GROUPE/AUTEUR:

THE GATES OF SLUMBER

(ETATS UNIS)

TITRE:
HYMNS OF BLOOD AND THUNDER (2009)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
DOOM

"Le groupe a perdu en chemin son côté sombre, voire occulte qu'il pouvait afficher autrefois au profit d'un heavy-doom colossal mais un peu trop classique."
CHILDERIC THOR - 05.02.2013 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Décidément toujours victime de priapisme créatif, The Gates Of Slumber vidange déjà une nouvelle enclume alors que l'année précédente l'a vu tout de même délivrer un split, un album et un EP ! Si la qualité est au rendez-vous, on ne se plaindra pas de cet heureux stakhanovisme. Et ça l'est ! Véritable héritier d'une certaine tradition initiée par les vétérans Manilla Road et Cirith Ungol, The Gates Of Slumber, ce sont des visuels empruntés à l'heroic-fantasy. Ce sont également des riffs épais, coulés dans une substance terreuse. C'est une voix, celle de Karl Simon, un peu juste parfois, mais qui se fond parfaitement dans l'ensemble. C'est enfin ce doom épique et biberonné au grand heavy-metal, celui de la NWOBHM notamment.

Et d'ailleurs, plus les années passent et plus le trio tète cette mamelle grasse et généreuse. Cette évolution s'avère des plus évidentes sur ce Hymns Of Blood And Thunder au titre en forme de déclaration, de profession de foi. Les Américains y éjaculent une musique lourde, massive, celle qui sent sous les bras, celle pour un public de barbus tatoués accrochés à leur binouze dans un rade de l'Amérique profonde (ce n'est pas une critique).

Les trois premières salves sont des brûlots graisseux, plus heavy que doom, accrocheurs et imparables : "Chaos Calling", strié d'un solo éblouissant, "Death Dealer" et "Beneath The Eyes Of Mars" et son entame du feu de dieu. Avec l'imposant "The Doom Of Aceldama", The Gates Of Slumber renoue avec le pur doom de mammouth malgré les lignes de guitares presque maideniennes qui le traversent de la plus belle des manières (quel final !). Intermède instrumental décharné, "Age Of Sorrow" marque une pause avant le guerrier "The Bringer Of War" qui décape tout sur son passage.

Puis l'apogée de l'album, l'abyssal "Descent Into Madness", survient, épopée pachydermique riche d'une seconde partie lente et belle à en pleurer. Hymns Of Blood And Thunder enfin, meurt sur trois titres plus ramassés, dont l'étonnant mais très réussi, "The Mist In The Mourning", où une voix féminine vient copuler avec celle de Simon.

Désormais signé chez Lee Dorrian (Rise Above) et mis en bouteille par le très demandé Sandford Parker (Nachtmystium), The Gates Of Slumber livre en définitive son œuvre la plus accessible à ce jour. Ce n'est pas grave ! Ce qui l'est davantage en revanche, c'est le fait que le groupe a perdu en chemin son côté sombre, voire occulte qu'il pouvait afficher autrefois au profit d'un heavy-doom certes colossal et couillu, mais un peu trop classique cependant. Reste un très bon disque, mais ses auteurs ont déjà fait bien mieux.

Plus d'information sur http://www.slumberingsouls.com/



GROUPES PROCHES:
DEVIL TO PAY, MANILLA ROAD, BLACK SABBATH, APOSTLE OF SOLITUDE

LISTE DES PISTES:
01. Chaos Calling - 05:31
02. Death Dealer - 04:23
03. Beneath The Eye Of Mars - 05:59
04. The Doom Of Aceldama - 08:36
05. Age Of Sorrow - 02:50
06. The Bringer Of War - 04:44
07. Descent Into Madness - 10:45
08. Iron Hammer - 03:48
09. The Mist In The Mourning - 02:22
10. Blood And Thunder - 04:34


FORMATION:
Bob Foots: Batterie
Jason McCash: Basse
Karl Simon: Chant / Guitares


TAGS:
Epique, Lourde, Mélancolique, Old School
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC THE GATES OF SLUMBER
NOTES
3/5 (1 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
COREDUMP: ... Heij Tan Mayrd (2012)
HARDCORE
 
CHRONIQUE SUIVANTE
JÄÄPORTIT: Uumenissa (2004)
AUTRES
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THE GATES OF SLUMBER
THE-GATES-OF-SLUMBER_Conqueror
Conqueror (2008)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / DOOM
THE-GATES-OF-SLUMBER_--The-Awakening
... The Awakening (2004)
3/5
4/5
ABYSS / DOOM
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020