.
.
GROUPE/AUTEUR:

CARAVAN

(ROYAUME UNI)

TITRE:
IN THE LAND OF GREY AND PINK (1971)
LABEL:
POLYDOR
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

"La meilleure des portes d'entrée au monde mélodieux et raffiné de Caravan."
PETER HACKETT - 17.01.2005 - (2) Avis des lecteurs - (1) commentaire(s)
4/5
"In the Land of Grey and Pink" est le troisième album de Caravan, leader emblématique de l'école Canterbury qui tente de donner une évolution au psychédélisme anglais de la fin des 60's.
Dans cet opus sorti en 71, la musique de Caravan n'est pas loin de celle du Floyd des débuts. Les rythmiques sont enjoués, les paroles sont surréalistes et la musique est basée sur un orgue aux sonorités très british.

'Golf girl', le premier titre, est une pièce très enlevée, ponctuée de coups de trombone et qui s'achève dans des envolées de flûte virevoltante. Le ton est donné : le Canterbury n'est pas triste et ennuyeux.
'Winter wine' est dans la même veine de musique joyeuse et l'on remarque que ce style attache beaucoup d'importance au chant. Pas de solo pour la guitare qui est ici un instrument de rythmique.
Puis arrive 'Love to love you' dont le sous-titre très philosophique est 'and tonight the pigs will fly'. Ce troisième titre est très pop et fait songer par son ton guilleret au 'Oh oh said the clown" de Manfred Mann.

'In the Land of Grey and Pink', le titre éponyme de l'album, est dans couleur très acoustique des deux premiers. Quelques accords de pianos agrémentent une composition quasiment basée sur une guitare très latine.
'Nine feet underground' est une pièce à part puisque de par sa durée (22'42) elle laisse présager de l'orientation que va prendre le Canterbury qui comme son cousin, le rock progressif, se complaira de plus en plus dans des développements musicaux longs, marquant ainsi leur distanciation avec la chanson pop. Dans cette longue pièce apparaissent les premiers délires de clavier et des sonorités de guitares saturées et l'on imagine sans peine quelques jeunes femmes très court vêtues se trémoussant frénétiquement dans une danse qui n'est ni plus ni moins que du jerk avant l'heure.

Si comme moi vous avez des préjugés vis à vis de cette musique très anglaise qu'est le Canterbury, écoutez Caravan et vous verrez que ça passe tout seul et que vous en redemanderez. Ce "In the Land of Grey and Pink" est peut-être le meilleur moyen d'aborder ce genre musical puisqu'il profite d'une technique plus aboutie que sur les premiers enregistrements.

Plus d'information sur http://www.caravan-info.co.uk/



GROUPES PROCHES:
LADY LAKE, GONG, ROBERT WYATT, MOON SAFARI, MARTIN SPRINGETT, HUGH HOPPER, SOFT MACHINE, DAYMOON, WISHBONE ASH, HATFIELD AND THE NORTH

LISTE DES PISTES:
01. Golf Girl - 5:05
02. Winter Wine - 7:46
03. Love To Love You (and Tonight Pigs Will Fly) - 3:06
04. In The Land Of Grey And Pink - 4:51
05. Nine Feet Underground - 22:40


FORMATION:
David Sinclair: Claviers / Choeurs
Pye Hastings: Chant / Guitares
Richard Coughlan: Batterie / Percussions
Richard Sinclair: Chant / Guitares / Basse
David Grinsted: Invité / Effets Sonores
Jimmy Hastings: Invité / Flûtes / Saxophones
John Beecham: Invité / Trombone


TAGS:
70's, Accessible / FM, Canterbury, Romantique
 
 
(2) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
ANCESTOR - 21/06/2018 -
0 0
5/5
Quel superbe album ! Un rock soft, et cependant bien cadencé, tellement mélodieux que c'en est un régal absolu !
CORTO1809 - 21/06/2018 -
0 0
5/5
Le troisième album de Caravan est incontestablement le meilleur de leur discographie. D'une part parce que les musiciens ont atteint une maturité dont il manquait sur les albums précédents. D'autre part parce qu'ils bénéficient enfin d'une prise de son digne de leur talent. Enfin parce qu'ils réalisent un album homogène et très équilibré entre ses deux faces.

La première est une succession de quatre chansons au format très classique (entendez par là une succession de couplets/refrains entrecoupée ou se terminant par un court instrumental) dont le point commun est la finesse des mélodies. Toutes exsudent un charme très britannique constitué d'une bonne dose de décontraction et d'une pointe de mélancolie distinguée. Si Pye Hastings tenait le rôle de principal chanteur sur les deux albums précédents, il cède ici la place à la voix veloutée de Richard Sinclair sur les trois titres les plus longs. Les instruments se contentent d'assurer un fond sonore douillet, si ce n'est quelques incursions de l'orgue, du sax, de la flûte et du trombone au détour de mini breaks.

La seconde face est entièrement dédiée à la longue suite 'Nine Feet Underground' ainsi baptisée parce que son compositeur, David Sinclair, l'a conçue dans un sous-sol situé à neuf pieds de la surface. Contrairement à la face A majoritairement chantée, la face B est principalement instrumentale, seuls deux courts passages étant interprétés le premier par Pye Hastings et le second par Richard Sinclair. N'étant jamais mieux servi que par soi-même, David Sinclair se livre à un quasi one-man show, les claviers étant au centre de tous les thèmes ou presque. Néanmoins sa prestation ne présente jamais le caractère narcissique d'un Keith Emerson ou d'un Rick Wakeman, la virtuosité du musicien passant toujours derrière le talent mélodique du compositeur. David Sinclair est soutenu dans sa prestation par son cousin Richard qui offre à l'auditeur des lignes de basse chantantes somptueuses, la guitare et la batterie étant reléguées au rôle d'utilités rythmiques. Le titre est souvent enlevé, toujours harmonieux et envoûtant et David Sinclair signe là son chef d'œuvre.

"In The Land of Grey and Pink" est un album très mélodieux ne souffrant d'aucun temps mort. Meilleur album de Caravan, il reste également un disque incontournable à posséder dans la discothèque de tout amateur de rock progressif qui se respecte.

Haut de page
(1) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
ANCESTOR - 21/06/2018 09:40:23
0
Juste une petite remarque sur une désynchronisation temporelle : il me semble que le Jerk existait déjà depuis quelques années à l'époque de la sortie du cet album... Non ? :)
Haut de page
EN RELATION AVEC CARAVAN
DERNIERE ACTUALITE
Le Programme du Festival Rock au Château 2017
Toutes les actualités sur CARAVAN
NOTES
4.2/5 (8 avis) 3.7/5 (6 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
WINTERLONG: Winterlong (2005)
METAL MELODIQUE
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ANAND: A Man's Mind 2005 (2005)
HARD ROCK
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT CARAVAN
CARAVAN_if-i-could-do-it-all-over-again-i-d-do-it-all-
If I Could Do It All Over Again, I'd Do It All Over You (1970)
5/5
-/5
DECCA / ROCK PROGRESSIF
CARAVAN_Caravan
Caravan (1968)
4/5
3/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020