GROUPE/AUTEUR:

JOE SATRIANI

(ETATS UNIS)

TITRE:
UNSTOPPABLE MOMENTUM (2013)
LABEL:
UNIVERSAL
GENRE:
GUITAR HERO

"Unstoppable Momentum mélange un peu de classicisme satchien et beaucoup d'audace dont la fantaisie de Mike Keneally n'est pas totalement étrangère."
NUNO777 - 18.07.2014 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Surfant sur la vague de sa bonne forme artistique en solo et en groupe (Chickenfoot) c'est un Satch ragaillardi qui nous avait enthousiasmé avec son Black Swans And Wormhole Wizards en 2010. L'annonce la sortie de son quinzième album, Unstoppable Momentum, n'est donc pas étonnante. Déjà présent sur Black Swans Mike Keneally est toujours maître arrangeur-clavieriste de ce nouveau disque mais c'est la section rythmique qui créée surprise avec les arrivées du bassiste Chris Chaney (Alanis Morissette et Jane's Addiction) et surtout du génial Vinnie Colaiuta (Frank Zappa, Sting) à la batterie.

Unstoppable Momentum démarre sur les chapeaux de roue avec un titre éponyme plein de mélodie et d'énergie et déjà le groove et la finesse de Vinnie donnent une autre dimension à la trame rythmique classique qui structurait les compositions de l'américain. Colaiuta se fend même d'un solo de batterie final, ce qui chez Satriani est le signe d'une énorme considération. L'action régénérante de Mike Keneally, déjà manifeste en 2010, se voit complétée par Colaiuta et Chaney qui font des merveilles sur les morceaux les plus atypiques et les plus progressifs.

Globalement Unstoppable Momentum mélange un peu de classicisme satchien et beaucoup d'audace dont la fantaisie de Mike Keneally n'est pas totalement étrangère. L'habituel se retrouve dans les titres "Can't Go Back", "A Door Into Summer" et "Shine On American Dreamer" pour lesquels Satriani mise sur une structure simple et des mélodies immédiates. Le plus intéressant reste à venir avec les incartades boogies des siamois "Jumpin' In" et "Jumpin' Out", le jovial et parfaitement arrangé "Three Sheets To The Wind", l'electro "The Weight Of The World" et ses joutes clavier-guitare ou le ténébreux "Lies & Truths" qui voit l'ensemble des musiciens montrer l'étendue de leur talent.

Plusieurs constats s'imposent à l'issue de Unstoppable Momentum. Satch est de moins en moins démonstratif (se rapprochant sensiblement d'un Jeff Beck) et est capable de se mettre en danger dans une bonne moitié d'album. La présence de Mike Keneally semble accompagner ce grain de folie que l'on n'attendait plus chez l'italo-américain et la recrue Colaiuta est la meilleure chose qui soit arrivée du côté rythmique depuis Manu Katché. S'il continue à épurer son jeu aux fils des albums et à déployer autant d'énergie positive, le maître est loin de passer le flambeau à une relève qui ne pourra être qu'admirative devant tant de sagesse et de maturité.

Plus d'information sur http://www.satriani.com/



GROUPES PROCHES:
PAT O'MAY, STEVE VAI, PATRICK RONDAT, ALEX CORDO, CHICKENFOOT, YANN ARMELLINO

LISTE DES PISTES:
01. Unstoppable Momentum-05:14
02. Can't Go Back-03:59
03. Lies and Truths-04:45
04. Three Sheets to the Wind-03:22
05. I'll Put a Stone on Your Cairn-01:43
06. A Door into Summer-04:16
07. Shine On American Dreamer-04:46
08. Jumpin' In-05:11
09. Jumpin' Out-03:52
10. The Weight of the World-05:07
11. A Celebration-02:47


FORMATION:
Chris Chaney: Basse
Joe Satriani: Guitares / Basse
Mike Keneally: Claviers
Vinnie Colaiuta: Batterie


TAGS:
Guitar-Hero, Instrumental, Technique
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
MR.BLUE - 07/09/2014 -
0 1
4/5
En effet comme le dit si bien Nuno, Satriani ose, varie les approches tout en laissant derrière la démonstration et la virtuosité à tout va. 'Can't Go Back' et sa bonhommie à la Eric Johnson, le solide et progressif au sens propre du terme 'Lies And Truths' et le cuivré 'Three Sheets To The Wind' lancent avec l'éponyme mystique cet album sans la moindre faute de goût !
Comme la virtuosité est moins exposée, plus réellement indispensable tant Joe maîtrise son sujet et ses mélodies, elle éblouit quand elle éclate ('Lies And Truths' encore) comme sur la géniale doublette 'Jumpin'In'/'Jumpin'Out'. A la fin du premier on se demande comment Joe pourrait être plus groovy, funky, décalé et technique à la fois, comment les incursions de basse et de batterie pourraient être plus jouissives, comment le groupe pourrait se montrer plus déluré sur le final... puis arrive 'Jumpin' Out' !
Un album qui ne lasse en rien (sauf peut être le banal 'Shine On...') et apporte une belle dose de soleil à chaque écoute. Merci Joe, et merci Nuno : )

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC JOE SATRIANI
DERNIERE ACTUALITE
JOE SATRIANI: Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur JOE SATRIANI
DERNIER ARTICLE
JOE SATRIANI - LE GRAND REX (PARIS) - 24 SEPTEMBRE 2015
A peine 2 mois après la sortie de son dernier effort Shockwave Supernova, LE Maestro entame sa tournée Européenne par notre beau pays avec une affiche de rêve : Mike Keneally, Marco Minnemann et Bryan Beller pour 2h de pure leçon de guitare... Tous les articles sur JOE SATRIANI
DERNIERE INTERVIEW
Juste avant son entrée sur la scène mythique de l'Olympia, Music Waves a eu le privilège de se voir accorder une brève interview exclusive avec un guitar hero tout aussi mythique, Joe Satriani pour faire un tour rapide et exhaustif de sa longue carrière.

NOTES
4/5 (1 avis) 3.8/5 (6 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
ROLLIN' RODEO: Fantasy World (2014)
HARD ROCK Rollin' Rodeo propose ici un premier opus se rapprochant du Guns N' Roses version grande époque, tout en faisant preuve par moment d'une originalité émergente.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
YES: Keys To Ascension (1996)
ROCK PROGRESSIF Après un Union désastreux et un Talk moderniste , Yes prend un nième virage à 180° en cette année 1996, pour de nouveau tutoyer les étoiles.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT JOE SATRIANI
JOE-SATRIANI_Shapeshifting
Shapeshifting (2020)
4/5
2/5
SONY MUSIC / GUITAR HERO
JOE-SATRIANI_What-Happens-Next
What Happens Next (2018)
5/5
4.3/5
SONY MUSIC / GUITAR HERO
JOE-SATRIANI_Shockwave-Supernova
Shockwave Supernova (2015)
4/5
4/5
AUTRE LABEL / GUITAR HERO
JOE-SATRIANI_Black-Swans-And-Wormhole-Wizards
Black Swans And Wormhole Wizards (2010)
4/5
3/5
EPIC / GUITAR HERO
JOE-SATRIANI_Professor-Satchafunkilus-And-The
Professor Satchafunkilus And The Musterion Of Rock (2008)
3/5
3/5
SONY BMG / GUITAR HERO
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020