.
.
GROUPE/AUTEUR:

OMD

(DEFAULT)

TITRE:
ORGANISATION (1980)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
POP

""Organisation" est à classer parmi les plus grands albums de pop des années 80 et se doit de figurer dans toute discothèque digne de ce nom."
TONYB - 05.06.2013 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Les années 80 étant (encore) une époque bénie pour la production musicale, Orchestral Manœuvre publie en cette année 1980 son deuxième album en moins de 12 mois, après le phénoménal succès rencontré par leur premier effort discographique et son inoubliable single que fut Electricity.

Et, loin de se reposer sur ses lauriers, le tandem Humphreys/Mc Cluskey va accoucher du plus incroyable des succès, assénant dès l'entame d'Organisation ce qui reste encore à ce jour comme l'un des plus grands tubes de l'histoire de la pop musique. Basée sur un sujet on ne peut plus grave, Enola Gay – du nom du bombardier qui largua la bombe atomique "Little Boy" sur Hiroshima – va propulser le groupe tout en haut du box office, grâce à une mélodie magique et des accompagnements de claviers qui se gravent immédiatement dans toute mémoire, et ce de manière définitive.

Après une telle mise en bouche, le reste de l'album aurait pu se révéler bien fade. Et pourtant. Confirmant les recettes utilisées sur leur première production, avec une facilité mélodique toujours aussi déconcertante et des arrangements simples mais efficaces, OMD va nous proposer huit autres titres de haute volée, dont la tonalité générale s'avère pourtant beaucoup plus calme et mélancolique qu'Enola Gay, ce dernier se rapprochant beaucoup plus du style du 1er album. Ces autres morceaux naviguent ainsi entre chansons pop aux refrains percutants à fort potentiel de single (2nd Thought, Motion and Heart ou encore le moins connu mais tout aussi jubilatoire Promise), titres semi-expérimentaux où l'influence de Kraftwerk n'est jamais très loin (VCL XI, Statues, The More I See You) avant de clore les réjouissances par un Stanlow aux sonorités envoûtantes et à la rythmique chaloupée.

Dès son deuxième album, OMD touche le graal et la reconnaissance du public, grâce non seulement à des singles efficaces, mais aussi par une propension à conjuguer simplicité et efficacité, sans jamais renier un côté expérimental hérité de son admiration pour Karftwerk. Incontestablement, Organisation est à classer parmi les plus grands albums de pop des années 80 et se doit de figurer dans toute discothèque digne de ce nom.

Plus d'information sur http://www.omd.uk.com/



GROUPES PROCHES:
ULTRAVOX, ELECTRIC BIRD NOISE

LISTE DES PISTES:
01. Enola Gay – 3:33
02. 2nd Thought – 4:15
03. Vcl Xi – 3:50
04. Motion And Heart – 3:16
05. Statues – 4:30
06. The Misunderstanding – 4:55
07. The More I See You – 4:11
08. Promise – 4:51
09. Stanlow – 6:40


FORMATION:
Andy McCluskey : Chant / Guitares / Claviers
Malcolm Holmes: Batterie
Paul Humphreys : Chant / Claviers


TAGS:
80's, Electro
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC OMD
DERNIERE ACTUALITE
Orchestral Manoeuvres In The Dark au Bataclan en février
Toutes les actualités sur OMD
DERNIERE INTERVIEW
"C’était vraiment dangereux de faire un nouvel album parce que si nous avions fait de la merde, tout s’écroulait sur nos têtes"

NOTES
- /5 (0 avis) 3.3/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
THE NEW DOMINION: Proceating The Undivine (2013)
DEATH METAL The New Dominion réussit là où Pestilence se vautre dans les grandes largeurs depuis sa résurrection à savoir être à la fois technique, puissant et inspiré.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
FISHEAD: Green Hope (2013)
METAL PROGRESSIF Sympathique premier album tendance metal progressif pour ces Brésiliens.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT OMD
OMD_The-Punishment-of-Luxury
The Punishment Of Luxury (2017)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / POP
OMD_English-Electric
English Electric (2013)
4/5
-/5
BMG / POP
OMD_History-of-Modern
History of Modern (2010)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / POP
OMD_Universal
Universal (1996)
3/5
-/5
VIRGIN / POP
OMD_Liberator
Liberator (1993)
3/5
-/5
VIRGIN / POP
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020