GROUPE/AUTEUR:

ULTRAVOX

(DEFAULT)

TITRE:
REVELATION (1993)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
AUTRES

"Ce premier album post-Midge Ure ne parvient qu'à "révéler" combien l'absence de son leader s'avère préjudiciable au groupe."
TONYB - 08.08.2013 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
2/5
Après l'explosion en plein vol du groupe suite à la parution de U-Vox, Midge Ure et Billy Currie ont chacun entamé une carrière solo. Si celle du premier a continué à générer quelque intérêt, les deux albums publiés sous son nom par le second sont passés pour le moins inaperçus. C'est vraisemblablement pour cette raison que le violoniste décida en 1992 de remettre la marque Ultravox au goût du jour, celle-ci offrant une exposition médiatique et commerciale bien plus avantageuse.

Arme à double tranchant cependant, car il est difficile de repartir de presque zéro après une période aussi glorieuse que celle marquée par le succès engendré par les cinq albums publiés de Vienna à U-Vox. Aussi, la sortie en 1993 de Revelation, neuvième album du groupe, aussi inattendue soit-elle, fut accueillie avec circonspection.

Pourtant, l'entame de l'album avec I am Alive, choisi comme single et au titre prémonitoire symbolisant la résurrection du groupe, présente un côté rassurant : certes, on sent bien que la new-wave est (dé)passée et que, tout en gardant une certaine emphase au niveau des sonorités de clavier, le groupe a cherché à évoluer et à sonner de manière plus moderne, abandonnant notamment ses accompagnements rythmiques si caractéristiques. Néanmoins, ce titre renvoie aux riches heures passées et l'auditeur se prend à rêver d'une nouvelle galette passionnante.

Malheureusement, la désillusion va venir rapidement prendre la place de l'espérance. Sans que les morceaux suivants ne soient mauvais, force est de constater que cette nouvelle mouture d'Ultravox ne parvient pas à passionner. Les titres tournent rapidement en rond et la qualité mélodique qui faisait sa marque de fabrique est très clairement absente. Les sonorités de piano sont toujours présentes, le violon de Billy Currie également de même que les saillies de guitare, mais il manque ce petit quelque chose Du coup, malgré une qualité de réalisation plus que correcte et un Tony Fenelle qui certes ne fait pas oublier Midge Ure mais le remplace de manière fort honorable, l'ensemble ne parvient jamais à décoller. Et ce ne sont pas les horripilants chœurs féminins mixés à la sauce "américaine" qui vont venir ranimer la flamme, quand bien même des titres comme The Closer I get You et No Turning Back parviennent à tirer leur épingle du jeu.

Ayant pris le risque du jeu des comparaisons avec la période antérieure du groupe, Billy Currie n'est pas parvenu avec cet album à ressusciter de manière crédible le nom d'Ultravox. Sans être franchement mauvais, Revelation ne tient pas la comparaison avec ses prédécesseurs ; nul doute que l'utilisation d'une marque de tel prestige a nui à la perception de la qualité globale de cette production, victime non seulement de son caractère trop lisse mais aussi et surtout d'une grosse erreur marketing.

Plus d'information sur http://www.ultravox.org.uk/



GROUPES PROCHES:
OMD, SIMPLE MINDS

LISTE DES PISTES:
01. I Am Alive – 4.56
02. Revelation – 4.06
03. Systems Of Love – 4.32
04. Perfecting The Art Of Common Ground – 5.17
05. The Great Outdoors – 4.12
06. The Closer I Get To You – 4.13
07. No Turning Back – 4.21
08. True Believer – 4.56
09. Unified – 4.27
10. The New Frontier – 4.43


FORMATION:
Billy Currie: Claviers / Violon électrique
Gerry Laffy : Guitares
Neal Wilkinson : Batterie
Tony Fenelle: Chant / Guitares


TAGS:
-
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC ULTRAVOX
DERNIERE ACTUALITE
Décès de STEVE STRANGE
Toutes les actualités sur ULTRAVOX
NOTES
- /5 (0 avis) 2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
SOFY MAJOR: Idolize (2013)
HARDCORE Avec ce Idolize et son Hardcore/Noise Rock matiné de Doom, Sofy Major fait mieux que transformer l'essai, il ouvre pour ses auteurs un avenir qu'on devine foisonnant.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ELECTRIC LIGHT ORCHESTRA: Time (1981)
ROCK Si la tonalité générale de "Time" ne déconcertera pas les amateurs d'ELO, cela faisait longtemps que Jeff Lynne n'avait pas fait montre d'une telle régularité dans l'inspiration.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ULTRAVOX
ULTRAVOX_Brilliant
Brilliant (2012)
4/5
5/5
EMI / POP
ULTRAVOX_Ingenuity
Ingenuity (1994)
2/5
-/5
AUTRE LABEL / AUTRES
ULTRAVOX_U-Vox
U-Vox (1986)
5/5
-/5
CHRYSALIS / POP
ULTRAVOX_Lament
Lament (1984)
5/5
-/5
CHRYSALIS / POP
ULTRAVOX_Quartet
Quartet (1982)
4/5
-/5
CHRYSALIS / POP
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020