GROUPE/AUTEUR:

FOURTEEN TWENTYSIX

(HOLLANDE)

TITRE:
IN HALFLIGHT OUR SOUL GLOWS (2012)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

""
TONYB - 12.03.2013 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
2/5
Dans la pénombre, nos âmes rougeoient est la traduction du très beau titre du deuxième - et probablement dernier puisque le groupe vient d'annoncer sa séparation du moins sous cette forme - album de Fourteen Twenty Six, combo batave mené par Chris Van der Linden. A noter que celui-ci est également impliqué dans le projet Bow.

De par l'enchaînement et l'agencement des quinze pistes, cet album se présente comme un concept, dont je dois honnêtement avouer qu'il ne m'a pas été possible d'en saisir la trame. Ainsi, la première plage au titre évocateur Echo s'avère notamment le prolongement de la dernière. Dans le même ordre d'idées, plusieurs mini-suites s'étalent sur plusieurs plages enchaînées.

Au niveau de la musique, le groupe nous propose un rock progressif moderne et expérimental à tendance post-rock, aux consonances tout d'abord intimistes qui viennent ensuite éclater en bulles fortement électrifiées par la grâce de saillies de guitares saturées, sur une base rythmique non linéaire appuyée par une basse mise très en avant. Par certains côtés, l'ensemble pourrait sonner comme la rencontre de Mark Hollis (Talk Talk) et Shearwater, avec un côté mélancolique moins prononcé. Le tout est enrobé de bruitages et ajouts électroniques, lesquels s'appliquent également à produire des sonorités ultra-travaillées (pour ne pas dire bidouillées), avec une section rythmique aux sonorités très trafiquées donnant une désagréable impression de rendre l'espace sonore étriqué, là où une bonne ampleur aurait permis de contrebalancer des mélodies déroutantes, comportant de nombreuses ruptures.

Le côté mélodique n'est assurément pas le point fort de 14-26. Outre le fait qu'il est compliqué d'en suivre le fil (et je ne parle même pas ici de tenter de les mémoriser), le groupe s'ingénie régulièrement à rompre les lignes mélodiques de ses différents titres, poussant même le bouchon jusqu'à terminer ceux-ci de manière parfois très abrupte (Summer Snow). De même, le chant très plat, voire même limite juste de Chris van der Linden, rappelant les accents grunge des années 90, ne fait que renforcer le côté franchement désagréable de ces parties, d'autant que l'accompagnement instrumental prend régulièrement place au premier plan. Seules les sections harmonisées à plusieurs voix trouveront grâce aux oreilles des auditeurs exigeants.

Au final, une impression très mitigée se dégage à l'écoute de cet album. D'un côté, on retrouve une musique qui se veut inventive, portée par une section rythmique pleine d'imagination, proposant de nombreuses variations de thèmes et de climats et une alternance bien dosée entre parties chantées et intervention instrumentales, bref de quoi ravir tout amateur de progressif dans son acceptation la plus large ; et à l'opposé de ce menu alléchant, un parti-pris de réalisation et d'utilisation de sonorités qui nuit fortement au rendu ainsi qu'un manque d'inspiration mélodique viennent gâcher toutes les promesses ainsi posées sur le papier. Frustrant !

Plus d'information sur http://www.fourteentwentysix.com



GROUPES PROCHES:
SHEARWATER, TALK TALK

LISTE DES PISTES:
01. Echo
02. Summer Snow
03. Sleepwalker
04. For A Second
05. Decelerate
06. Noon
07. Hollow
08. Fall From Gravity
09. Every Line (ft. Mick Moss - Antimatter)
10. Rush_run
11. Little Diamonds
12. Halflight
13. The Crossing
14. 23|59
15. Funeral Fire


FORMATION:
Chris van der Linden : Chant / Guitares
Jelle Goossens : Guitares / Claviers
Jeroen Dirrix : Claviers / Batterie
Martijn Jorissen : Basse / Claviers
Tom van Nuenen : Chant / Guitares / Claviers


TAGS:
Concept-album, 90's
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC FOURTEEN TWENTYSIX
DERNIERE ACTUALITE
Fourteen Twentysix: In Halflight Our Soul Glows
Toutes les actualités sur FOURTEEN TWENTYSIX
NOTES
- /5 (0 avis) 2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
ABEL GANZ: Gratuitous Flash (1984)
ROCK PROGRESSIF "Gratuitous Flash" dégage une recherche mélodique et un certain esprit de douceur et de finesse qu’on ne peut qu’apprécier.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
TYSTNADEN: Anima (2012)
METAL MELODIQUE Révélation! La voix en or de la chanteuse sert une musique résolument métal, puissante et mélodique
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT FOURTEEN TWENTYSIX
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020