des années 90 (autre référence oblige!)....une belle partie de saxo tout de même dans part 2.

PIERRLOUP - 02/02/2013 -
0 0
5/5
Les seules pistes 6 et 7 justifieraient à elles toutes seules l'achat du CD... Impossible de citer toutes les influences qui ont soufflé comme un bon vent sur cet album, un monument de culture bien digérée. Riverside revisite sans jamais se perdre cinquante ans de rock pour en distiller le meilleur. Les écoutes multiples vont révéler toutes les subtilités d'un album qui s'aventure sur des chemins inespérés. On avait craint un album de Riverside avec plein de Riverside à l'intérieur, il n'en est rien, les portes sont grandes ouvertes et il y circule un courant d'air frais qui fait du bien aux oreilles et promet un bel avenir à ces musiciens bourrés de talent.

VOIR LES 6 AVIS DES LECTEURS
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC RIVERSIDE
DERNIERE ACTUALITE
RIVERSIDE pour la troisième fois à Lyon
Toutes les actualités sur RIVERSIDE
DERNIER ARTICLE
RIVERSIDE - LA LOCOMOTIVE (PARIS) - 14 NOVEMBRE 2009
Vivant ses denières heures avant une fermeture définitive, La Loco de Paris acceuillait en ce samedi soir la formation prog metal Riverside. Un concert auquel Musicwaves se devait d'assister. Tous les articles sur RIVERSIDE
DERNIERE INTERVIEW
C'est dans le café juxtaposé au Nouveau Casino que Mariusz Duda a bien voulu répondre aux questions de Music Waves...

NOTES
4.5/5 (13 avis) 3.5/5 (13 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
GIANT X: I (2013)
HARD ROCK
 
CHRONIQUE SUIVANTE
RHINO BUCKET: Sunrise On Sunset Blvd. (2013)
HARD ROCK "Sunrise On Sunset Blvd." se présente comme un excellent témoignage des débuts de Rhino Bucket et de l'énergie déployée sur scène par ses membres
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT RIVERSIDE
RIVERSIDE_Wasteland
Wasteland (2018)
4/5
4.8/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
RIVERSIDE_Eye-Of-The-Soundscape
Eye Of The Soundscape (2016)
3/5
3/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
RIVERSIDE_Love-fear-and-the-time-machine
Love, Fear And The Time Machine (2015)
4/5
3.9/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
RIVERSIDE_Memories-In-My-Head
Memories In My Head (2011)
3/5
3.9/5
GLASSVILLE / METAL ATMOSPHERIQUE
RIVERSIDE_Reality-Dream
Reality Dream (2010)
3/5
4.2/5
METAL MIND / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020