ARTISTE:

LONG DISTANCE CALLING

(ALLEMAGNE)
TITRE:

THE FLOOD INSIDE

(2013)
LABEL:

SUPERBALL

GENRE:

ROCK ALTERNATIF

TAGS:
Instrumental
"Une prise de risque qui pourrait payer pour Long Distance Calling."
MR.BLUE (08.04.2013)  
4/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

C'est mine de rien déjà le quatrième album pour nos amis de Long Distance Calling qui avaient en leurs temps divisé notre rédaction en 2009 avec Avoid The Light. Après un album éponyme majoritairement instrumental et jouant sur les ambiances et les longueurs, le groupe montre ici une envie de progresser après le départ de Reimut Van Bonn, membre fondateur et responsable des parties électroniques. Ainsi, les invités fusent sur ce "The Flood Inside" et le groupe nous emmène là ou nous ne l'attendions pas forcement, faisant souffler un vent de modernité sur sa nouvelle production.

Et 'Nucleus' nous le fait ressentir d'emblée. Ce titre rayonnant débute sous une certaine dynamique emprunte de légèreté (que l'on retrouvera avec plaisir dans la superbe 'Ductus' au final chaloupé), bien que ponctué de passages bien lourds. Nous y trouvons le premier guest (le Bluesman Henrik Freischlader) pour un superbe solo de guitare au son bien Rock 80's dans la seconde partie du morceau. Révélant une constante développée sur tout l'album, 'Nucleus' équilibre avec brio le lourd et le léger, le redoux et l'envolée rythmique. Bref on ne s’ennuie pas une seconde en l'absence de chant ce qui est, chez Long Distance Calling, un sacré gage de qualité musicale.

Ce chant arrive dès le second titre, marquant chez le groupe une volonté de progresser et de proposer autre chose. Et c'est Martin Fischer qui s'y colle sur 'Inside The Flood'. Curieusement, si l'absence de chant ne perturbe pas les morceaux très travaillés et mélodiques du groupe, sa présence, intégrée comme tout autre instrument, ne perturbe en rien l'équilibre de l'ensemble, maintenant cette impression de pièce musicale plus que de "chanson". Ainsi, le 'Welcome Change' orné du chant aérien de Vincent Cavanagh, au tragique évoquant par moment Guilt Machine de Lucassen reste du Long Distance Calling Pur Jus et se révèle absolument jouissif.

'Ductus' et 'Waves', pourtant instrumentaux, font une fois de plus preuve d'une certaine innovation qui les classe parmi les meilleurs titres du groupe et dans lesquels tout est centré sur la hauteur de note et le ton. 'Waves', à l'énorme travail expérimental sonore, vient même rappeler la démarche d'un Pink Floyd curieux et novateur. Et que cela soit le plus Rock 'The Man Within' et son intro de batterie efficace (là nous pouvons presque parler de chanson) ou le lourd et languissant 'Breaker' qui n'aurait pas juré sur "Avoid The Light", tout se tient merveilleusement bien et cohabite dans une surprenante symbiose.

"The Flood Inside", album plein de surprise, est donc né sous le signe de l'innovation et affirme la capacité du groupe à pondre des compositions aussi variées que solides, au flot passionnant et naturel et qui, curatif, fait un réel bien à l'auditeur. Un coup de maitre, rien de moins !


Plus d'information sur https://www.facebook.com/longdistancecalling





LISTE DES PISTES:
01. Nucleus – 07:13
02. Inside The Flood – 06:43
03. Ductus - 06.48
04. Tell The End - 06.02
05. Welcome Change - 07.06
06. Waves - 06.38
07. The Man Within - 06.33
08. Breaker - 08.14
09. Black Hole - 04.28

FORMATION:
David Jordan : Guitares
Florian Füntmann: Guitares
Jan Hoffmann : Basse
Janosch Rathmer: Batterie
Marsen Fischer: Chant / Claviers
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
PROGRACER
08/04/2013
  0 0  
3/5
Autant je partage l'avis de Mr Blue quant à la facilité et au talent avec les quels LDC nous distille des mélodies et des ambiances uniques dans ses compositions, autant je n'approuve pas la démarche de l'ajout d'un chanteur à demeure. Au delà de la construction des morceaux qui conservent leur développement propre et leur itinéraire imprévisible, l'apport de Marsen Fischer est bien en deçà des attentes que je pouvais placer dans cette sortie tant désirée. Des morceaux tels que "The Flood Inside" ou "Tell The End" perdent en intensité musicale alors que Fischer y livre une prestation quelconque, ne parvenant pas à sublimer la musique ou à transcender les ambiances. Les parties chantées empêchent les rebondissements passionnants dont l'album précédent regorgeait. A tel point que le morceau chanté le plus original est certainement "Welcome Change" sur lequel officie Vincent Cavanagh au micro. Fort heureusement, tout le reste est de bien meilleure facture et les allemands s'affirment comme un des leaders d'un post-rock alternatif avec les suisses de Monkey 3 ou les russes de Powder! Go Away. Mais tout ceci n'est forcément qu'une affaire de goût. Le mien va clairement vers les créations purement instrumentales de Long Distane Calling, plus modernes, moins conventionnelles et dans les quelles il m'apparait une plus grande variété créatrice. Au final, The Flood Inside est un bon album auquel j'aurais probablement octroyé une note plus généreuse s'il avait été composé au début de leur carrière, mais à ce stade, il me semble inférieur à ces deux prédécesseurs. Une demi-déception tant l'attente était grande.
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (3 avis)
STAFF:
4/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
LONG DISTANCE CALLING: Nouvel album en juin
DERNIERE INTERVIEW
LONG DISTANCE CALLING (16 MARS 2010)
Interview express avec le clavier Reimut Vann Bonn pour revenir sur la tournée de Katatonia dont Long Distance Calling assurait la première partie...
 
AUTRES CHRONIQUES
PLYMOUTH FURY: Vaudeville (2013)
ROCK - Le groupe la capacité de proposer une musique allant à l’essentiel avec une efficacité sonore redoutable, mais les compositions pourraient se montrer un peu plus originales et surprenantes.
AMPLIFIER: Echo Street (2013)
METAL ATMOSPHERIQUE - Le tournant opéré avec "Echo Street" déroutera ceux qui attendaient sinon une suite, au moins une œuvre aussi épique et dense que "The Octopus"
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT LONG DISTANCE CALLING
LONG-DISTANCE-CALLING_How-Do-We-Want-To-Live
How Do We Want To Live? (2020)
5/5
4/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK ALTERNATIF
LONG-DISTANCE-CALLING_Boundless
Boundless (2018)
4/5
-/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK ALTERNATIF
LONG-DISTANCE-CALLING_Trips
Trips (2016)
4/5
4.3/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK ALTERNATIF
LONG-DISTANCE-CALLING_Long-Distance-Calling
Long Distance Calling (2011)
4/5
4.3/5
SUPERBALL / POST ROCK
LONG-DISTANCE-CALLING_Avoid-The-Light
Avoid The Light (2009)
3/5
4/5
SUPERBALL / POST ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021