GROUPE/AUTEUR:

OMD

(DEFAULT)

TITRE:
SUGAR TAX (1991)
LABEL:
VIRGIN
GENRE:
POP

"Album ouvrant les années 90, Sugar Tax ne brille pas par son originalité mais délivre tout de même une partition homogène."
TONYB - 24.06.2013 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Cofondateur du groupe, le sautillant Paul Humphreys quitte (temporairement) l'aventure OMD après la publication d'un premier best-of en laissant le seul Andy Mc Cluskey aux commandes d'une véritable machine à succès. Fait inhabituel jusqu'alors dans l'histoire du groupe, cinq années vont s'écouler avant que ne paraisse un successeur à The Pacific Age, dernier effort en commun du duo.

Et pour cette nouvelle production, le nouvel homme fort d'OMD va dans un premier temps revenir aux basiques qui ont servi de fondation à son histoire. Comme à son accoutumée, le groupe ouvre sa nouvelle production par un premier "tube" : sur une rythmique dynamique, Sailing on the Seven Seas nous propose une mélodie qui fait mouche immédiatement, avec une coloration synthétique fortement marquée, bien en phase avec la nouvelle décennie qui s'ouvre. A l'autre bout de l'album, Mc Cluskey nous offre (enfin !) une reprise du groupe qui a servi de guide durant toute l'histoire d'OMD, Neon Lights issu de l'album de Kraftwerk The Man Machine, complètement intégrée dans la tonalité générale de l'album. Malgré ces deux références au "passé", celle-ci a effectivement continué d'évoluer pour nous proposer une pop toujours aussi sophistiquée, mais portée par une rythmique globalement très "dance", avec des arrangements de nappes de claviers peu sophistiqués et propices à une sorte d'easy-listening.

L'écoute des différentes plages de Sugar Tax va en effet immerger l'auditeur dans une espèce de confort moelleux, distillant des mélodies sucrées toujours aussi efficaces, baignant dans une atmosphère de claviers aux sonorités travaillées très en phase avec l'époque, si on l'excepte le solo très kitsch de la première plage. L'ensemble se reçoit ainsi d'une seule traite, et seule une certaine redondance d'un titre à l'autre (même construction, mêmes sonorités) pourra venir quelque peu gâcher le plaisir.

Album ouvrant les années 90 et une navigation "en solo" d'Andy Mc Cluskey aux commandes d'OMD, Sugar Tax ne brille pas par son originalité mais délivre tout de même une partition homogène, dans un style se rapprochant fortement des Pet Shop Boys. S'il ne fait assurément pas partie des indispensables du groupe, il serait toutefois dommage de le laisser de côté, au simple titre d'un caractère apparemment simpliste, mais pourtant suffisamment bien troussé pour rendre l'ensemble à la fois divertissant et intéressant.

Plus d'information sur http://www.omd.uk.com/



GROUPES PROCHES:
ELECTRIC BIRD NOISE, ULTRAVOX

LISTE DES PISTES:
01. Sailing On The Seven Seas - 3:45
02. Pandora's Box - 4:09
03. Then You Turn Away - 4:17
04. Speed Of Light - 4:29
05. Was It Something I Said - 4:29
06. Big Town - 4:19
07. Call My Name - 4:23
08. Apollo Xi - 4:13
09. Walking On Air - 4:49
10. Walk Tall - 3:55
11. Neon Lights - 4:19
12. All That Glitters - 4:06


FORMATION:
Andy McCluskey : Chant / Guitares / Claviers

TAGS:
-
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC OMD
DERNIERE ACTUALITE
Orchestral Manoeuvres In The Dark au Bataclan en février
Toutes les actualités sur OMD
DERNIERE INTERVIEW
"C’était vraiment dangereux de faire un nouvel album parce que si nous avions fait de la merde, tout s’écroulait sur nos têtes"

NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
ORPHANED LAND: All Is One (2013)
DEATH METAL "All Is One" est un album d'une grande qualité, intelligent et parfaitement réalisé.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
EDENBRIDGE: The Bonding (2013)
METAL MELODIQUE Malgré une fin d'album puissante et profonde que l’on attendait désespérément depuis les premières notes, il n’y a donc rien de nouveau sous le soleil de Edenbridge, hormis Sabine Edelsbacher à la plastique inoubliable et à la voix angélique.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT OMD
OMD_The-Punishment-of-Luxury
The Punishment Of Luxury (2017)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / POP
OMD_English-Electric
English Electric (2013)
4/5
-/5
BMG / POP
OMD_History-of-Modern
History of Modern (2010)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / POP
OMD_Universal
Universal (1996)
3/5
-/5
VIRGIN / POP
OMD_Liberator
Liberator (1993)
3/5
-/5
VIRGIN / POP
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020