ARTISTE:

BELIEVE

(POLOGNE)
TITRE:

THE WARMEST SUN IN WINTER

(2013)
LABEL:

METAL MIND

GENRE:

ROCK ATMOSPHERIQUE

TAGS:
Intimiste
"Believe continue sur sa lancée et livre ici un bel album de plus confirmant la montée en puissance des polonais dans le progressif atmosphérique."
PETE_T (10.05.2013)  
4/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

"The Warmest Sun In Winter" est le 5ème album studio de Believe (décidément prolixe) et fait suite au très bon DVD de l’année passée. Avec un line-up inchangé il fallait bien s’attendre à de faibles changements.

Satomi - la fabuleuse violoniste qui inonde de rayonnement les concerts du groupe - n’intervient cette fois-ci que sur deux titres : la composition cachée The Bright Day ainsi que Please Go Home complétement hantée par les vieux démons Collage dans son développement. Il est dommage que ses interventions soient plus dédiées à l’accompagnement qu’à des fonctions solistes.

Karol a encore progressé au niveau du chant donnant encore plus d’ampleur à sa voix chaude et monocorde permettant dorénavant un légèrement rapprochement avec Marc Atkinson (Riversea). Cette voix complète harmonieusement les compositions largement orientées sur des recherches d’ambiances et des mélodies portées vers l’émotion. Sur ce point les polonais ont su livrer un disque d’une durée suffisamment courte (50 minutes) pour ne pas lasser et intelligemment longue pour ferrer l’auditeur à son progressif soyeux et remarquablement interprété.

Le liant indissociable à cette entreprise reste le lyrisme et la sensibilité de la guitare de Mirek Gil toujours aussi présent et incontournable. Believe c’est encore lui, et la formation vit par le touché de cet homme capable de tirer de sa 6-cordes de longues larmes ou de minuscules riffs ciselés pour accompagner un mid-tempo (Unborn/Turn Around) au touché sensuel.

Words s’ouvre doucement avec une batterie complémentée de légères nappes de claviers, Karol élargissant un peu plus sa palette avec un travail sur les chœurs. La rampe de lancement idéalement préparée, il ne reste plus que les soli de guitare et d’orgue pour finaliser le tout. Le deuxième épique (Herthless Land) offre lui aussi un développement progressif qui finit sur un solo de guitare un peu plus agressif.

Vous l’aurez compris, point de décharges électriques abusives dans cet opus, Believe continue sur sa lancée et livre ici un bel album de plus où la sensualité de Karol, la maitrise de l’instrument de Mirek accompagnés par des lieutenants tout aussi suiveurs et précis dans leur interventions concourent à confirmer la montée en puissance et l’assise des polonais dans le progressif atmosphérique. Recommandable même si certains pourront commencer à dire que Believe commence à tourner en rond. Parfois, ne pas changer reste un gage de qualité...


Plus d'information sur http://believeprog.pl





LISTE DES PISTES:
01. The End - 01:48
02. Beginners - 08:05
03. The Warmest Sun In Winter - 05:35
04. Words - 05:44
05. Unborn/turn Around - 08:06
06. Please Go Hom - 04:51
07. Heartless Land - 10:53
08. The Bright Day (titre Caché) - 02:29

FORMATION:
Karol Wroblewski: Chant
Konrad Wantrych : Claviers / Choeurs
Mirek Gil: Guitares
Przemas Zawadzki: Basse
Satomi: Violon
Vlodi Tafel: Batterie
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
TONYB
15/05/2013
  0 0  
3/5
Déception que ce nouvel album de Believe. Déception car l'ensemble manque de variété et se révèle globalement "mou du genou". Déception également car les mélodies se perdent régulièrement dans des longueurs inutiles, Unborn/turn Around étant le summum de cette tendance à l'ennui.
Certes, Mirek Gil illumine toujours l'espace sonore de sa patte magique, mais à l'opposé, le violon enchanteur de Satomi a quasiment disparu.
Restent tout de même de très bons moments, et notamment un superbe Heartless Land, mais l'impression globale reste mitigée.

6.5/10

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3.5/5 (2 avis)
STAFF:
3.2/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
BELIEVE: Détails de "Seven Widows"
 
AUTRES CHRONIQUES
KESS'KHTAK: Nurturing Conditions For Rupture (2012)
DEATH METAL - Kess'Khtak ne fait ni dans la dentelle ni dans le point de croix.
DIMMU BORGIR: In Sorte Diaboli (2007)
BLACK METAL - Malgré un écrin de luxe et un groupe au line-up doré, In Sorte Diaboli est une cruelle déception et le premier gros faux pas des norvégiens de Dimmu Borgir
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT BELIEVE
BELIEVE_Seven-Widows
Seven Widows (2017)
3/5
3.7/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
BELIEVE_Seeing-Is-Believing
Seeing Is Believing (2012)
5/5
-/5
METAL MIND / ROCK PROGRESSIF
BELIEVE_World-Is-Round
World Is Round (2011)
3/5
4/5
METAL MIND / ROCK PROGRESSIF
BELIEVE_This-Bread-Is-Mine
This Bread Is Mine (2009)
2/5
4/5
METAL MIND / ROCK PROGRESSIF
BELIEVE_Yesterday-Is-A-Friend
Yesterday Is A Friend (2008)
4/5
4/5
METAL MIND / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021