ARTISTE:

ANNIHILATOR

(CANADA)
TITRE:

KING OF THE KILL

(1994)
LABEL:

MUSIC FOR NATIONS

GENRE:

THRASH

TAGS:
Chant éraillé, Guitar-Hero, Technique
""King Of The Kill" est un disque honnête avec de réelles qualités mais ses défauts empêchent Annihilator de pouvoir prétendre revenir au sommet de la scène Thrash."
NOISE (04.03.2013)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Avec "Set The World On Fire", Annihilator a voulu mettre la planète métallique à ses pieds. Malheureusement pour les Canadiens, le succès fut loin d'être au rendez-vous et cet album, au demeurant sympathique, a été un échec cuisant. Annihilator n'est pas Metallica et les tendances mélodiques du groupe ont été très mal perçues par les fans. De fait, le groupe explose, Roadrunner le libère de son contrat et sort une compilation aux allures d'épitaphe. Mais il en faut plus pour décourager Jeff Waters qui va contre attaquer très rapidement avec un 4ème album, "King Of The Kill", à peine plus d'un an plus tard.

Pour cet album, Waters fait le grand ménage autour de lui: il assure la guitare, la basse mais aussi le chant, et ne garde avec lui qu'un nouveau batteur, Randy Black, pour ce qui s'apparente désormais plus à un projet solo qu'à un groupe. Il écrit aussi toute la musique et a trouvé refuge chez Music For Nations, label modeste mais passionné de la cause métallique. Avec ce titre d'album agressif, cette pochette toute aussi menaçante et le discours d'un Waters prêt à en découdre, on se prend à rêver d'un album retour aux sources, puissant avec cette touche mélodique qui a fait le son du groupe.

Malheureusement le pari de ce retour n'est qu'en partie réussi. Waters a écrit nombre de titres en très peu de temps et il y a du déchet, et s'il retrouve le sens du riff qui fait mal au travers de tueries bien thrash, il y a aussi des titres nettement plus moyens qui auraient mérité, soit un regard extérieur, soit plus de finitions. De fait, l'album souffre d'un déséquilibre assez net, de bons titres de thrash côtoyant des mi tempos tout à fait passables et des titres moyens qui s'oublient rapidement. Cependant, avec "King Of The Kill", "Second To None", "Fiasco" ou encore "21", il propose de très bons morceaux de thrash, sonnant proche d'un Megadeth, avec le même talent pour concilier puissance et mélodie. Jeff Waters se débrouille correctement au chant: il n'a certes pas la même puissance que les grands du genre mais il sait donner aux chansons le grain de méchanceté nécessaire, et instrumentalement, l'homme assure avec talent. Il nous balance des riffs acérés et des soli dont il a le secret, fluides, rapides et mélodiques, confirmant ses talents de guitariste. Talent qu'il affirme sur l'instrumental "Catch The Wind", très mélodique et légèrement hispanisant, sur lequel on pense un peu à Santana. Certes, le titre est un peu hors de propos dans un disque de thrash, mais il est clairement une récréation rafraichissante.

Par contre, avec "In The Blood" ou "Bad Child", il nous propose des mid-tempi très banals, sans accroche particulière et sombrant même un peu dans une facette commerciale assez gênante. Enfin, certains titres comme "Hell Is A War" ou "Speed" sont juste moyens et semblent clairement manquer de finition, sonnant comme de vulgaires faces B. Il en va de même pour "The Box" qui a la mauvaise idée d'ouvrir le disque, long et lourd, et manquant de cette facette mélodique qui fait la force d'Annihilator.

"King Of The Kill" est un disque somme toute honnête avec de réelles qualités. Néanmoins, ses défauts empêchent Annihilator de pouvoir prétendre revenir vers les sommets de la scène thrash. En fait, l'impression que le groupe entame une traversée du désert est assez tenace. Le caractère entier et sans concession de Jeff Waters est respectable et louable, mais il risque aussi d'être handicapant.


Plus d'information sur http://www.annihilatormetal.com



GROUPES PROCHES:
IRON MAIDEN, METALLICA, SLAYER, TESTAMENT, OVERKILL, MEGADETH, NEVERMORE

LISTE DES PISTES:
01. The Box (05:31)
02. King Of The Kill (03:12)
03. Annihilator (04:28)
04. Bad Child (03:38)
05. 21 (04:25)
06. Bliss (00:51)
07. Second To None (05:16)
08. Hell Is A War (05:20)
09. Speed (04:37)
10. In The Blood (04:19)
11. Catch The Wind (03:49)
12. Fiasco (The Slate) (00:08)
13. Fiasco (03:55)

FORMATION:
Jeff Waters: Chant / Guitares / Basse
Randy Black: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
Haut de page
LECTEURS:
2.7/5 (3 avis)
STAFF:
3.2/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
ANNIHILATOR : Nouvelle vidéo
DERNIER ARTICLE
Annhilator - Archer - Harlott - Courtrai De Kreun - 06 Novembre 2015
Music Waves est de retour à Courtrai pour assister à la revanche que nous doit Annihilator après son concert raccourci du festival Alcatraz.
DERNIERE INTERVIEW
ANNIHILATOR (26 JUIN 2013)
Avant Dave, les gens qui découvraient le groupe voyaient les différents lineups et devaient penser que j'étais un abruti de dictateur avec qui il doit être très dur de travailler...
 
AUTRES CHRONIQUES
CRADLE OF FILTH: Darkly, Darkly, Venus Aversa (2010)
AUTRES EXTREME -
THE NEW BLACK: III - Cut Loose (2013)
HEAVY METAL -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ANNIHILATOR
ANNIHILATOR_Ballistic-Sadistic
Ballistic, Sadistic (2020)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / THRASH
ANNIHILATOR_For-The-Demented
For The Demented (2017)
4/5
3/5
AUTRE LABEL / THRASH
ANNIHILATOR_Suicide-Society
Suicide Society (2015)
3/5
3/5
AUTRE LABEL / THRASH
ANNIHILATOR_Feast
Feast (2013)
4/5
3.3/5
EMI / THRASH
ANNIHILATOR_Annihilator
Annihilator (2010)
4/5
3.5/5
EARACHE / THRASH
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020