ARTISTE:

YNGWIE MALMSTEEN

(SUÈDE)
TITRE:

SPELLBOUND

(2012)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

GUITAR HERO

TAGS:
Guitar-Hero, Instrumental, Technique
"Quand guitare rime avec rasoir..."
MR.BLUE (08.01.2013)  
1/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Etant petit, à chaque Noël j'assistais à un spectacle du comité d'entreprise de mes parents. Le premier fut un spectacle de magie. J'adorais ! Et puis, les années suivantes se sont enchainés acrobates, équilibristes, dresseurs et autres. J'ai toujours attendu avec impatience le retour du magicien mais ne sont venus que des techniciens. Eh bien depuis la fin des années 90, je revis la même situation avec M. Yngwie J Malmsteen. J'attends avec impatience le retour du grand magicien et je n'ai droit qu'à de la technique. A l'écoute du premier titre de "Spellbound", le riff véloce répété à l'envie saoulerait presque alors que la rythmique n'est pas encore lancée. Et la suite ne surprend pas un seul instant, de la première à la dernière note (et pourtant il y en a un paquet).

Certes c'est épique et costaud mais quoi de neuf sous le soleil du suédois chevelu ? Pas grand chose en fait si ce n'est l'éternelle formule retricotée à l'infini. Et il faut bien avouer que dans le style instrumental, le bât blesse bien plus que pour un AC/DC par exemple. C'est simple, peu de titres vont tirer leur épingle du jeu dans cet album entièrement dirigé par le maître (il gère seul tous les instruments, la batterie étant quant à elle, plus ou moins bien, programmée).

'God Of War' par exemple a beau marteler, il lasse vite et 'High Compression' et 'From A Thousand Cuts' sont des soli sur patte, intéressant à découvrir mais difficile à réécouter. Ce dernier a pourtant dû donner du fil à retordre au maestro (d'où le titre peut être) tant la progression sur la ligne principale semble irréalisable. Et quand nous lorgnons du côté des titres chantés que sont 'Repent', 'Let's Sleeping Dogs Lie' et 'Poisoned Mind', qui pourtant ont pour lourde tache d'aérer un peu cet album majoritairement instrumental, c'est pour découvrir que c'est Yngwie lui-même qui tient le micro. Alors non il ne chante pas mal, mais il n'a tout simplement pas le niveau pour rehausser l'intérêt de ces titres sympas mais tout sauf originaux.

Alors tout n'est pas à jeter non car 'Let's Sleeping' et 'Iron Blues' feront toujours le bonheur des amateurs de Blues garni de soli à la fluidité grisante, d'autant plus que 'Let's Sleeping', sorte de petit frère du 'Blue' de 1999 possède une ligne de chant. 'Magestic Suite' voit l'homme aux chevilles démesurées fricoter de nouveau avec le classique, cheminant entre pièce d'orchestre de chambre, virtuosité Rockenrolesque et escapade gitane du plus bel effet alors que 'Nasca Lines' sort par je ne sais quel hasard du lot (peut être l'apport de la lourde majesté de la rythmique et de l'effet electro acoustique). Côté classique encore, ajoutons le 'Turbo Amadeus' au titre auto suffisant (comme son géniteur) et un 'Requiem For The Lost' reposant malgré cette salle manie qu'à le guitariste de bouger ses doigts dans tous les sens. Mais, dans l'ensemble, que nous sommes loin de l'époque Rising Force dont on espère toujours retrouver partiellement la magie, en vain.

Le gros souci au final est que même si le son est meilleur que sur l'album précédent, l'ennui reste quant à lui toujours aussi présent et pesant. Le mieux que nous pouvons souhaiter à ce grand guitariste (mais nous savons déjà que c'est peine perdue faute au melon posé sur ses épaules) c'est de se trouver un bon groupe, voire même un de ces super groupe dans lequel il mettrait son talent au profit de titres réellement solides et tout sauf nombrilistes.

Adieu Yngwie, je t'aimais bien !


Plus d'information sur https://www.facebook.com/officialyngwiemalmsteen





LISTE DES PISTES:
01. Spellbound – 04:29
02. High Compression Figure – 03:20
03. Let Sleeping Dog Lie – 03:15
04. Repent – 04:40
05. Majestic 12 Suite 1,2 & 3 – 09:03
06. Electric Duet – 01:34
07. Nasca Lines – 02:56
08. Poisoned Mind – 03:04
09. God Of War – 07:21
10. Iron Blues – 03:26
11. Turbo Amadeus – 01:12
12. From A Thousand Cuts – 03:24
13. Requiem For The Losts : 06:17

FORMATION:
Yngwie J. Malmsteen: Chant / Guitares / Basse / Claviers
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
LYNOTT
09/01/2013
  0 0  
1/5
A chaque album j'espère et à chaque album je suis, au mieux déçu, au pire énervé.

Depuis l'écoute de cet opus, c'est pire. Ca y est, définitivement, tu y es parvenu, tu t'en fiches, mais tu y es quand même parvenu Yngwie, je ne mettrai pas tes "œuvres" à venir sur ma platine.

De profundis Monsieur "l'homme à la tête de melon".

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
1/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
YNGWIE MALMSTEEN : Nouveau morceau
 
AUTRES CHRONIQUES
RETROSPECTIVE: Lost In Perception (2012)
ROCK PROGRESSIF - Cet album est non seulement un coup de cœur, mais surtout un presque-chef d’œuvre.
DOKKEN: Lightning Strikes Again (2008)
HARD ROCK MELODIQUE -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT YNGWIE MALMSTEEN
YNGWIE-J-MALMSTEEN_Blue-Lightning
Blue Lightning (2019)
1/5
-/5
MASCOT LABEL GROUP / GUITAR HERO
YNGWIE-J-MALMSTEEN_Relentless
Relentless (2010)
1/5
-/5
RISING FORCE / METAL MELODIQUE
YNGWIE-J-MALMSTEEN_Angels-Of-Love
Angels Of Love (2009)
2/5
-/5
RISING FORCE / ROCK ATMOSPHERIQUE
YNGWIE-J-MALMSTEEN_Perpetual-Flame
Perpetual Flame (2008)
3/5
2/5
ZEBRA / GUITAR HERO
YNGWIE-J-MALMSTEEN_Unleash-The-Fury
Unleash The Fury (2005)
3/5
-/5
SPV STEAMHAMMER / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021