GROUPE/AUTEUR:

DIMMU BORGIR

(NORVÈGE)

TITRE:
GODLESS SAVAGE GARDEN (1998)
LABEL:
NUCLEAR BLAST
GENRE:
BLACK METAL

""
NOISE - 18.03.2013 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Grâce au soutien d'un label renommé et énergique, et surtout grâce à un disque redoutable d'efficacité, "Enthrone Darkness Triumphant", les Norvégiens de Dimmu Borgir se sont fait un nom au sein de la scène black symphonique mondiale, au point même de concurrencer en popularité le leader du genre, Cradle Of Filth. Logiquement, et pour faire patienter ses nouveaux fans, le groupe va nous proposer un mini-album, "Godless Savage Garden", pendant qu'ils écrivent leur 4ème opus. Composé de 8 chansons, ce disque mélange nouveaux morceaux, titres lives, chansons anciennes retravaillées et une petite reprise, ce qui en fait un cadeau plus que respectable pour les fans, loin d'être un gadget inutile. Il nous permet aussi d'entendre Astennu, le nouveau guitariste, et le futur clavier du groupe, Mustis, sur les titres live.

Les deux chansons inédites ont été enregistrées pensant les sessions de "Enthrone Darkness Triumphant" et sont logiquement dans la lignée musicale de cet album. Malgré tout, "Moonchild Domain" et "Chaos Without Prophecy" sont dignes d'intérêts. La première est une belle perle noire de black symphonique, avec un riff bien lourd et de qualité et des claviers bien mis en avant avec une facette sombre et inquiétante. La chanson se démarque aussi par les soli de guitare qui dominent la deuxième partie, confirmant la virtuosité de ses auteurs avec cette dominante heavy-metal. "Chaos Without Prophecy" est plus lente et lourde, avec une facette symphonique omniprésente et n'est pas facile à digérer malgré un excellent solo technique et mélodique.

Dimmu Borgir a aussi profité de ce disque pour retravailler deux titres de son premier album: "Hunnerkongens Sorgsvarte Ferd Over Steppene" et " Raabjørn Speiler Draugheimens Skodde". Ces deux chansons bénéficient largement de ce traitement, la première en particulier, devenant un hymne black symphonique et atmosphérique avec des parties de claviers de toute beauté. Ensuite, en rendant hommage à Accept et son emblématique "Metal Heart", Dimmu Borgir confirme son amour pour les grands noms du métal, et sa version fidèle et dynamique est un réel plaisir auditif. Enfin, trois titres live achèvent le disque et prouvent que sur scène, le groupe est tout aussi précis, symphonique et brutal que sur album. "Stormblast", "Master Of Disharmoy" et "In Death's Embrace" nous montrent une formation très au point, tant d'un point de vu vocal, Shagrath hurlant sa haine avec intensité, que musicalement, avec un très bon rendu des parties de claviers et des riffs et soli de guitare.

Même s'il est surtout conseillé aux fans du groupe, "Godless Savage Garden" est clairement une belle petite récréation qui confirme tout le talent de Dimmu Borgir, à la fois en studio et sur scène. Il est en tout cas parfait pour mettre l'eau à la bouche en attendant la future offrande qui s'annonce parfaitement, tant on sent le groupe prêt à frapper encore plus fort.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/dimmuborgir/



GROUPES PROCHES:
OLD MAN'S CHILD, THERION, EPICA, LOST OPERA, EMPEROR, CRADLE OF FILTH, SARAH JEZEBEL DEVA, HELIOSS

LISTE DES PISTES:
01. Moonchild Domain (05:24)
02. Hunnerkongens Sorgsvarte Ferd Over Steppene(03:05)
03. Chaos Without Prophecy (07:09)
04. Raabjørn Speiler Draugheimens Skodde (05:03)
05. Metal Heart (Accept Cover) (04:40)
06. Stormblåst (live) (05:09)
07. Master Of Disharmony (live) (04:27)
08. In Death's Embrace (live) (06:15)


FORMATION:
Astennu: Guitares
Mustis: Claviers / Titres 6 à 8
Nagash: Basse
Shagrath: Chant / Guitares
Silenoz: Chant / Guitares
Stian Aarstad : Claviers / Titres 1 à 5
Tjodalv : Batterie


TAGS:
Chant grunt/growl, Compilation, Live, Romantique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC DIMMU BORGIR
DERNIERE ACTUALITE
Tournée DIMMU BORGIR/AMORPHIS début 2020
Toutes les actualités sur DIMMU BORGIR
DERNIER ARTICLE
Alcatraz Festival 2018 - Courtrai- Jour 2 - 11 Aout 2018
Pour sa 2ème journée l'Alcatraz Festival propose une nouvelle programmation très variée avec notamment du néo métal, du black métal et du métal symphonique Tous les articles sur DIMMU BORGIR
DERNIERE INTERVIEW
Après 8 ans d'absence, les Norvégiens de Dimmu Borgir effectuent leur grand retour avec leur nouvel album "Eolian" hautement attendu dans la sphère black metal !

NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
MAEL MÓRDHA: Cluain Tarbh (2005)
DOOM
 
CHRONIQUE SUIVANTE
AMERICAN DOG: Hard (2007)
HARD ROCK
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DIMMU BORGIR
DIMMU-BORGIR_Eonian
Eonian (2018)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / BLACK METAL
DIMMU-BORGIR_Abrahadabra
Abrahadabra (2010)
2/5
4/5
NUCLEAR BLAST / BLACK METAL
DIMMU-BORGIR_In-Sorte-Diaboli
In Sorte Diaboli (2007)
2/5
-/5
NUCLEAR BLAST / BLACK METAL
DIMMU-BORGIR_Stormblast-MMV
Stormblast MMV (2005)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / BLACK METAL
DIMMU-BORGIR_Death-Cult-Armageddon
Death Cult Armageddon (2003)
4/5
4/5
NUCLEAR BLAST / BLACK METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020