ARTISTE:

TSJUDER

(NORVÈGE)
TITRE:

DESERT NORTHERN HELL

(2004)
LABEL:

SEASON OF MIST

GENRE:

BLACK METAL

TAGS:
Growl, Old School
"Gemme noire à la gloire du true norwegian black metal, sans la moindre trace de poussière le recouvrant, "Desert Nothern Hell" démontre combien le genre peut-être intemporel."
CHILDERIC THOR (14.03.2013)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Hébergé chez Drakkar, le temps de ses deux premiers méfaits, Kill For Satan puis Demonic Possession, Tsjuder quitte (un peu) l'underground en rejoignant en 2004 une autre écurie française, Season Of Mist, chez laquelle il est d'ailleurs toujours signé. Dans la foulée, sort Desert Northern Hell auquel le label marseillais offre aujourd'hui une seconde vie.

A le redécouvrir presque dix ans plus tard, on comprend pourquoi il a très tôt été considéré comme une gemme noire à la gloire du true norwegian black metal. Sans la moindre trace de poussière le recouvrant, il démontre combien le genre peut-être intemporel lorsqu'il n'est pas enkysté par des verrues mélodiques (claviers, chant féminin) ou évolutives.

De tous les escadrons norvégiens de sa génération, tels que Urgehal ou Koldbrann, arrivés donc juste après les hauts faits d'arme tant sonores que criminels, Tsjuder est celui qui reste le plus fidèle à l'esprit originel. Il est le plus orthodoxe. Corpsepaint, faces de ghoules haineuses prennant la pose au milieu d'un paysage figé par une nuit hivernale, esthétique en noir et blanc, reprise quasi obligée de Bathory ("Sacrifice"), il ne manque donc que les paroles en norvégien comme ultime symbole d'un culte séculaire. Ne perdez pas votre temps à chercher une quelconque trace de vaseline, vous n'en trouverez pas dans ce Desert Northern Hell bouillonnant de fiel. Même les pulsations les plus lentes ne sont jamais exonérées de cette froide négativité qui caractérise l'ensemble.

Œuvre de musiciens aguerris dont aucune approximation ne vient jamais en infecter la détermination à tout écraser sur leur passage, ce troisième album matraque tout du long un Black Metal d'une brutale intensité, oscillant entre courtes saillies aux racines Thrash qui font saigner les muqueuses et longues reptations. "Possessed", Helvete" ou Malignant Coronation" incarnent les premières tandis que "Mouth Of Madness", "Ghoul" et surtout "Morbid Lust", les secondes qui voient les Norvégiens serrer le frein à main. Vrillées par des riffs aussi tranchants que pollués aux allures de scalpel qui labourent les chairs, elles partagent toutes une ambiance de cavernes obscures éclairées à la bougie et cette noirceur ténébreuse qui leur confère une aura véritablement démoniaque.

Agrémenté pour l'occasion de quatre pistes capturées live et donc crues à souhait, Desert Northern Hell n'en a pourtant pas besoin pour justifier sa (re)découverte.


Plus d'information sur http://www.tsjuder.com/



GROUPES PROCHES:
KOLDBRANN, BURZUM, IMMORTAL, MAYHEM


LISTE DES PISTES:
01. Malignant Coronation - 03:11
02. Ghoul - 06:29
03. Possessed - 03:54
04. Lord Of Swords - 04:14
05. Helvete - 03:14
06. Mouth Of Madness - 08:00
07. Unholy Paragon - 05:39
08. Sacrifice (bathory Cover) - 03:30
09. Morbid Lust - 11:19
10. Primeval Fear (live) - 07:41
11. Daemons Journey (live) - 05:32
12. Beyond The Grave (live) - 04:13
13. The Gate Of Nanna (live) - 03:49

FORMATION:
AntiChristian: Batterie
Draugluin: Guitares
Nag: Chant / Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3/5 (1 avis)
STAFF:
3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Tsjuder: Legion Helvete
 
AUTRES CHRONIQUES
BAD SALAD: Uncivilized (2012)
METAL PROGRESSIF -
URIAH HEEP: Innocent Victim (1977)
METAL PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021