GROUPE/AUTEUR:

MOLLY HATCHET

(ETATS UNIS)

TITRE:
BEATIN' THE ODDS (1980)
LABEL:
EPIC
GENRE:
HARD ROCK

""
LOLOCELTIC - 28.12.2012 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Après le succès de ses deux premiers albums, Molly Hatchet doit faire face au départ de son emblématique vocaliste, Danny Joe Brown, parti former son propre groupe. C'est donc le novice Jimmy Farrar qui prend place derrière le micro du sextet floridien devenu un des leaders de la scène Southern-Rock. Comme ses prédécesseurs, "Beatin' The Odds" bénéficie de la production de Tom Werman et d'une pochette signée Franck Fazetta, et déboule, tel son cavalier emblématique, pour enfoncer les rangs de ceux qui oseraient encore s'opposer à ses furieuses chevauchées.

Pour cela, Molly Hatchet mise sur l'efficacité, laissant de côté les développements à bases de cavalcades guitaristiques et renforçant l'approche Hard-Rock de ses compositions. En seulement 32 minutes pour 9 titres, seuls deux morceaux dépassent les 4 minutes. D'un grain moins épais que celle de son prédécesseur, la voix de Farrar n'est que légèrement moins grave, et la triplette Rolland / Hlubek / Holland tisse toujours un véritable mur de guitares. Le son reste aussi chaud que le soleil de Floride et ça tricote toujours sévère, que cela soit sur les riffs ou sur les soli, mais les envolées d'un "Gator Country", d'un "Dreams I'll Never See" ou d'un "Boogie No More" sont aux abonnées absentes. Seuls "The Rambler", mid-tempo sur lequel la voix de Farrar se fait plus claire, et "Dead And Gone", boogie efficace renforcé par quelques chœurs féminins, offrent à l'ambiance un peu de temps pour s'installer.

L'ensemble défile tel une bande de Hell's Angels lancée sur les routes du Sud, ne laissant pas une minute pour reprendre son souffle à l'auditeur, si ce n'est sur "The Rambler". Aucun titre ne présente la moindre faiblesse, "Beatin' The Odds" s'imposant d'entrée comme un futur incontournable du groupe avec son refrain direct et accrocheur. Au milieu de cette déferlante fleurant bon la transpiration, les gaz d'échappements et les effluves de whisky frelaté, nous citerons le catchy "Double Talker" avec ses légères nappes d'orgues, un "Sailor" tempétueux au riff inspiré par le "It's A Long Way To The Top" d'AC/DC, l'entrainant "Few And Far Between", la cover survitaminée du "Penthouse Pauper" de Creedance Clearwater Revival, et un "Poison Pen" vindicatif qui vient conclure l'ensemble sans appel possible.

Battant le fer tant qu'il est chaud, mais devant gérer son changement de chanteur, Molly Hatchet semble affirmer son identité au milieu du paysage Southern-Rock, tout en développant son approche Hard-Rock. Sans prise de risque excessive, "Beatin' The Odds" reste d'une redoutable efficacité et démontre la fougue d'un groupe qui gonfle le torse, fier de ses valeurs, et prêt à en découdre.

Plus d'information sur http://www.mollyhatchet.com/



GROUPES PROCHES:
THE BOUNTY HUNTER GANG, JESUS VOLT, DOC HOLLIDAY, ZZ TOP, TED NUGENT, LYNYRD SKYNYRD, RED ROAD CROSSING, NASHVILLE PUSSY, THE ALLMAN BROTHERS BAND, POINT BLANK

LISTE DES PISTES:
01. Beatin' The Odds - 3:19
02. Double Talker - 3:15
03. The Rambler - 4:50
04. Sailor - 3:51
05. Dead And Gone - 4:22
06. Few And Far Between - 3:40
07. Penthouse Pauper - 3:17
08. Get Her Back - 3:03
09. Poison Pen - 3:10


FORMATION:
Banner Thomas: Basse
Bruce Crump: Batterie
Dave Hlubek: Guitares
Duane Roland: Guitares
Jimmy Farrar: Chant
Steve Holland: Guitares


TAGS:
Chant grave, Bluesy, Sudiste
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC MOLLY HATCHET
DERNIERE ACTUALITE
MOLLY HATCHET: Sortie d'un live en novembre
Toutes les actualités sur MOLLY HATCHET
DERNIER ARTICLE
MOLLY HATCHET + DEZPERADOZ - LE TRABENDO - 21 DECEMBRE 2017
Un souffle de Jacksonville. Tous les articles sur MOLLY HATCHET
NOTES
3/5 (1 avis) 3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
SCORPIONS: Lonesome Crow (1972)
ROCK PROGRESSIF
 
CHRONIQUE SUIVANTE
GREAT WHITE: Psycho City (1992)
HARD ROCK
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MOLLY HATCHET
MOLLY-HATCHET_Justice
Justice (2010)
3/5
4/5
SPV STEAMHAMMER / HARD ROCK
MOLLY-HATCHET_Kingdom-Of-XII
Kingdom Of Xii (2000)
3/5
-/5
SPV STEAMHAMMER / HARD ROCK
MOLLY-HATCHET_Silent-Reign-Of-Heroes
Silent Reign Of Heroes (1998)
4/5
-/5
SPV STEAMHAMMER / ROCK
MOLLY-HATCHET_Devil-s-Canyon
Devil's Canyon (1996)
3/5
-/5
SPV STEAMHAMMER / ROCK
MOLLY-HATCHET_Lightning-Strikes-Twice
Lightning Strikes Twice (1989)
3/5
4/5
CAPITOL / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020