ARTISTE:

SIX-POINT LEAD

(ITALIE)
TITRE:

LIGHT DIES

(2012)
LABEL:

NADIR

GENRE:

DEATH METAL

TAGS:
Chant screamo, Technique
""
STRUCK (01.02.2013)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Formé en 2008 à Turin avec en son sein deux des membres de Disarmonia Mundi (Benny Bianco Chinto et Claudio Ravinale qui a quitté le groupe depuis), il a fallu 4 années au combo italien pour stabiliser son line-up et ainsi nous nous proposer son premier album.

La présence ou le passage de personnels issus de Disarmonia Mundi a son importance tant les 13 titres évoquent immanquablement ses racines et bien entendu Soilwork… Si bien que les turinois vous prennent à la gorge dès la fulgurante ouverture "Dog of War" pour ne véritablement lâcher prise qu’à l’issue du monumental final éponyme. Entre les deux, le mélodeath moderne proposé par Six-Point Lead ne présente aucun temps mort et ne faiblit pas un seul instant sorti de la power ballade "So Slow".

Seul bémol, contrairement aux efforts de son illustre aîné, "Light Lies" propose trop peu de surprises sorti de l’instrumental acoustique "The Road Not Taken" même si, contrairement à ce que son titre indique, ce dernier foule des routes maintes et maintes fois empruntées par ses homologues.

Tous les ingrédients nécessaires pour que la bolognaise prenne sont là : de lourds riffs rythmiques metalcore furieusement accrocheurs, de solides soli suffisamment démonstratifs pour comprendre que nous sommes en présence de guitaristes techniciens hors pairs, un chant proche des canons du genre (Guillaume Bideau en tête) et une production sans faille… On regrettera toutefois qu’il manque cette petite étincelle, ce "je ne sais quoi" en plus qui fait qu’un album sorte véritablement du lot.

Malgré tout, "Light Dies" s’avère être un solide premier effort qui attend désormais un successeur au contenu un peu plus "personnel" pour que le combo turinois sorte véritablement de la nasse des groupes mélodeath.


Plus d'information sur http://www.myspace.com/sixpointlead



GROUPES PROCHES:
DISARMONIA MUNDI


LISTE DES PISTES:
01. Dog Of War
02. Red
03. Altar Boy
04. Pitch Black
05. Dissolve Me
06. So Slow
07. Respect
08. Divine
09. Together We’ll Rot
10. Slowmotion
11. The Road Not Taken
12. Wrong
13. Light Lies

FORMATION:
Alessandro Martinengo: Guitares
Benny Bianco Chinto: Chant
Cosimo De Nola: Batterie
Salvatore Lumetta: Basse
Sergio Costa: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
THE ROLLING STONES: Exile On Main St. (1972)
ROCK - Essentiellement l'œuvre d'un Keith Richards particulièrement inspiré, "Exile On Main St." est un album dont les multiples richesses se découvrent après chaque écoute et s’imprègnent profondément au cœur de la mémoire.
LAST AUTUMN'S DREAM: Ten Tangerine Tales (2013)
A.O.R. - Tout ceci est tout de même trop gentillet pour retenir l’attention sur la durée
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022