GROUPE/AUTEUR:

RATT

(ETATS UNIS)

TITRE:
DANCING UNDERCOVER (1986)
LABEL:
ATLANTIC RECORDS
GENRE:
HARD ROCK

""Dancing Undercover" ne traduit pas la moindre évolution, et ce qui avait pu être toléré sur "Invasion Of Your Privacy" commence à devenir légèrement indigeste."
LOLOCELTIC - 22.03.2013 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Si, au même titre que son prédécesseur, "Invasion Of Your Privacy" s'est vendu par palettes, il commençait à montrer les limites d'un groupe semblant réutiliser la même formule artistique à l'infini, sans la moindre prise de risque. "Dancing Undercover" débarque sur nos platines un an plus tard et laisse naitre quelques espoirs d'évolutions avec sa pochette sur laquelle les portraits des membres du groupe apparaissent en noir et blanc, ce qui change des habituelles beautés lascives des précédents opus. Malheureusement, les amateurs de surprises devront se contenter de ce visuel ! En effet, avec une production à nouveau confiée à Beau Hill, c'est reparti pour 35 minutes contenant les mêmes ingrédients.

Le Hard-Glam US de Ratt est toujours porté par la voix un brin provocatrice de Stephen Pearcy et les guitares de la redoutable paire De MartiniCrosby. Spécialistes en riff accrocheurs et soli courts mais efficaces, souvent marqués par le style unique du premier nommé, ces derniers sont secondés par une section rythmique à la dynamique irrésistible. Les refrains touchent au but sur quasiment chaque titre et on se laisse facilement emporter par ce déluge de hits potentiels qui auraient dû être imparables. Auraient dû, car après 2 albums et un Ep fondus dans le même moule, la recette commence à sentir le réchauffé. On a beau se laisser prendre par l'enchainement sans temps-mort des 10 morceaux proposés, reconnaître leur qualité et continuer à chatonner les différents refrains pendant quelques heures, le sentiment d'avoir déjà tout entendu reste assez prégnant.

A quelques exceptions près, il n'est ainsi pas rare de penser à un ou plusieurs titres des précédents opus en découvrant les nouveaux morceaux. A cela s'ajoute une impression de linéarité majorée par la quasi-absence de blancs entre chaque compositions. Ceci n'empêchera pas d'apprécier 'Dance', l'accrocheur premier single au refrain entêtant, ou 'Body Talk', rapide, cinglant et plus agressif, propulsé par une batterie épileptique après une introduction en arpèges. Ce titre sera d'ailleurs utilisé dans la bande original du film Golden Child ('L'enfant du Tibet' en France) avec Eddy Murphy. Dans le même registre, 'Drive Me Crazy' tire également son épingle du jeu, ainsi que l'ondulant 'Slip Of The Lip', sexy comme la danse d'une strip-teaseuse dans un bar de Los Angeles.

Sans être mauvais, le reste s'avère plus dispensable à qui connaît déjà les précédents albums. Car le problème de "Dancing Undercover" ne vient pas de sa qualité intrinsèque, mais bien du fait qu'il ne traduit pas la moindre évolution, et ce qui avait pu être toléré sur "Invasion Of Your Privacy" commence à devenir légèrement indigeste. Ratt vient donc d'utiliser son dernier joker et doit absolument se remettre en question au plus vite s'il ne veut pas finir par s'auto-parodier et disparaître petit à petit. Son maintien au sein de l'élite du genre en dépend de manière vitale.

Plus d'information sur http://www.therattpack.com/



GROUPES PROCHES:
AEROSMITH, QUIET RIOT, RAKEL TRAXX, ADRENALINE 101, L.A. GUNS, PRETTY WILD, W.A.S.P., BLACK 'N BLUE, TIGERTAILZ, WHEELS OF FIRE

LISTE DES PISTES:
01. Dance - 4:20
02. One Good Lover - 3:07
03. Drive Me Crazy - 3:41
04. Slip Of The Lip - 3:16
05. Body Talk - 3:48
06. Looking For Love - 3:06
07. 7th Avenue - 3:10
08. It Doesn't Matter - 3:08
09. Take A Chance - 4:00
10. Enough Is Enough - 3:22


FORMATION:
Bobby Blotzer: Batterie
Juan Croucier: Basse
Robbin Crosby: Guitares
Stephen Pearcy: Chant
Warren DeMartini: Guitares


TAGS:
80's, Accessible / FM
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC RATT
NOTES
3.8/5 (4 avis) 3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
SPIRITUAL BEGGARS: On Fire (2002)
STONER
 
CHRONIQUE SUIVANTE
COLDPLAY: Parachutes (1999)
ROCK Chaque morceau se révèle être un petit joyau de grâce et de justesse, entrainant l'album vers des sommets et suscitant une sensation d’épanouissement.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT RATT
RATT_Infestation
Infestation (2010)
4/5
4.8/5
ROADRUNNER RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
RATT_Ratt-1999
Ratt (1999) (1999)
3/5
1/5
AUTRE LABEL / HARD ROCK
RATT_Collage
Collage (1997)
2/5
1/5
AUTRE LABEL / HARD ROCK
RATT_Detonator
Detonator (1990)
4/5
2/5
ATLANTIC RECORDS / HARD ROCK
RATT_Reach-For-The-Sky
Reach For The Sky (1988)
3/5
3/5
ATLANTIC RECORDS / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020