GROUPE/AUTEUR:

DIMMU BORGIR

(NORVÈGE)

TITRE:
IN SORTE DIABOLI (2007)
LABEL:
NUCLEAR BLAST
GENRE:
BLACK METAL

"Malgré un écrin de luxe et un groupe au line-up doré, In Sorte Diaboli est une cruelle déception et le premier gros faux pas des norvégiens de Dimmu Borgir"
NOISE - 13.05.2013 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
2/5
Il aura fallu être assez patient pour découvrir le 7ème album de Dimmu Borgir qui aura laissé passer quatre ans avant de proposer du matériel inédit. Sur ce nouvel album, le groupe va voir les choses en grand avec son 1er concept autour de l'histoire d'un prêtre de l'Europe du moyen-âge qui renie petit à petit sa foi pour le côté obscur. Le label va accompagner cet effort en proposant l'album sous diverses éditions dont une de luxe dans lequel on trouve un miroir permettant de lire les paroles imprimées à l'envers.

"In Sorte Diaboli" a pour caractéristique principale de s'éloigner du symphonique et du grandiloquent habituel pour retrouver un esprit plus old school et rentre dedans avec des morceaux plus courts et nerveux. Si Dimmu Borgir s'éloigne ainsi d'une musique que certains qualifiaient de pompeuse, ils perd cependant ce qui faisait sa force et son originalité.

Le disque commence plutôt bien avec "The Serpentine Offering", titre mixant aspects symphoniques et orchestraux avec des passages brutaux et bénéficiant du chant clair d'un Vortex impérial. Malheureusement, la suite est d'un tout autre niveau avec des morceaux immédiats et directs sans riff réellement marquants et surtout sans les fameuses atmosphères sombres et pesantes qui ont fait la renommée de cette formation. Seul "The Sacrilegious Scorn", court brûlot efficace avec de très beaux passages symphoniques et un refrain prenant, arrivera à tirer son épingle du jeu dans ce marasme musical.

On ressort de cet album fortement dépité en cherchant à comprendre comment en si peu de temps Dimmu Borgir a pu chuter de cette manière. Malgré un écrin de luxe et un groupe au line-up doré, "In Sorte Diaboli" est une cruelle déception et le premier gros faux pas des norvégiens.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/dimmuborgir/



GROUPES PROCHES:
EMPEROR, EPICA, OLD MAN'S CHILD, HELIOSS, LOST OPERA, THERION, SARAH JEZEBEL DEVA, CRADLE OF FILTH

LISTE DES PISTES:
01. The Serpentine Offering (05:09)
02. The Chosen Legacy (04:16)
03. The Conspiracy Unfolds (05:24)
04. The Sacrilegious Scorn (03:58)
05. The Fallen Arises (02:59)
06. The Sinister Awakening (05:09)
07. The Fundamental Alienation (05:17)
08. The Invaluable Darkness (04:44)
09. The Foreshadowing Furnace (05:50)


FORMATION:
Galder: Guitares
Hellammer: Batterie
ICS Vortex: Chant / Basse
Mustis: Claviers
Shagrath: Chant
Silenoz: Guitares


TAGS:
Chant grunt/growl, Old School
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC DIMMU BORGIR
DERNIERE ACTUALITE
Tournée DIMMU BORGIR/AMORPHIS début 2020
Toutes les actualités sur DIMMU BORGIR
DERNIER ARTICLE
Alcatraz Festival 2018 - Courtrai- Jour 2 - 11 Aout 2018
Pour sa 2ème journée l'Alcatraz Festival propose une nouvelle programmation très variée avec notamment du néo métal, du black métal et du métal symphonique Tous les articles sur DIMMU BORGIR
DERNIERE INTERVIEW
Après 8 ans d'absence, les Norvégiens de Dimmu Borgir effectuent leur grand retour avec leur nouvel album "Eolian" hautement attendu dans la sphère black metal !

NOTES
- /5 (0 avis) 2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
BELIEVE: The Warmest Sun In Winter (2013)
ROCK ATMOSPHERIQUE Believe continue sur sa lancée et livre ici un bel album de plus confirmant la montée en puissance des polonais dans le progressif atmosphérique.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
CATHEDRAL: A New Ice Age (2011)
DOOM Plus qu'un ultime souffle et cathedral s'en ira pour toujours. Quand un groupe vous accompagne dans la vie depuis l'adolescence comme c'est le cas pour votre serviteur, écrire cela est bien étrange.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DIMMU BORGIR
DIMMU-BORGIR_Eonian
Eonian (2018)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / BLACK METAL
DIMMU-BORGIR_Abrahadabra
Abrahadabra (2010)
2/5
4/5
NUCLEAR BLAST / BLACK METAL
DIMMU-BORGIR_Stormblast-MMV
Stormblast MMV (2005)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / BLACK METAL
DIMMU-BORGIR_Death-Cult-Armageddon
Death Cult Armageddon (2003)
4/5
4/5
NUCLEAR BLAST / BLACK METAL
DIMMU-BORGIR_World-Misanthropy
World Misanthropy (2002)
2/5
-/5
NUCLEAR BLAST / BLACK METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020