GROUPE/AUTEUR:

6:33 & ARNO STROBL

(FRANCE)

TITRE:
THE STENCH FROM THE SWELLING (2013)
LABEL:
REPLICA
GENRE:
METAL FUSION

"Le vœu de la rédaction a été exaucé : nous avions succombé à la folie furieuse de "Giggles, Garlands & Gallows", nous avons été pris inextricablement au piège de "The Stench From The Swelling"."
STRUCK - 17.05.2013 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Suite à la sortie "Giggles, Garlands & Gallows", dire qu’un pan de la rédaction de Music Waves attendait avec impatience le premier album de 6:33 & Arno Strobl relève d’un doux euphémisme aussi doux que la folie qui semble s’être emparée des esprits dérangés des membres de ce combo azimuté !

"(I Should Have Known) Her Name Was Boogie" débute sur les bases d’un metal boogie. Impossible de ne pas se prendre au jeu de ce titre au charme totalement addictif. Dans la foulée, "Burn-In" déroule cette recette groovy en diable avec toutefois un zeste de folie supplémentaire comme ce break aux relents tchatcha/ mariachis totalement barré qui évoquera aux initiés Bumblefoot période "Uncool" !

Après avoir fêté nos retrouvailles avec le rockabilly "I Like it", le titre éponyme déboule... Dans un registre plus introspectif et vraisemblablement personnel, le titre se pose assurément comme une vraie pépite. Débutant sur des bases électro qui ne sont pas sans rappeler Nine Inch Nails, le titre totalement inclassable œuvre une mutation Faith No More dans sa deuxième partie pour finalement s’achever sur une apothéose toute droite issue des instrumentaux atmosphériques bouleversants d’un "Terria" de Devin Townsend.

Dans le prolongement, le groupe s’essaie et réussit haut la main l’exercice compliqué de la reprise avec "Starlight" des Supermen Lovers. Tout en restant fidèle à l’originale, 6:33 & Arno Strobl influe une dose de rock attitude nécessaire pour parfaitement inscrire cette reprise à priori impromptue au milieu d’un album résolument rock’n’roll.

Le final de cet album n’est ni plus ni moins que le cœur de l’EP "Giggles, Garlands & Gallows" décrivant cette histoire totalement hallucinante du clown, cocufié par un nain, qui décide de supprimer notre planète de ces personnes de petites tailles, farceuses et sadiques, à l’intelligence malveillante ! Un diptyque où l’empreinte d’Arno Strobl est plus présente que jamais dans un registre metal expérimental barré ayant pour résultat des titres à tiroir aux breaks aussi improbables qu’accrocheurs, oscillant entre atmosphères antinomiques malsaines et euphoriques menées par des ambiances jazzy, piano/bar et blasts énormes… Avec pour fil rouge cette rythmique metal boogie groovy.

Le vœu de la rédaction a été exaucé : nous avions succombé à la folie furieuse de "Giggles, Garlands & Gallows", nous avons été pris inextricablement au piège de "The Stench From The Swelling" qui justifie tous nos espoirs placés en l’alliage 6:33 & Arno Strobl. Il ne nous reste plus qu’attendre avec encore plus d’avidité la suite des évènements qui seront encore plus grandiose à n’en pas douter !

Plus d'information sur http://www.633theband.com/



GROUPES PROCHES:
CARNIVAL IN COAL, BUMBLEFOOT, FAITH NO MORE

LISTE DES PISTES:
01. (i Should Have Known) Her Name Was Boogie
02. Burn-in
03. I Like It
04. The Stench From The Swelling
05. Starlight
06. Giggles, Garlands & Gallows Part 1 : Order Of The Red Nose
07. Giggles, Garlands & Gallows Part 2 : M.i.d.g.e.t.s.


FORMATION:
Arno Strobl: Chant
Dietrisch von Schtrudle: Claviers
Mr Z.: Claviers
Niko: Guitares
Rorschach: Chant
S.A.D.: Basse


TAGS:
Choeurs, Chant grunt/growl, Happy / Délirant, Electro, Groovy, Happy / Délirant
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
NUNO777 - 18/04/2013 -
0 0
4/5
Superbe album passionnant de bout en bout. La deuxième claque de 2013 après Steven Wilson!
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC 6:33 & ARNO STROBL
DERNIERE INTERVIEW
"C’était une évidence qu’il fallait qu’on aille au bout de ce projet : on était fait pour bosser ensemble !"

NOTES
5/5 (1 avis) 4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
PARAMORE: Paramore (2013)
POP Paramore est un album varié sortant du cliché de jeune groupe pseudo-rock pour adolescents boutonneux. Il marque un virage plutôt bien négocié qui mérite sans doute que chacun s'y arrête un moment.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
THAW: Thaw (2013)
BLACK METAL Noir, expérimental, prétentieux sans doute aussi un peu, de Thaw émerge un mucus post-Black plus accessible que prévu, que polluent des kystes au sale goût de sludge.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT 6:33 & ARNO STROBL
633--ARNO-STROBL_Giggles-Garlands--Gallows
Giggles, Garlands & Gallows (2012)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / METAL FUSION
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020